Voyage au pays des yourtes

La beauté des espaces infinis, entre steppe et désert, semble être l’ultime quête d’un voyage en Mongolie. Mais l’intérêt principal de ce pays singulier réside dans son peuple nomade, au mode de vie unique au monde. Le plus beau voyage n’est-il pas de comprendre cette tradition ancrée dans le temps, à la fois fragile et résistante ?

La première chose que vous remarquez en Mongolie, c’est l’habitat traditionnel. Sur une population d’environ 2,8 millions d’habitants, plus de la moitié continue à vivre en yourte, qu’ils soient nomades ou sédentaires, vivant à la campagne ou en ville. L’exode rural important depuis le début des années 2000 marque une véritable rupture dans le nomadisme mongol. Néanmoins, la yourte reste le symbole du proverbe mongol : « Errer toujours, ne pas se fixer ».

La vie traditionnelle mongole se base sur l’élevage de 5 animaux : chevaux, chameaux, moutons, chèvres, bovins (yaks et vaches). A chaque saison, les nomades transhument d’un pâturage à un autre avec tous leurs animaux. Dans la steppe arborée, les migrations peuvent être plus fréquentes et les distances plus courtes, parfois seulement quelques kilomètres. Imaginez-vous en train de déplacer votre maison plusieurs fois par an et vous saisirez toute l’importance de ce refuge insolite.  En quelques heures  une yourte peut être montée ou démontée.  

La yourte, appelée « Ger » est apparue il y a environ 2000 ans et est l’élément le plus important de la vie nomade. Elle a été améliorée au fil du temps, et n’était au début qu’un tipi très rustique, comme on trouve encore chez les Tsataans, les derniers éleveurs de rennes de Mongolie.  Les grandes yourtes royales de l’époque de Gengis Khan pouvaient mesurer jusqu'à 6 mètres de diamètre et se trouvaient sur des grands chars en bois tirés par des yaks.
Aujourd’hui, les yourtes sont composées de 4 ou 5 murs sous la forme de treillis pliables, d’une petite porte et de deux colonnes de soutien au centre, le tout en bois. La laine de mouton, transformée en  feutre est utilisée pour l'isolation sous la forme de grands morceaux attachés à l’extérieur de la yourte. Ensuite il n’y a plus qu’à la recouvrir d’une grande toile de coton blanc, comme une coquille. Ainsi, les yourtes sont reconnaissables de loin, par leur forme ronde et leur couleur blanche.

Les deux avantages majeurs de cette maison bien pensée sont : sa capacité à garder la chaleur, et son transport très facile. Dans un pays où le climat est extrêmement rude, il est vital de ne jamais avoir froid dans une yourte. A l’intérieur, la vie s’organise de manière symbolique et fonctionnelle autour du poêle, à bois ou à charbon.
Apparu au 20ème siècle, il remplace le feu qui était allumé
à même le sol et permet à la fumée d’être évacuée plus facilement. La première impression que l’on ressent est celle d’une optimisation de l’espace disponible malgré une surface réduite. Les nuits dans un volume circulaire sont propices à un sommeil paisible.
Vous constaterez plusieurs règles à respecter lors de votre passage sous une yourte. C’est un espace fortement codifié.  Par exemple, la porte doit toujours faire face au sud, et on entre sans frapper. Il est de mauvaise augure de marcher sur le seuil de la porte. On ne met pas de déchets dans le feu, considéré par les Mongols comme un élément sacré. Les personnes les plus anciennes et donc les plus respectées, s’assoient au fond de la yourte. La coutume la plus répandue consiste à offrir du thé à chaque visiteur pénétrant la yourte.  La légendaire hospitalité mongole provient donc du mode de vie nomade.  

Il y a différentes manières de voyager en Mongolie mais une chose est sure, vous ferez l’expérience d’une nuit sous la yourte.  Certains voyageurs optent pour les « Ger Camp » qui fonctionnent comme des hôtels, offrant ainsi un restaurant et des sanitaires. Vous pouvez choisir également l’exclusivité,  en partant avec une équipe et votre yourte mobile.
Cette solution est pertinente lors une randonnée pour éviter les tentes de camping traditionnelles. Enfin voyager de familles en familles et découvrir l’hospitalité mongole est une expérience magique. Les rencontres, la convivialité, les repas partagés, la participation aux taches quotidiennes sont autant de moments qui vous immergent dans le mode de vie nomade.

En lien avec notre responsabilité actuelle de préservation de la nature et de l’environnement, un voyage en Mongolie est un exemple en matière d’éco-tourisme. La yourte est « l’habitat vert » par excellence !

Annonces Google