Mis à jour le 

Manoir d'Eyrignac

Manoir d'Eyrignac Photo : Eric COMANDINI

Un voyage à : Manoir d'Eyrignac

Manoir d'Eyrignac sur nos forums
Les jardins du manoir d'Eyrignac sont parmi les plus beaux du Périgord. Au fils des allées, vous découvrirez des charmes, ifs, buis, et cyprès aux formes plus étonnantes les unes que les autres. Bienvenue au royaume de l'art topiaire….

Un peu d'histoire…
Le domaine d'Eyrignac appartient à la même famille depuis cinq siècles, soit vingt-deux générations. En effet, dès le Moyen-Age, il existait une bâtisse sur ces terres ; mais celle-ci fut détruite au milieu du XVIIe siècle lors de la Fronde des Princes. Quelques années plus tard, en 1660, le manoir actuel est construit, par Antoine de Costes de la Calprenède, en lieu et place de l'ancien castel. Il a depuis conservé son aspect d'origine et a été transmis de génération en génération.

Les jardins ont, quant à eux, vu le jour au XVIIIe siècle, sous l'impulsion de l'arrière petit-fils d'Antoine de Costes de la Calprenède. Au XIXe, ils sont transformés en jardins à l'anglaise, dont vous retrouverez l'esprit grâce à un passage couvert, au début de la visite. Au milieu du XXe siècle, le père de l'actuel propriétaire décide de leur rendre leur aspect d'origine. Il recherche donc les moindres traces restant du XVIIIe pour tenter de s'approcher au mieux du dessin initial. Les jardins du manoir d'Eyrignac sont inscrits à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1987.

Il faut savoir que le domaine est entretenu, à la main, par les cinq jardiniers du manoir. Le travail est colossal puisque de fin mai à fin septembre, il faut tailler tous les arbres des jardins, soit une surface de 45000 m².

Visite guidée dans les allées
Votre visite commence dans l'allée des charmes. Avec ses cent mètres de long, elle est la plus célèbre des jardins. Comme son nom l'indique, elle est bordée de charmes mais aussi d'ifs. Les charmes sont des arbres typiques de la région, où ils sont utilisés notamment pour faire des haies.
De l'autre côté, se trouve la pagode chinoise. En effet, les chinoiseries étaient très à la mode au XVIIIe siècle.

Après avoir remonté les allées, notamment le passage couvert (vestige de la période anglaise des jardins), vous arriverez devant le manoir. Dans la cour de celui-ci, se dressent deux bâtiments importants : le pigeonnier et la chapelle. Le premier était, au XVIIIe siècle, un signe de noblesse. Quant à la chapelle romane, tous les membres de la famille y ont été baptisés.
Un peu plus loin, vous découvrirez ce que l'on appelle les communs. Il s'agit notamment de la conciergerie et des écuries. Celles-ci sont recouvertes de lauze, une pierre plate calcaire que l'on trouve sur de nombreux toits de la région.

Quelques dizaines de mètres plus loin, vous trouverez un point de vue vous offrant un panorama sur l'ensemble des jardins à la française. Vous pourrez alors prendre le temps d'admirer les allées rectilignes bordées de fleurs bleues, jaunes et blanches, les cyprès et les ifs.

Vous poursuivrez votre visite par le jardin blanc, dernier projet en date, ouvert en 2001. L'art topiaire y atteint l'excellence. On y trouve différentes sortes de rosiers aux noms poétiques : opalia, iceberg, fée des neiges…. Au centre, se trouve un grand bassin autour duquel se sont invitées quatre grandes grenouilles en bronze.

Enfin, en remontant les dernières allées, vous découvrirez des pommiers au feuillage savamment taillé en rond dans lequel se dessinent de belles pommes rouges que le visiteur aimerait sans doute saisir et croquer à pleine dent.

Partir à : Manoir d'Eyrignac

Carte Manoir d'Eyrignac

Latitude : 44.94 - Longitude : 1.31

Manoir d'Eyrignac, les articles à lire

Réserver vos vacances

Recherche d'hôtel

Ville

Arrivée

Départ

Booking.com

classement lycée 2016

Retrouvez gratuitement et en intégralité le classement des lycées à SARLAT LA CANEDA ou à proximité, mais aussi le classement des lycées en Dordogne.

Magazine