Le viager occupé

Le viager occupé est la forme la plus courante du viager. © Thomas Launois / stock.adobe.com
C'est la principale forme de vente en viager. Le vendeur conserve le droit d'usage et d'habitation du bien jusqu'à son décès. Pour la grande majorité des ventes en viager, il ne s'agit pas d'un usufruit et donc le vendeur ne peut pas louer le bien. Une décote est appliquée à la valeur vénale du bien. Du montant obtenu découle le calcul d'un bouquet (somme versée comptant), qui n'est pas obligatoire, et d'une rente viagère. "Le viager occupé est un excellent produit d'investissement pour l'acquéreur. Cela permet d'éviter le recours à l'emprunt (et donc tous les frais substantiels liés à l'emprunt) ou encore les tracas de la gestion locative que l'on peut avoir avec d'autres investissements immobiliers comme le Pinel par exemple", détaille Sophie Richard.
Suggestions de contenus