PISA 2022 : le dernier classement et les résultats de la France

PISA 2022 : le dernier classement et les résultats de la France Le prochain classement PISA sera dévoilé par l'OCDE en 2022. En attendant, découvrez qui figure en tête du dernier classement et quels sont les résultats de la France.

Le prochain palmarès PISA n'est pas pour tout de suite, puisqu'il faudra attendre décembre 2022. Quant au dernier classement PISA - pour "Programme international pour le suivi des acquis des élèves" - en date, il a été dévoilé le 3 décembre 2019. Cette enquête, réalisée tous les trois ans et organisée par l'OCDE, évalue le niveau des élèves de 15 ans des pays participant au test. Cette année, la France est classée 23e sur 79 pays évalués, une place comparable au précédent classement datant de 2016. Précision : le classement Pisa 2019 révélé porte sur des tests réalisés en 2018 et non en 2019. Voir le classement complet Pisa 2019

Le PISA évalue les compétences de 600 000 élèves de 15 ans sur trois domaines : compréhension de l’écrit, culture mathématique et culture scientifique. La qualité de cette enquête est reconnue et ses résultats sont, tous les trois ans depuis sa création en 2000, scrutés de près par les ministères de l'Education. PISA peut tout de même faire l'objet de critiques : enquête pas assez représentative (un peu plus de 6 000 élèves seulement font l'objet du test en France), disparités des systèmes éducatifs des pays qui faussent le classement...

Classement PISA

Le programme PISA, plus souvent appelé "classement PISA", doit son acronyme à "Program for International Student Assessment", soit "Programme international pour le suivi des acquis des élèves". Cet ensemble d'études réalisées par l'OCDE, l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques, est conçu pour mesurer les performances des systèmes éducatifs au sein des pays, de manière standardisée et à grande échelle. L'enquête est publiée tous les trois ans après avoir été menée auprès de dizaines de milliers adolescents de 15 ans. Elle est réalisée dans les 34 pays membres de l'OCDE, mais aussi dans un grand nombre de pays partenaires. La première enquête PISA date de 2001.

Plus concrètement, PISA mesure les connaissances et compétences acquises de jeunes des quatre coins de la planètes et la performance des systèmes éducatifs des pays tel que l'entend l'OCDE. Avec pour slogan : "Ce que les élèves de 15 ans savent et ce qu'ils peuvent faire avec ce qu'ils savent". En 2019, la France était arrivée à la 26e place sur 70 :

L'enquête PISA n'est pas la seule enquête éducative à donner lieu à un classement (à ce sujet, voir notre classement des lycées ou encore le célèbre classement de Shanghai spécial universités). Mais relayée par des médias du monde entier et résultat de tests à grande échelle sur le terrain, elle conserve un impact fort depuis sa création il y a bientôt 20 ans. Ses conclusions sont intensément reprises par la presse nationale, qui n'hésite pas à qualifier les participants mal classés de "cancres" ou à suspecter leurs élèves d'être "des imbéciles". Le classement des pays participants retient aussi l'attention d'enseignants ou spécialistes de l'éducation, partagés entre son utilité et ses potentielles dérives. La part très importante accordée aux sciences dans le classement est par exemple critiquée. Pour autant, la plupart sont au moins d'accord pour reconnaître les effets bénéfiques de l'exposition médiatique du classement PISA : elle incite pouvoirs et opinions publiques à regarder de plus près le fonctionnement de leurs systèmes éducatifs. Et à se poser la question de leur efficacité.

PISA 2019

Le classement PISA, intitulé "Classement Pisa 2018", a été publié en décembre 2019. La matière principale testée a cette fois la lecture. Plus d'un demi-million d'élèves ont pris part en 2018 à des tests de deux heures, avec pour objectif concret de déterminer "ce que les élèves de 15 ans savent et ce qu'ils peuvent faire avec ce qu'ils savent". La France est classée 23e, Voici le classement complet : 

Test PISA

Concrètement, l'enquête triennale PISA consiste à faire compléter par les élèves de chaque pays participant un questionnaire de fond par type d'évaluation. Trois matières sont testées : lecture, maths et sciences. Les écoliers sélectionnés sont entre 4 500 et 10 000 par pays à plancher sur chacun des tests. Leur sélection se fait d'une manière bien particulière, via un échantillon aléatoire d'établissements scolaires (qu'ils soient publics ou privés) ainsi que sur le critère de l'âge : de 15 ans +3 mois à 16 ans +2 mois quand débute l'évaluation. Ce n'est donc pas la classe dans laquelle ils étudient qui détermine le choix des "cobayes".

