Qui a le plus de chance d'avoir le bac ?

Par La Rédaction

Qui a le plus de chances d'avoir le bac ?

Qui a le plus de chances de décrocher son bac aujourd'hui ? A partir des résultats publiés par le ministère de l'Education nationale en 2010*, L'Internaute.com a calculé des taux de réussite au baccalauréat pour différents profils de candidat. Prénom, sexe, âge, ville, département, filière ou même signe astrologique... L'étude permet de dégager un portrait robot du candidat parfait, certain ou presque d'obtenir le précieux diplôme. Souvent drôles, les résultats peuvent aussi être très sérieux, voire sujets à débat. Voici les principales conclusions de notre enquête.

 *La méthodologie | Lire la suite

Les prénoms qui ont le plus le bac

C'est l'information la plus frappante de ce dossier : Juliette a beaucoup plus de chance d'obtenir le baccalauréat que Samia. Certains prénoms sont en effet associés au succès lors du bac comme Coline, le prénom le plus "performant", Gabrielle, Eléonore ou Juliette qui sont près de neuf sur dix à décrocher le diplôme. Chez les bons élèves, on retrouve aussi Adèle, Louise, Lucille, Héloïse, Anna ou encore Pierrick (84,6 %) et Emilien (84 % d'admis), seuls garçons parmi les 20 premiers.

En bas du classement arrivent Samia, Ahmed, Yacine, Samir et Ali avec des taux de réussite proches des 50 %. Des résultats édifiants qui reflètent les difficultés rencontrées par les enfants issus de l'immigration, souvent scolarisés dans des zones qui concentrent les difficultés économiques et sociales. Bien sûr, on note aussi qu'une Karima réussira aussi bien qu'un Kevin (68,5 %). Tous les enfants d'immigrés ne connaissent pas l'échec. Selon une récente étude, en intégrant des critères sociaux, il seraient même parmi les meilleurs.

 Calculez vos chances d'avoir le bac

Les villes où l'on a le plus le bac

Le 8e arrondissement de Paris arrive en tête des villes où le taux de réussite au bac est le plus élevé. Difficile de faire mieux en effet que les 96,8 % d'élèves admis dans la zone, qui compte les Lycées Chaptal, Racine, Fénelon-Sainte Marie et Etoile. Mais des villes moyennes présentant peu de candidats, comme Ollioules dans le Var, Barr en Alsace, Agneaux en Basse-Normandie et Verneuil-sur-Seine dans les Yvelines, suivent de très près.

A la fin de ce classement arrive Le Mée-sur-Seine, en Seine-et-Marne, avec seulement 38,7 % de réussite. Les cinq dernières villes du classement sont toutes des villes de banlieue francilienne, parfois classées parmi les villes "pauvres" ou "difficiles". Dans le peloton de fin, on trouve également les communes du Chambon-sur-Lignon en Auvergne, de Creil en Picardie, de Louvroil et de Conde-sur-Lescaut dans le Nord-Pas-de-Calais. A Remire Montjoly, en Guyane, le taux de réussite est de 50 %, plus de 20 points derrière la moyenne nationale.

 Calculez vos chances d'avoir le bac

Les départements où l'on a le plus le bac

La Savoie, les Hautes-Alpes, la Lozère, l'Isère et la Haute-Savoie semblent bien être de très bons départements pour passer le bac. Avec des scores qui dépassent les 80 % de réussite au premier tour, ils se classent bien au-dessus de la moyenne nationale, qui frôle les 73,6 % d'élèves admis. Juste derrière, d'autres départements atteignent de forts taux de réussite : les Yvelines, le Bas-Rhin, la Drôme, la Vendée et Paris. 

A l'autre bout du tableau, la Guyane, département d'Outre-mer très pauvre, n'atteint pas les 56 % de réussite. Quant aux départements de la Seine-Saint-Denis, de la Martinique, de la Somme et de l'Aisne, ils restent en dessous de la moyenne nationale avec des taux de réussite au bac en deçà des 70 %. Sous la moyenne, figurent aussi les départements franciliens de la Seine-et-Marne et du Val-de-Marne mais également la Guadeloupe, la Creuse et l'Indre.

