Patrick Mennucci : son programme pour Marseille en 3 points #mun13000

Patrick Mennucci : son programme pour Marseille en 3 points #mun13000 Le candidat socialiste à Marseille entend bien battre le maire sortant Jean-Claude Gaudin lors de ces municipales 2014. Zoom sur son programme.

Le socialiste Patrick Mennucci veut s'imposer face au maire UMP sortant Jean-Claude Gaudin. Son programme arrivera-t-il à faire pencher la balance en sa faveur pour les résultats des municipales à Marseille ? Dans son programme, un point fera peut-être la différence : le challenger propose l'abolition du "fini-parti", ce système datant de l'époque Defferre et permettant aux éboueurs de rentrer chez eux lorsque leur tournée est finie. Au risque de déclencher la colère et donc les grèves des agents de propreté, Patrick Mennucci entend lutter ainsi contre la saleté qui ternit l'image de Marseille.

Dans son programme, Patrick Mennucci n'oublie évidemment pas les propositions dans le domaine de la sécurité, la ville de Marseille faisant régulièrement la une pour des affaires de violences. Le candidat socialiste propose de développer la police municipale avec en tout 600 policiers municipaux. Cette police devra travailler jusqu'à 23 heures pour assurer la sécurité à Marseille. Patrick Mennucci entend aussi poursuivre la vidéosurveillance "dans les lieux où son efficacité sera garantie dans le respect des libertés publiques".

Dans le domaine de l'éducation, Patrick Mennucci propose d'ouvrir les écoles de 7h30 à 18h30 pour accueillir les enfants "afin de permettre aux parents de concilier leur activité professionnelle avec l'éducation de leurs enfants". Mais aussi, entre autres, de développer l'apprentissage de la natation, d'accepter 30 % des enfants de moins de trois ans dans les écoles maternelles de Marseille. Le socialiste veut également miser sur le numérique à l'école dans sa ville. Ces propositions auront-elles une influence jusque dans les bureaux de vote à Marseille

Côté logement, le challenger socialiste pour ces municipales marseillaises promet la création de 2 000 logements sociaux à partir de l'année 2016. Patrick Mennucci pointe qu'actuellement dans la cité phocéenne, plus de 40 % des logements sociaux de la ville se situent dans les quartiers nord. Il dénonce aussi : " plus de 30.000 ménages ont fait chaque année une demande de logements sociaux et 3.500 ont reçu une réponse favorable ".

EN VIDEO – La ville de Marseille basculera-t-elle à gauche dans les résultats des élections municipales ?

Chargement de votre vidéo
"A Marseille, la bataille pour faire basculer la ville à gauche"