Quels sont (vraiment) les effets secondaires des vaccins ?

Les parents français sont de plus en plus réticents à faire vacciner leur(s) enfant(s). © Jean-christophe Bott/AP/SIPA
La ministre de la Santé a annoncé cette semaine qu'elle allait rendre 11 vaccins obligatoires pour les enfants de moins de deux ans, contre trois aujourd'hui. Le but de cette mesure, qui fera bientôt loi, est de lutter contre le retour de maladies éradiquées depuis plusieurs années en France, telle que la rougeole, responsable de la mort de 10 enfants depuis 2008. Un phénomène qui serait lié à la méfiance de plus en plus grande des parents vis-à-vis des vaccins. Car si vacciner son enfant peut lui permettre d'éviter de mourir de maladies "évitables", il ne s'agit pas d'un acte anodin. Il peut engendrer des effets secondaires plus ou moins graves, qui vont de la simple rougeur à la réaction allergique plus grave. Par ailleurs, des polémiques entourent certains vaccins, comme celui contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), ou encore celui contre l'hépatite B. Voici ce qu'il faut savoir sur ces vaccins qui font tant peur.
Suggestions de contenus