Pour le changement d'heure, faut-il avancer ou reculer ses aiguilles ?

Pour le changement d'heure, faut-il avancer ou reculer ses aiguilles ? Dans la nuit de ce samedi 24 octobre au dimanche 25 octobre 2020, la France passe à l'heure d'hiver. Le changement d'heure fera gagner une heure de sommeil...

A 3 heures dimanche, il sera à nouveau 2 heures. Le changement d'heure a lieu ce week-end, très exactement à 3 heures du matin dans la nuit de ce samedi 24 octobre au dimanche 25 octobre 2020. Si nous revenons en arrière, cela signifie que nous gagnons une heure dans la journée et que nous devons reculer nos montres d'une heure. Pour s'en souvenir, une petite astuce mnémotechnique est couramment citée : quand nous changeons d'heure en octobRE, alors nous REculons les aiguilles. Lors du changement d'heure du mois du mArs à l'inverse, nous Avançons l'aiguille des heures !

Le changement d'heure a été instauré en France dans les années 1970 pour faire face à la crise économique, notamment pour faire des économies d'énergie en réduisant la consommation en soirée. Pour harmoniser les transports, échanges et communications, le changement d'heure est instauré dans l'ensemble des pays de l'UE en 1980 et le passage à l'heure d'hiver se fait à la même date depuis 1998.

Le changement d'heure aurait un faible impact sur les économies d'énergie

Mais le changement d'heure permet-il de réelles économies d'énergie ? Oui, selon l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise des Energies (Ademe). Selon une étude réalisée en 2010, le changement d'heure a permis d'économiser 440 GWh en 2009, soit l'équivalence de la consommation annuelle en lumière de 800 000 ménages. Les émissions de CO2 ont également été réduites de l'ordre de 44 000 tonnes. L'étude projetait alors une baisse des émissions comprise entre 70 000 et 100 000 tonnes de CO2 d'ici 2030. Cependant, pour certains militants défavorables au changement d'heure, les économies d'énergie n'auraient pas un réel impact et provoqueraient des contraintes au niveau de la santé. Du temps où elle était ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal avait promis de commander à l'Ademe une réévaluation de ces chiffres. mais l'étude n'aura jamais été menée.

Depuis 2018, un processus est lancé pour mettre fin à la mesure qui n'aurait pas rempli ses objectifs. Le dernier changement d'heure pourrait avoir lieu en 2022.

Le changement d'heure d'hiver, un danger pour cyclistes et piétons

Pour bien passer le changement d'heure, il existe une astuce : s'y préparer ! Pour ceux qui viendraient de se rendre compte que le passage à l'heure d'hiver se fera dans la nuit de samedi à dimanche, il n'est pas encore trop tard. L'idée est de décaler son heure de coucher d'un quart d'heure chaque soir avant le jour J pour être déjà réglé une fois l'heure changée. À noter toutefois que dans le cas du passage à l'heure d'hiver, on gagne une heure. Le changement est donc moins violent qu'en été, où l'on perd une heure !

Le passage à l'heure d'hiver n'en est pas pour autant totalement neutre. Chaque année, la sécurité routière alerte sur la recrudescence des accidents liés au manque de visibilité en soirée. "Cette nuit aura lieu le passage à l'heure d'hiver. Les piétons en sont les premières victimes puisque la période nocturne est plus longue. Lorsque vous prenez le volant, soyez vigilants : allumez vos feux de circulation et adaptez votre vitesse", signale la Sécurité routière sur Twitter.

La préfecture de police de Paris indique pour sa part que "chaque année cette période enregistre une hausse des accidents avec les piétons" notamment. Des "intervenants départementaux de Sécurité Routière" ont été déployés en plusieurs endroits de la capitale pour sensibiliser piétons et vélos à ce danger.