 Calculez vos chances d'avoir le bac

Des filles réussissent mieux au bac

Vous avez plus de chance de décrocher votre bac si vous êtes une fille. Voilà l'une des conclusions de notre enquête, qui confirme notamment le constat réalisé à partir des prénoms, en début de dossier. En 2010, 74,6 % des filles inscrites sont devenues bachelières dès la première session selon les chiffres rendus disponibles par le ministère de l'Education nationale.

L'écart est d'ailleurs relativement important avec les garçons, puisqu'il atteint plus de deux points. En 2010, 72,4 % des candidats de sexe masculin ont en effet décroché le fameux diplôme. Cet écart entre sexe, qui donne donc un bel avantage à la gent féminine, fait écho à plusieurs études qui, depuis des années, montrent que les filles réussissent mieux scolairement que les garçons. La dernière en date, une étude réalisée par le ministère de l'Education à l'occasion de la Journée de la Femme, montre cependant qu'elles ne font pas les mêmes choix d'orientation.

 Calculez vos chances d'avoir le bac

L'âge idéal pour avoir le bac

Les élèves qui disposent d'une ou de plusieurs années d'avance dans leur scolarité présentent un meilleur taux de réussite au bac. Les candidats de 15 ans, qui ont sauté trois classes, sont ainsi 100 % à décrocher le précieux sésame. Le taux de réussite des élèves ayant une ou deux années d'avance (16 et 17 ans l'année de l'épreuve) tourne autour de 90 %. Quant aux élèves qui ont suivi un cursus "normal", c'est-à-dire nés en 1992 pour le bac en 2010 (*), ils sont "seulement" 80,7 % à passer cette épreuve avec succès.

Grâce aux chiffres de l'Education nationale, on note également que les élèves redoublants, présentant un an de retard dans leur scolarité, ont été 67,6 % à obtenir le diplôme. Un chiffre tout de même plus élevé que celui des vrais seniors. A la fin du classement, les candidats nés en 1956 ne sont que 40 % à avoir décroché le bac en 2010. Heureusement, d'autres quinquagénaires sauvent l'honneur avec 80 % de réussite pour les candidats nés en 1955.

 Calculez vos chances d'avoir le bac

De meilleurs candidats au nord ou au sud ?

Il faut le dire tout net : vivre dans le nord ou dans le sud de la France n'est pas un critère déterminant pour l'obtention du bac. L'Internaute a tenté de savoir si le midi était plus profitable aux lycéens que le climat septentrional. Bilan des courses : si les candidats inscrits dans les départements du nord de la France ont été 73,9 % à décrocher leur diplôme, ils sont 73,7 % à avoir accompli le même exploit dans le sud du pays. Un écart de 0,2 point très loin d'être significatif...

Dans la partie supérieure de la France, les départements de Paris, du Bas-Rhin ou des Yvelines enregistrent de bons scores au baccalauréat. Mais la moitié sud a aussi des atouts. La Savoie, l'Isère, la Haute-Savoie ou la Lozère, comptent parmi les meilleurs départements de France et font grimper le taux de réussite du Centre à la Méditerranée. De même, si l'on regarde les résultats par villes, sud et nord semblent encore avoir du mal à se départager.

 Calculez vos chances d'avoir le bac

Les filières qui ont le plus le bac

Il existe près de 80 bacs pro différents en France. Et les petits effectifs de certaines filières leur permettent parfois d'obtenir d'excellents scores. Ainsi, en 2010, elles étaient plusieurs à écraser les bacs généraux (cf. ci-contre). La série "Technicien d'études du bâtiment option B" plafonnait par exemple à 94,5 % de réussite. Loin des bacs Scientifique (78,2 %), Economique et social (72,3 %) et Littéraire (70,5 %).

