Vers une meilleur compréhension de la formation du système vasculaire

 

L'organisme des vertébrés possède un système vasculaire très complexe. Une équipe de physiciens et de biologistes allemands viennent de découvrir que les artères et les veines chez l'embryon se développaient en paires parallèles. Ces travaux sont publiés sur le site de la revue Physical Review E.
Pour le prouver, les chercheurs ont utilisé des mesures physiques, des modèles théoriques et des simulations numériques. Ils ont démontré que la métamorphose de l'appareil vasculaire se produit spontanément au cours de la croissance : au départ, les artères et les veines sont organisées en série et dans des localisations distinctes. Quelques jours après, de nouvelles veines apparaissent en parallèle des artères existantes, formant un réseau plus dense. Ce développement serait régi mécaniquement par les artères, qui « prépareraient » les tissus autour à recevoir des veines par leur gonflement lors du passage du sang.
Il existe donc dans les embryons un paysage de forces mécaniques formant une dentelle, qui évolue spontanément sous l'action des poussées exercées par les cellules artérielles. Un premier pas vers la compréhension des pathologies altérant les propriétés physiques des tissus.

Article le plus lu : Mélenchon et Castaner ciblés par un projet d'attentat ? : voir les actualités

Autour du même sujet