Julie Gayet : étonnant traitement de faveur pour un ami, la main de l'Elysée ?

Julie Gayet : étonnant traitement de faveur pour un ami, la main de l'Elysée ? Un ami de Julie Gayet va être propulsé directeur de l'Ecole nationale des beaux-arts de Paris (ENSBA), révèle Le Canard Enchaîné. Et cela ressemble à une sacrée faveur.

[Mis à jour le 2 juillet 2015 à 12h02] Jusqu'où s'étend l'influence de Julie Gayet à l'Elysée ? C'est désormais de notoriété publique, la productrice et comédienne est un relai entre le président de la République et certains acteurs de la vie culturelle parisienne. Elle serait manifestement aussi de très bons conseils, de ceux qu'on ne peut pas refuser, semble-t-il. Le Canard Enchaîné révèle qu'un proche de Julie Gayet, Eric de Chassey, qui est l'époux de l'actrice Anne de Consigny - la meilleure amie de la compagne de François Hollande - va être nommé directeur de l'Ecole nationale des beaux-arts de Paris. L'homme se dit en tout cas "certain" de prendre le poste très prochainement.

Eric de Chassey est aujourd'hui directeur de la Villa Médicis. En 2012 rappelle Le Canard, "l'actrice préférée de François Hollande avait pesé avec succès sur le renouvellement du mandat de Chassey à Rome". Julie Gayet avait même été pressentie pour devenir membre du jury de l'institution au début de l'année 2014, avant que le ministère de la Culture ne retire son nom de la liste pour ne pas faire de vagues. "Julie Gayet est tout à fait qualifiée pour cette fonction, qui, je précise, est bénévole. Mais vu la situation particulière, je ne la nommerai pas" avait expliqué alors Aurélie Filippetti.

Julie Gayet, "une personnalité importante du cinéma"

La polémique naissante sur la nomination de Julie Gayet à la Villa Médicis avait poussé Eric de Chassey à réagire dans la presse. Interrogé par Le Figaro, le directeur de l'institution défendait son choix avec conviction : "J'ai proposé son nom car elle est une personnalité importante du cinéma. D'abord en tant qu'actrice, mais aussi en tant que productrice. Elle a des intérêts artistiques larges qui vont du cinéma, à la musique, à l'art contemporain et à la lecture".

Aujourd'hui, c'est au tour d'Eric de Chassey de faire face à des suspicions de favoritisme. Et il faut dire que certains éléments laissent supposer un traitement partial à son endroit. Le Canard Enchaîné précise en effet que l'actuel directeur de l'Ecole nationale des beaux-arts, Nicolas Bourriaud, avait dû affronter 11 autres candidats et, en outre, présenter un "projet pédagogique" devant un jury pour être désigné. "Cette épreuve devrait être épargnée" à l'ami de Julie Gayet croit savoir le célèbre palmipède. Voilà qui ressemble beaucoup à une jolie faveur, et l'affaire devrait être vite réglée. "Nicolas Bourriaud devrait être convoqué très prochainement par la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, pour se voir signifier son départ", écrit l'hebdomadaire.

EN VIDEO - Julie Gayet a accordé le mois denier une interview à Gala dans laquelle elle se confie sur sa passion pour le sport :

Article le plus lu - Gilets jaunes : Paris, province... un acte 14 spécial › Voir les actualités

Julie Gayet : étonnant traitement de faveur pour un ami, la main de l'Elysée ?
Julie Gayet : étonnant traitement de faveur pour un ami, la main de l'Elysée ?

[Mis à jour le 2 juillet 2015 à 12h02] Jusqu'où s'étend l'influence de Julie Gayet à l'Elysée ? C'est désormais de notoriété publique, la productrice et comédienne est un relai entre le président de la République et certains...

Annonces Google