Viola Davis, victime de racisme

Viola Davis © Lauren/DDH/Shutterstock/SIPA
Dans les années 1960, la ségrégation était encore de mise aux Etats-Unis. Alors, lorsque l'actrice et sa famille ont emménagé dans un quartier blanc, elles n'ont pas du tout été bien reçues. Dans l'émission The Talk, elle a raconté. "On était la seule famille noire. A l'école primaire, j'étais prise pour cible et on se moquait de moi. Entre 8 et 12 garçons me poursuivaient chaque jour après l'école, armés de briques et de bâtons. Ils criaient 'moche, noire, moche'." Un climat effectivement effrayant...
Suggestions de contenus