Jacques Chirac : de plus en plus affaibli

Jacques Chirac : de plus en plus affaibli Les dernières apparitions de Jacques Chirac en vacances, à Saint-Tropez et actuellement à Dinard, relancent les spéculations sur sa santé déclinante.

Comme chaque année depuis son retrait de la vie politique en 2007, Jacques Chirac passe ses vacances avec son épouse Bernadette près de leur ami milliardaire François Pinault, à Saint-Tropez et à Dinard. Mais cette année, l'ancien président de la République ne s'est pas laissé aller aux innombrables bises, photographies et autographes que lui réclamaient les badauds les années précédentes. "On ne l'a quasiment pas vu", soulignait un commerçant de la cité tropézienne la semaine dernière dans la presse. L'ancien chef de l'Etat s'est contenté d'une seule apparition : un apéritif lundi dernier, dans un café de la ville, accompagné de François Pinault et de Monseigneur Di Falco, vieil ami devenu évêque de Gap.

Arrivé à Dinard ce jeudi, en fin d'après midi, Jacques Chirac a été photographié fébrile à la sortie de son avion par Ouest-France avant de monter dans une voiture avec son épouse et deux caniches qui étaient du voyage. Seuls quelques gestes de la main à travers la fenêtre du véhicule seront lâchés aux spectateurs présents. Désormais, le retraité de 80 ans ne se déplace plus que péniblement, une main appuyée en permanence sur l'un de ses gardes du corps. Selon un proche cité par le Parisien, il serait suivi en permanence par une équipe médicalisée. De fait, depuis leur arrivée dans la ville bretonne, les Chirac séjournent au Grand Hôtel Barrière, proche de la maison de la famille Pinault, pour n'en sortir que très peu. L'ancien président a simplement été aperçu cet après-midi à la terrasse d'un café-restaurant avec un officier de sécurité (cf. ci-dessous), le visage toujours très fatigué.

Depuis qu'il a quitté l'Elysée en 2007, la santé de Jacques Chirac, victime d'un accident vasculaire cérébral en 2005, se serait considérablement détériorée. Absences, pertes de mémoire, propos incohérents... Plusieurs témoignages ont révélé ses difficultés et notamment son "anosognosie" (il n'est pas conscient de sa maladie), ajoutée à une surdité de longue date. Depuis décembre 2010, il s'est mis en congé du Conseil constitutionnel où il n'a que peu siégé. Il aura aussi été dans l'incapacité d'assister au procès des emplois fictifs de la mairie de Paris l'année dernière.

ouest france
Le site de Ouest-France a publié aujourd'hui une photo de Jacques Chirac à Dinard, sur la terrasse de la Digue de l'Ecluse, avec l'un de ses gardes du corps. © Capture Ouest-France.fr

EN VIDÉO - Jacques Chirac, reconnu coupable en décembre 2011 de "détournement de fonds publics" et "abus de confiance", était décrit à l'époque comme "un animal politique blessé".

Chargement de votre vidéo
"Jacques Chirac, un animal politique blessé"