Patrimoine de Laurent Fabius : plus de 6 millions d'euros, le ministre le plus riche

Patrimoine de Laurent Fabius : plus de 6 millions d'euros, le ministre le plus riche Selon sa déclaration rendue publique ce 15 avril, le patrimoine de Laurent Fabius est estimé à plus de 6 millions d'euros. Que comprend ce patrimoine ?

[Mis à jour le 15 avril 2013 à 21h09] Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius détient un patrimoine estimé à plus de 6 millions d'euros selon nos calculs réalisés à partir de sa déclaration de patrimoine. Fils et petit-fils d'antiquaires, le chef de la diplomatie française est soumis à l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF). On savait donc déjà que le patrimoine du ministre s'élevait à plus de 1,3 million d'euros, on découvre aujourd'hui l'ampleur de sa fortune. L'argent de Laurent Fabius a souvent fait l'objet de rumeurs, la dernière en date lui prêtait un compte en Suisse, rumeur relayée la semaine dernière par Libération et démentie par la suite.

Selon sa propre déclaration de patrimoine, Laurent Fabius a accumulé un patrimoine extrêmement conséquent tout au long de sa vie, notamment grâce à ses activités de marchand d'art. La collection "Fabius Frère", transmise de génération en génération, lui a permis d'accumuler une véritable fortune, notamment lorsque celle-ci a été dispersée en 2011 lors d'enchères pilotées par la société Piasa (dont Laurent Fabius est actionnaire principal) en association avec Sotheby's.

D'où vient la fortune de Laurent Fabius ?

Mais le patrimoine de Fabius se compose majoritairement d'immobilier avec un appartement à Paris, deux maison dans l'Ariège et en Haute Normandie pour une valeur totale de 3 895 000 euros. Sa participation dans la société d'enchères Piasa est estimée à 1 284 874 euros. Il dispose également de 516 349 euros d'assurances vie et de 630 000 euros de meubles et d'objets d'art.

Selon le Monde qui a analysé ce patrimoine, Laurent Fabius s'adonnerait à la défiscalisation pour payer moins d'impôts. Il est en effet l'un des seuls ministres à déclarer des parts dans des FCPI (Fonds commun de placement dans l'innovation) et des PME, principalement dans l'énergie solaire. Un bon moyen pour les personnes assujetties à l'ISF de réduire la somme qu'ils auront à verser à l'Etat. La réduction correspond aujourd'hui à 18 % des investissements dans ces structures pour les FCPI.

EN VIDEO : Certaines voix, dans la majorité, s'élèvent pour exprimer leurs doutes sur la publication du patrimoine des élus et des ministres :

Chargement de votre vidéo
"Patrimoine publié: contrairement à Bartolone, Bel pas réticent"