Mais les filières professionnelles ne sont pas pour autant à l'abri : certaines séries se retrouvent aussi en fin de classement. Les bacs "Maintenance des matériels, parcs et jardins" ou "Hygiène et environnement", présentent des taux de réussite inférieurs de près de 10 points à la moyenne. De quoi relancer le débat sur la réforme des parcours professionnels de 2009. Ce n'est pourtant pas un bac pro qui décroche la dernière place du classement, mais bien une filière technologique : le bac "Sciences et Technologies de la santé et du social" (ST2S) n'atteint pas les 61 % de réussite.

 Calculez vos chances d'avoir le bac

Faut-il naître en début ou fin d'année pour avoir le bac ?

Selon leur date de naissance, certains enfants commencent leur cursus scolaire plus tard que les autres. Mais en bout de course, selon les chiffres du ministère l'Education nationale en 2010, le fait d'être né(e) au premier ou au deuxième semestre n'a que peu d'influence sur les chances de réussir le bac. Les candidats nés entre le 1er janvier et le 1er juillet inclus sont 73,2 % à avoir été admis pour l'année 2010, hors rattrapage.

Leurs amis nés en fin d'année, c'est-à-dire à partir du 2 juillet, réussissent un tout petit peu mieux en moyenne, avec un taux de 73,9% d'admission à l'examen. Un écart très faible. Plusieurs études scientifiques ont pourtant montré que, pour des élèves du même âge, être né dans les derniers mois de l'année était un handicap dans le parcours scolaire par rapport aux camarades nés quelques mois plus tôt. Dans une enquête publiée en mai 2010, Julien Grenet, chargé de recherche au CNRS, démontre aussi que ces différences liées à la date de naissance influent la scolarité jusqu'à la fin du lycée.

 Calculez vos chances d'avoir le bac

Les Sagittaires ont plus de chances d'avoir le bac

Ce critère est sans doute le plus farfelu. Nous avons voulu également savoir si les astres pouvaient influencer la résussite de tel ou tel candidat au baccalauréat. Encore une fois, la réponse est non : aucun signe astrologique ne dispose d'un avantage déterminant sur les autres signes dans la course au bac. Le taux de réussite des candidats du signe du Sagittaire est certes le meilleur, avec 74,2 % d'élèves qui ont décroché le précieux diplôme, mais juste devant les Vierges et les Scorpions.

Candidats nés sous le signe du Verseau, pas de panique : le taux de réussite associé à votre signe est le plus faible de la liste, mais reste quand même de 73 %, soit seulement 1,2 point derrière le meilleur signe du classement. Quant aux Lions et aux Capricornes, absents de la liste présentée ci-contre, ils atteignent des taux de réussite moyens, avec des scores respectivement de 73,6 % et 73,4 %. Voilà donc qui devrait rassurer ceux qui n'ont jamais cru les astrologues...

 Calculez vos chances d'avoir le bac

Plus de bacheliers à 18° qu'à 16°

81,8 % de réussite lorsque le thermomètre affiche 18,2°C en moyenne lors des épreuves du bac... Ni trop froide, ni caniculaire, cette température mensuelle, enregistrée en Savoie en juin 2010 selon Météo France, semble convenir aux bacheliers puisqu'elle correspond au taux de réussite maximal. A l'inverse, les candidats de la Somme, qui ont connu une température moyenne de 16,15°C pendant qu'ils passaient leurs épreuves, ne sont que 65,5 % à avoir été admis. Des candidats frileux ?

Si on se penche de plus près sur les températures, ces résultats peuvent évidemment être contestés. Dans l'Yonne par exemple, en juin 2010, il a fait en moyenne la même température qu'en Savoie, soit 18.2°C. Mais cette fois, on n'observe que 70,8 % de réussite, soit plus de 10 points de moins ! La réussite des bacheliers ne semble donc pas liée aux températures enregistrées pendant qu'ils planchent. Tant mieux.

 Calculez vos chances d'avoir le bac