Ensuite, les élèves sélectionnés sont soumis à des tests écrits avec soit des questions ouvertes, soit des questions à choix multiple. Pour autant, il ne s'agit pas de cocher sans réfléchir : "Les tâches les plus complexes des épreuves PISA demandent aux élèves de réfléchir à ce qu'ils lisent et de l'évaluer, et pas uniquement de répondre à des questions auxquelles il n'y a qu'une seule réponse correcte", rappellent les organisateurs. Pour les questions ouvertes, les écoliers doivent même argumenter. Les épreuves durent deux heures en tout pour chaque élève, précise l'OCDE. Les situations décrites dans les questionnaires s'inspirent du monde réel.
Tests de lecture, de culture mathématique ou encore de culture scientifique... "Plutôt que la maîtrise d'un programme scolaire précis, PISA teste l'aptitude des élèves à appliquer les connaissances acquises à l'école aux situations de la vie réelle", précise encore le site officiel. Ce sont donc plus les compétences que les connaissances qui sont scrutées. Mais ce n'est pas tout. L'approche de l'apprentissage par l'élève lui-même ou son milieu social, économique, démographique et scolaire font également l'objet d'un questionnaire "contextuel" à remplir en une demi-heure. Ces facteurs sont en effet potentiellement à l'origine des performances des élèves testés et peuvent déterminer leur potentiel d'apprentissage au fil de l'existence.

Enfin, un questionnaire rempli par les proviseurs permet à PISA d'intégrer aux critères de son classement la façon particulière dont est organisée chaque école. A noter également : chaque évaluation triennale s'attarde sur une compétence en particulière. Pour ce qui est de l'élaboration du questionnaire, un Consortium international travaille main dans la main avec les directeurs nationaux de projet. C'est également ce Consortium qui, une fois les réponses recueillies, communique les résultats au Secrétariat de l'OCDE - gestionnaire du projet - ainsi qu'au Comité directeur du PISA.

PISA et OCDE

Les enquêtes PISA sont menées sous l'égide de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques ou OCDE qui compte aujourd'hui au total 34 pays membres dans le monde, de l'Europe (Allemagne, France, Suisse, Suède, Royaume-Uni, République tchèque, République slovaque, Slovénie, Portugal, Pologne, Pays-Bas, Norvège, Luxembourg, Italie, Islande, Irlande, Hongrie, Grèce, Finlande, Estonie, Espagne, Danemark et Belgique) à l'Amérique (Canada, Mexique, Chili, Etats-Unis) en passant par l'Asie-Pacifique (Turquie, Nouvelle-Zélande, Japon, Corée). Il faut y ajouter l'Australie (en Océanie) et l'Israël au Proche-Orient.

L'OCDE est née en 1960, de la volonté de 18 pays d'Europe, des Etats-Unis et du Canada de se regrouper pour créer une organisation dédiée au développement économique. Les pays membres de l'OCDE actuellement sont pour beaucoup des "pays les plus avancés", mais des pays émergents y figurent également comme le Chili, le Mexique ou la Turquie. L'organisation décrit aujourd'hui sur son site sa mission comme celle de "promouvoir les politiques qui amélioreront le bien-être économique et social partout dans le monde".

Paru pour la première fois en 2001 sous la houlette de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), il ne s'agit pourtant pas de la seule ni de la première étude du genre : il y a aussi, par exemple, l'IEA (Association internationale pour l'évaluation de l'efficacité dans le domaine scolaire), née en pleine guerre froide aux Etats-Unis. Non-gouvernementale, cette association mène encore aujourd'hui des enquêtes à l'international sur les systèmes éducatifs et leurs performances.