Pluies diluviennes à Paris : la Seine continue de monter, les prévisions météo

Pluies diluviennes à Paris : la Seine continue de monter, les prévisions météo Le pic de crue de la Seine devrait être atteint ce week-end mais le niveau du fleuve sera bien loin de celui de 1910, lors de la crue centennale. Consultez les prévisions météo à Paris.

[Mis à jour le 1er juin 2016 à 16h35] La pluie a cessé à Paris mais la situation n'est en est pas moins alarmante. Le niveau de la Seine n'arrête pas de monter et tous ses affluents sont en crue, provoquant des inondations en Ile-de-France. Le département de la Seine-et-Marne est toujours placé en alerte rouge ce mercredi alors que le reste de la région fait l'objet d'un "risque important" concernant les inondations, selon La Chaîne Meteo. Alors, quelles sont les prévisions météo des prochains jours ? Doit-on redouter pour la Seine une crue centennale ? 

Concernant les prévisions météo, les Parisiens devraient connaître une accalmie ce mercredi jusqu'à 18h. D'après La Chaîne Météo, le ciel sera nuageux mais devrait nous préserver des précipitations jusqu'en fin de journée. Jeudi marquera bel et bien le retour de la pluie sur la capitale avec un ciel couvert et sombre. La fin du mauvais temps est attendu en soirée et devrait se confirmer vendredi. Il ne faut toutefois pas attendre tout de suite le retour du soleil, le temps restera maussade... Attention, la Chaîne Météo précise que la fiabilité de ces prévisions est assez faible, la trajectoire de la dépression pourrait en effet être déviée. De son côté, Météo France ne prévoit pas d'accalmie avant vendredi soir.

EN VIDEO - En Seine-et-Marne, des villages les pieds dans l'eau

Chargement de votre vidéo
"En Seine-et-Marne, des villages les pieds dans l'eau"

CARTE - Météo Consult place 4 départements en alerte orange et deux en alerte rouge.

Météo Consult est un site du groupe Figaro, propriétaire de Linternaute.com. © Météo Consult

Un risque de crue centennale ?

Le risque de crue est réel : même si la pluie semble s'être arrêtée ce mercredi, le célèbre zouave du pont de l'Alma, repère des montées de la Seine depuis la grande crue centennale de 1910, affichait 3,30 mètres mardi matin. Mercredi, il avait déjà les pieds dans l'eau. Lors de la crue centennale de 1910, la statue était immergée jusqu'aux épaules, ce qui correspond à un niveau de 8,26 mètres. Le site gouvernementale Vigicrues surveille le niveau des fleuves en France. A la station située à Austerlitz, les sondes ont mesuré un niveau de 4,24 mètres à 10h ce mercredi. Depuis 6h mardi matin, le niveau de la Seine a donc augmenté de plus d'un centimètre à cet endroit.

Les autorités se veulent rassurantes, rappelant que quatre barrages-réservoirs ont été construits depuis 1910 en amont de la région parisienne. Ils ont une capacité de 830 millions de mètres cubes d'eau mais seraient "quasiment pleins", selon Le Point. "C'est une situation plutôt rare, sans être exceptionnelle", tempère Marc Vincent, directeur général des services techniques de Seine Grands Lacs, auprès du site d'information. "Les crues de fin de printemps sont (...) gênantes car nos ouvrages sont presque pleins".

Sur le tronçon qui traverse Paris, la Seine est en vigilance jaune ce qui signifie qu'il existe un "risque de crue génératrice de débordements et de dommages localisés ou de montée rapide et dangereuse des eaux". D'ici vendredi, le fleuve pourrait encore monter de quelques centimètres, pour frôler les 5 mètres. Un chiffre au dessus de la crue de mai 2013, mais loin, très loin, de celle de 1910. La Seine avait alors atteint 8,62 mètres. Le risque de crue centennale est donc écarté pour le moment d'autant que la probabilité qu'elle se produise dans une année est d'1 sur 100, d'où son nom.

Les mesures prises à Paris

Face au risque de crue, la ville de Paris a toutefois décidé de fermer les voies sur berges. Sont concernés : la voie Georges-Pompidou de Mazas jusqu'au souterrain des Tuileries, cette même voie du pont du Garigliano jusqu'au pont Bir-Hakeim, la voie piétonne pont-Royal pont de l'Alma et la voie du berge rive gauche. Il est également impossible de descendre à pieds sur les quais se situant près de la cathédrale Notre-Dame. Il a également été décidé par mesure de précaution de fermer les squares de la capitale ce mercredi. Ils rouvriront progressivement selon l'évaluation des services concernés. La préfecture de Paris a appelé à la vigilance sur Twitter.

EN IMAGES - Les photos chocs des inondations

inondations
Cliquez sur l'image pour voir les photos. © ROMAIN BEAUMONT/SIPA

​​​​​​Record de précipitations battu à Paris

Le record de précipitations pour un mois de mai, datant de 1992, a été battu lundi en milieu d'après-midi. Il devrait de nouveau être pulvérisé ce mardi. Il n'a pas plu autant à Paris depuis 1973, a indiqué un spécialiste de la météo sur BFMTV. Ce sont 170 mm de pluie qui se sont effondrés sur la capitale depuis le 1er mai. Outre ce déluge impressionnant de chiffres, ce temps capricieux entraîne des perturbations dans la capitale : à cause de la météo, à Roland-Garros, des matchs ont dû être reportés et les autorités ont été obligées de fermer les voies sur berge à la circulation ce mardi.