Une femme engagée

© NANA PRODUCTIONSSIPA
Si elle n'a jamais voulu être qualifiée de féministe, Jeanne Moreau n'en reste pas moins une femme engagée qui a su se manifester pour le droits des femmes. En 1971, elle fait partie des signataires du "Manifeste des 343", une pétition en faveur de la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse; parue dans le Nouvel Observateur le 5 avril de cette année-là. 
Quelques années plus tard, elle donne son soutien aux "femmes opprimées",. Selon elle, la femme qui a "le moyen de se libérer en cachette de son mari, [...] plus de moyens d'information aussi pour ne pas être enceinte à chaque fois qu'elle fait l'amour." selon ses mots au journaliste  Paul Giannoli.
En 2013, face à caméra, elle lit la  "Lettre du camp 14 de Mordovie", écrite par Nadejda Tolokonnikova, une membre du groupe de punk-rock féministe russe Pussy Riot, qui dénonce les dérives conservatrices et autoritaires de la Russie
Suggestions de contenus