La mort de Tom Simpson sur les pentes du Ventoux en 1967

C'est l'une des grandes tragédies de l'histoire du Tour de France : le 14 juillet 1967, l'Anglais Tom Simpson s'écroule en pleine ascension du Mont Ventoux, vaincu par la fatigue, la déshydratation et... les amphétamines. Il s'évanouit et reste quarante minutes inanimé sur le bord de la route, avant de mourir dans l'hélicoptère qui le transporte vers Avignon. Sur ce cliché, une infirmière tente de réanimer Simpson en pratiquant du bouche-à bouche. En vain.
©  AFP