Incendie en Californie : des images terribles, la menace s'amplifie

Incendie en Californie : des images terribles, la menace s'amplifie LOS ANGELES - Plus de 200 000 personnes ont dû évacuer leur domicile depuis mercredi dernier, en raison de deux incendies d'ampleur qui embrasent la Californie.

Deux incendies d'envergure embrasent actuellement la Californie. Le "Kincade Fire" a débuté mercredi dernier au nord de Los Angeles dans la région viticole de Somona et a dores et déjà ravagé 30 000 hectares de terrain. D'après le média San Fransisco Chronicle, 185 000 personnes ont dû être évacuées, et le feu a détruit 123 bâtiments, dont 57 habitations. 90 000 édifices restent menacés. Le feu est actuellement contenu à 15% par les pompiers, et les autorités prévoient qu'il soit totalement éteint le 7 novembre. Selon les prévisions de Weather Nation, l'alerte rouge devrait être levée mercredi 30 octobre vers 16h. 30 000 personnes ont déjà été autorisées à regagner leur domicile.

Plus de 4000 soldats du feu ont été mobilisés pour combattre cet incendie, notamment certains envoyés par les Etats voisins pour renforcer les effectifs californiens. Les vents violents ont facilité la propagation du feu et rendu difficile sa maîtrise. "Nous lui courons pratiquement après pour essayer de le suivre", a déclaré Amy Head, porte-parole des pompiers californiens, aux médias locaux.

Un autre feu s'est déclenché au nord-ouest de Los Angeles, dans la nuit du 27 au 28 octobre. D'une intensité importante, ce feu de broussailles a menacé le musée Getty, renfermant notamment des oeuvres de Rembrandt, Van Gogh, et Monet. Pour cette raison, l'incendie a été nommé le "Getty fire". Des nuages de fumée recouvrent Los Angeles, ainsi qu'une odeur de brûlé. D'après un communiqué du LAFD (Los Angeles Fire Department), 1117 pompiers sont mobilisés, ainsi que 11 hélicoptères. Le feu serait contenu à seulement 5% pour l'instant, et se propagerait rapidement là aussi en raison de rafales de vent pouvant atteindre une vitesse de 145km/h, ainsi que du fait de la sécheresse extrême de l'Etat, dont le taux d'humidité n'est que de 14%.

L'incendie menace notamment les maisons des célébrités dans le quartier cossu de Bel-Air. Parmi les personnes contraintes à évacuer, l'acteur Arnold Schwarzenegger et le basketteur Lebron James ont commenté sur les réseaux sociaux ce qui leur est arrivé. Ils ont reçu une alerte par sms au beau milieu de la nuit, tout comme des milliers d'autres citoyens américains. Quant à lui, Gavin Newsom, le gouverneur de la Californie, s'est exprimé en ces termes : "Je reconnais et tout le monde reconnaît que cela ne peut pas devenir la nouvelle norme. Nous ne pouvons pas faire face année après année à cela".

Article le plus lu - Tremblement de terre à Strasbourg › Voir les actualités