Andre Agassi a détesté le tennis en secret

Dans son autobiographie parue en 2009 ("Open", éditions Plon), Andre Agassi confie : "J'ai détesté le tennis avec une passion sombre et secrète. Personne ne m'a jamais demandé si je voulais jouer au tennis, encore moins si je voulais en faire ma vie". Il explique également avoir vécu un calvaire lorsque, poussé par son père, il fréquenta l'académie Bollettieri dans ses jeunes années : "c'était une prison car je n'avais pas choisi d'être là et je n'aimais pas ça".
©  TAVERNIER NICOLAS - SIPA

Suggestions de contenus