Christine Boutin a retiré son tweet sur la mort de Jacques Chirac

Christine Boutin a retiré son tweet sur la mort de Jacques Chirac L'ancienne ministre avait déclaré à l'AFP qu'elle ne supprimerait son tweet que si elle recevait "un vrai démenti" de la mort de Jacques Chirac.

L'ancienne ministre avait été très critiquée pour avoir annoncé, à tort, le décès de Jacques Chirac. Elle l'avait été encore davantage lorsqu'elle avait justifié ce post, assurant qu'elle avait reçu l'information de "source sûre". Christine Boutin a finalement supprimé ce message de son compte. "Je retirerai mon tweet si j'ai un vrai démenti", avait-elle déclaré mercredi soir à l'AFP, alors que plusieurs responsables politiques et des milliers d'internautes fustigeaient l'attitude de l'ancienne ministre. De deux choses l'une : soit Christine Boutin a bien eu des nouvelles de la famille de Jacques Chirac la rassurant son état de santé, soit elle a cédé à l'injonction morale qui oblige à un minimum de décence dans ces circonstances.

Nicolas Sarkozy, qui avait nommé Christine Boutin ministre de la Ville sous son quinquennat, a réagi hier soir sur BFMTV au sujet de l'hospitalisation du couple Chirac. "J'ai été très choqué de ce qui s'est passé (mercredi). [...] On ne peut pas les laisser tranquilles ? Oui j'ai des nouvelles, oui j'ai des contacts avec eux. Mais il fallait voir l'agitation indigne de ce petit milieu", dénonçant par ailleurs une "agitation nauséabonde".

Christine Boutin avait répondu aux interrogations du Monde mercredi, sur son initiative surprenante. "L'information m'a été donnée par une source que j'estime sûre. Je l'ai donnée car je pense que les Français l'attendent, preuve en est du buzz qu'il a suscité", avait-elle expliquée. Frédéric Salat-Baroux, le gendre de Bernadette et Jacques Chirac, avait dû faire une déclaration à l'AFP afin de demander "instamment" que "la tranquillité" de la famille soit respectée.

Crédit image - NICOLAS MESSYASZ/SIPA