Les chaudières à condensation

© mariesacha / stock.adobe.com

Il est possible de bénéficier du crédit d'impôt pour la transition énergétique pour l'installation ou le remplacement d'une chaudière à condensation, lorsqu'elle n'utilise pas le fioul comme source d'énergie. Dans ce cas, le taux du crédit d'impôt s'élève à 30%. Mais les chaudières à fioul, qui sont progressivement exclues du dispositif, peuvent encore bénéficier d'un crédit d'impôt au taux réduit de 15%, si elles respectent certains critères de performance renforcée :

  • lorsque leur puissance est inférieure ou égale à 70 kW, les chaudières doivent atteindre une efficacité énergétique saisonnière supérieure ou égale à 90%,
  • lorsque leur puissance est supérieure à 70 kW, elles doivent atteindre une efficacité énergétique saisonnière de 88% mesurée à 100% de la puissance thermique nominale et de 96,5% mesurée à 30% de la puissance thermique nominale.

Le taux de 15% s'applique sur ces chaudières à fioul à très haute performance énergétique jusqu'au 30 juin 2018. Elles seront ensuite définitivement exclues du Cite. 

Suggestions de contenus