Noël : allergie aux fruits de mer ou au sapin, quels symptômes, comment réagir ?

Noël : allergie aux fruits de mer ou au sapin, quels symptômes, comment réagir ? Pour certains, la période de Noël peut se transformer en cauchemar. Allergie aux fruits de mer ou au sapin, sachez repérer les symptômes.

[Mis à jour le 24 décembre 2015 à 15h00] La période des fêtes de Noël et l'attente du père Noël peuvent devenir un moment à risque pour certaines personnes sensibles. Entre ceux qui ne supportent pas les fruits de mer et ceux qui ne tolèrent pas la présence du sapin, les dangers sont partout. A chaque fois que vous passez près du sapin de Noël, vous éternuez, vos yeux piquent ou vous avez la gorge qui vous gratte ? Ne cherchez plus, vous souffrez peut-être d'une allergie à l'arbre de Noël. Ce syndrome, peu connu, se manifeste par les mêmes symptômes que la rhinite allergique. Des manifestations qui seraient liées aux moisissures retrouvées sur le sapin. Il est conseillé de nettoyer le sapin à grande eau et de le laisser sécher à l'extérieur de son habitation. Il est aussi recommandé de ne pas le laisser trop longtemps chez soi. Une solution à envisager, pourquoi ne pas opter plutôt pour un sapin artificiel. N'ayez crainte, le petit papa Noël pourra tout autant y déposer vos jolis cadeaux et vous laisser des souvenirs à raconter dans vos cartes de voeux.

EN VIDEO - Un sapin de Noël "do it yourself"

Chargement de votre vidéo
"Un sapin de Noël version "Do it yourself""

Le repas de Noël peut aussi apporter son lot de complications. Alors que certains se régalent des huîtres, de crabe, des langoustes et des crevettes pendant le réveillon, d'autres ne supportent pas les fruits de mer. Ces aliments sont des allergènes courants. D'après le site santé du Figaro, l'allergie aux crustacés et aux mollusques toucherait près de 2 % des enfants et de 3 % des adultes. Ce n'est pas parce qu'une personne est allergique aux crustacés qu'elle ne supporte pas non plus le poisson. Cette allergie peut se manifester de différentes manières : des réactions cutanées, des difficultés respiratoires ou des symptômes au niveau de la digestion. Le meilleur moyen d'éviter les désagréments reste de ne pas consommer ces aliments allergènes.

Pour éviter les mauvaises surprises, apprenez aussi à bien décrypter les étiquettes des aliments et vous assurer qu'ils n'ont pas été en contact avec des produits allergènes. N'hésitez pas non plus à refuser un aliment si vous ne le supportez pas même si vous devez vexer votre hôte. Dans les cas les plus graves, l'allergie peut provoquer un choc anaphylactique causant un état de choc et une chute très brutale de la tension artérielle. Dans cette situation, les symptômes sont respiratoires, cutanés, digestifs et généraux. Il s'agit d'une urgence vitale à traiter immédiatement.