SNU : on en sait plus, comment candidater au service national universel

SNU : on en sait plus, comment candidater au service national universel SERVICE NATIONAL UNIVERSEL - Pour la première édition du SNU, le recrutement de quelque 2500 jeunes de l'âge de 15 ans est en cours pour juin prochain au sein de treize départements pilotes. Recrutement, inscription, on vous dit tout...

[Mis à jour le 22 mars 2019 à 10h51] Les inscriptions pour faire partie des premiers volontaires du SNU, alias "Service national universel", sont encore en cours. La date finale de la phase de recrutement a, selon le ministère de l'Education, été transmise directement aux élèves en âge d'y participer par leur établissement scolaire. Si vous souhaitez faire partie des tout premiers volontaires à participer au SNU dès juin 2019, il vous faut remplir les conditions suivantes : 

  • Etre âgé de 15 à 16 ans et avoir achevé votre année de 3ème
  • Résider dans l'un des 13 départements pilotes : la Guyane, la Loire-Atlantique, le Morbihan, l'Eure, le Val d'Oise, le Nord, les Ardennes, la Haute-Saône, le Puy-de-Dôme, la Creuse, le Vaucluse et les Hautes-Pyrénées et le Cher.

Si c'est votre cas, l'adresse pour s'inscrire est la suivante : SNU-jemengage.fr. Si vous êtes retenu parmi les 2000 à 3000 jeunes volontaires sélectionnés, votre SNU se fera en deux phases, détaille le ministère de l'Education en ligne. 1/ Un "séjour de cohésion" obligatoire du 16 au au 28 juin 2019 (week-end compris et hors du département de résidence) ; 2/ une "mission d'intérêt général" dès l'été 2019 ou bien au cours de l'année scolaire 2019/2020 (dans les départements de résidence des volontaires et hors temps scolaire). Sa durée ? 2 semaines obligatoires pour tous les volontaires, puis la poursuite d'une période d'engagement facultatif de trois mois minimum pour ceux qui le souhaitent. Cet engagement doit avoir l'âge de 16 et 25 ans et peut se faire dans le département de son choix. Pour savoir en quoi consiste plus concrètement le SNU, et le type d'activités proposées, téléchargez la brochure officielle du dispositif sur cette page.

Définition du service national universel

En mars 2017, le candidat Macron avait promis le rétablissement d'un "service national obligatoire et universel" (SNU) sur une durée d'un mois et pour l'ensemble d'une classe d'âge. Objectifs : créer un "brassage social" et favoriser un partage des valeurs de la République avant l'entrée sur le marché du travail. Selon Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, il doit également s'agir d'un "moment de rencontre entre la jeunesse de notre pays et la nation, et en partie son armée", mais aussi d'un "engagement civique".

Trois objectifs assignés au SNU sont listés par le gouvernement : 

  • Favoriser une "cohésion sociale et territoriale"
  • Permettre une "prise de conscience" par chacune des générations "des enjeux de la défense et de la sécurité nationale"
  • Développer "la culture de l'engagement"

Jusqu'à présent, le seul temps obligatoire pour les jeunes ayant un rapport avec l'armée était la journée défense et citoyenneté, sous l'autorité du ministère de la Défense et administrée par la direction du service national et de la jeunesse. C'est d'ailleurs à cette direction que pourrait être confié le SNU en terme de conception, de mise en oeuvre et d'évaluation.

Le service national universel, pour qui ?

Le SNU doit concerner les jeunes aux alentours de l'âge de 16 ans, filles comme garçons, dans "l'année suivant la classe de troisième". Objectif : permettre au plus grand nombre de jeunes possible de faire son service national obligatoire et universel pendant l'année de seconde, une année sans examens. A cet âge-là, il faudra effectuer un passage obligatoire d'une durée maximale d'un mois en Service national universel (complété ou non par la suite par un engagement civique d'au moins trois mois). Au total, sont concernés "800 000 à 900 000 jeunes appelés étalés sur une année scolaire entière [...] par fractions de l'ordre de 80 000 jeunes", selon un récent rapport gouvernemental consacré au SNU. Les premiers jeunes à tester le SNU le feront dès juin 2019, sur la base du volontariat.

Le service national universel sera-t-il obligatoire ?

Le caractère obligatoire du service national universel a déjà été annoncé par Emmanuel Macron, qui disait alors souhaiter que cette partie obligatoire s'étale sur 3 à 6 mois. Le 26 juin 2018, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a finalement confirmé la mise en place d'une phase obligatoire de 2 x 15 jours, soit un mois. Une phase de volontariat d'au moins trois mois devrait s'y ajouter, potentiellement indemnisée. L'actuel service civique sera une des façons d'accomplir ce volontariat.

Quand sera mis en place le service national universel ?

Quand verra-t-on débouler le service national universel ? La mise en place est-elle pour 2019 ?, 2020 ?... Juliette Méadel, membre du groupe de travail créé pour élaborer le dispositif d'un service national universel, parlait le 13 mars 2018 d'une mise en place "le plus rapidement possible, (...) avant la fin du quinquennat". Le 17 janvier 2019, on apprend que le lancement des premières expérimentations du SNU sur le terrain est pour juin 2019, dans 13 départements pilotes, sur la base du volontariat.

Quelle sera la date du service national universel ?

A quelle date de leur cursus les jeunes concernés devront-ils s'acquitter de leur service national universel ? C'est après la classe de troisième, en Seconde, une année dépourvue d'examens, que se situe la date du service national universel obligatoire. Un "timing" permettant, selon le groupe de travail mis en place par l'Elysée pour élaborer le SNU, "une moindre perturbation des apprentissages".

Coût du service national universel

Combien devrait coûter à l'Etat la mise en place d'un service national universel ? Dixit le rapport du groupe de travail remis à l'Elysée fin avril 2018, "le coût budgétaire total ne devrait pas dépasser quelques milliards d'euros". Mais le rapport reste flou quant aux coûts précis, soulignant pour autant qu'il s'agit "d'un investissement collectif justifié, soutenable et maîtrisable". Un rapport produit par le Sénat en juin 2018 estimait, lui, le coût total du service national universel à 30 milliards d'euros pour une génération de jeunes, soit 800 000 individus.

Durée du service national universel

L'actuel président Emmanuel Macron disait au départ souhaiter que le service national universel s'échelonne sur une partie "obligatoire" durant "3 à 6 mois", pour autant "pas encore établie", avec l'intégration éventuel d'un service civique. Or, le parcours citoyen évoqué par le gouvernement aujourd'hui parle désormais d'un SNU en trois temps : 

  1. Un premier étage obligatoire sous forme de "temps de cohésion" sur quinze jours, sur une période de vacances scolaires, petites ou d'été, et en hébergement collectif. 
  2. Une seconde période obligatoire sous forme de "projet collectif", également durant quinze jours mais cette fois "majoritairement sans hébergement".
  3. Une période facultative d'engagement volontaire. Sur trois à six mois, celle-ci serait à réaliser avant 25 ans, et pourrait éventuellement se voir indemnisée.

N.B. : en janvier 2019, la période facultative d'engagement volontaire se voit rallongée pour ceux qui le souhaitent jusqu'à 12 mois.

Article le plus lu - Européennes 2019 : trop tard pour Macron ? Sondages et actus › Voir les actualités

SNU : on en sait plus, comment candidater au service national universel
SNU : on en sait plus, comment candidater au service national universel

Sommaire Qu'est-ce que le service national universel ? Définition Le service national universel, pour qui  ? Service national universel obligatoire Service national universel, pour quand ? Date du service national universel ...