Aurélie Filippetti, Arnaud Montebourg, le bébé : le scoop de Paris Match accouche d'une plainte

Aurélie Filippetti, Arnaud Montebourg, le bébé : le scoop de Paris Match accouche d'une plainte PHOTO - Aurélie Filippetti, le ventre bien arrondi aux côtés de son homme, Arnaud Montebourg. Paris Match publie cette semaine des photos sans équivoque du couple. L’ex-ministre a annoncé "lancer une procédure" contre le journal.

[Mis à jour le 30 juillet 2015 à 15h45] C’est Paris Match qui avait annoncé leur liaison en septembre dernier, c’est encore Paris Match qui annonce l’heureux événement aujourd’hui. Le magazine publie des photos d’Aurélie Filippetti et Arnaud Montebourg en vacances en Grèce. Au bord d’une piscine, le frondeur socialiste se détend sur un transat alors que sa dulcinée, en maillot, semble sortir de l’eau. Un détail n’aura échappé à personne : le ventre rond d’Aurélie Filippetti. Ce qui permet à Paris Match de titrer à la une : "Et bientôt le bébé".

D’après l’hebdomadaire, les deux anciens ministres attendent un bébé pour novembre prochain. Avec ce nouvel enfant, Aurélie Filippetti et Arnaud Montebourg formeraient une grande famille recomposée. Elle est déjà maman d’une jeune fille alors que lui est papa de deux enfants. La rumeur courait déjà depuis plusieurs semaines. Ici Paris avait aperçu le couple aux abords d’un centre de diagnostic prénatal à Paris en juin dernier. Puis c’est Closer qui avait affirmé quelques jours plus tard qu’Aurélie Filippetti était enceinte.

EN VIDEO - En juin 2014, alors qu'ils étaient encore ministres, la ministre de la Culture s'affichait déjà avec celui de l'Industrie en pleine crise des intermittents, lors de la fête de la musique.

Chargement de votre vidéo
"Filippetti appelle les intermittents à "saisir la main tendue""

Pour Aurélie Filippetti, des "photos volées"

Cette fois, les photos laissent peu de place aux doutes. Ce qui n’a pas manqué d’énerver le couple. Aurélie Filippetti a qualifié ces clichés de "photos volées" et a annoncé au Lab vouloir "lancer une procédure" contre Paris Match. A l’époque de la révélation de leur relation par le magazine, le couple avait également porté plainte. Dans une interview à Libération, elle affirme qu'elle va porter plainte "pour atteinte à la vie privée et familiale". "Chaque femme a le droit de disposer de son corps", explique l'élue de Moselle. "Ce type de photo est une atteinte à la dignité, toutes les femmes peuvent se sentir atteinte". Sur un terrain plus politique, Aurélie Filippetti dénonce une "tentative de pipoliser des positionnements politiques, de les décrédibiliser en recourant à des photos volées".

Dans un communiqué, son avocat, Me Vincent Tolédano confirme qu'Aurélie Filippetti "a chargé (son) cabinet de poursuivre la violation inadmissible du droit dû au respect de sa vie privée et familiale" ainsi que "du droit à l'image". "La liberté de la presse à laquelle elle est attachée ne saurait justifier la publication non autorisée par le magazine Paris Match, au mépris de sa volonté de discrétion, de clichés volés surprenant des moments strictement privés d'intimité et de détente", ajoute-t-il.

Le directeur adjoint de la rédaction de Paris Match défend lui son scoop auprès de l'AFP. "On ne révèle rien, sa grossesse était déjà connue", affirme-t-il. Les photos ont été prises dans un hôtel en Grèce, on voit des gens autour : l'endroit est semi-public". Une version qu'il devra probablement défendre devant la justice. 

Sur Twitter, les internautes ne sont jamais avares de jeux de mot...