Libre Belgique, Le Soir : encore des indiscrétions sur les municipales avant 20h ?

Chargement de votre vidéo
"Libre Belgique, Le Soir : encore des indiscrétions sur les municipales avant 20h ?"

Libre Belgique, Le Soir : encore des indiscrétions sur les municipales avant 20h ? Les médias belges ne sont pas soumis à la réglementation française, qui interdit toute publication des résultats des élections avant 20h. Ce dimanche, rien n'empêche Le Soir ou La Libre Belgique de mettre en ligne des indiscrétions sur les scores de candidats avant les médias français.

Pour rappel, le code électoral français stipule qu'"aucun résultat d'élection, partiel ou définitif, ne peut être communiqué au public par la voie de la presse ou par tout moyen de communication au public par voie électronique (...) avant la fermeture du dernier bureau de vote", c'est à dire 20h. Les médias, mais aussi les internautes qui rendent publiques sur le web français des informations sur les résultats avant cette heure s'exposent à des lourdes sanctions, allant jusqu'à 75 000 euros... par publication. Cette loi entend garantir une impartialité stricte parfaite pour tous les candidats engagés dans ces élections municipales : si des tendances sont données alors que des citoyens n'ont pas encore voté, cela biaise en effet le scrutin, puisque ces derniers pourraient modifier le vote pour lequel il comptait initialement opter.

Ce dimanche, rebelote pourtant : les médias francophones belges et suisses ont encore la liberté de diffuser les résultats des municipales organisées en France avant les journaux en ligne français. Lors du 1er tour, Le Soir s'enthousiasmait même de la situation et prévenait ainsi ses lecteurs : "La France aura les yeux rivés sur les sites d'information belges, comme c'est le cas à chaque élection dans l'Hexagone. En effet, si la loi interdit aux médias français de publier la moindre tendance avant 20h, ce n'est pas le cas chez nous. Nous serons donc en mesure de publier des sondages à la sortie des urnes".... 

Reste que faute d'informations fiables, les grands médias belges se sont montrés bien timorés et n'ont pas donné beaucoup de résultats avant 20h lors du premier tour. Ils se sont manifestement confrontés à de faibles remontées des chiffres de la part des instituts des sondages français. C'est somme toute assez compréhensible : les autorités publiques ont fermement mis en garde les sociétés qui communiqueraient leurs données à des médias étrangers, les menaçant de lourdes sanctions, même de manière anonyme. Ce dimanche, il est probable que Le Soir, La Libre Belgique ou Sudinfo.be disposent de quelques estimations sur des "points chauds" où le suspense du 2e tour est très important. Pour l'heure, rien de neuf...

Pour les dernières infos sur le scrutin, rendez-vous sur notre grand direct consacré aux résultats des municipales 2020. Pour plus d'infos sur le 2e tour des élections municipales, consultez tous nos articles :