Ghost Recon Breakpoint : une opération presque parfaite, nos impressions

Ghost Recon Breakpoint : une opération presque parfaite, nos impressions GHOST RECON BREAKPOINT – Le nouveau titre d'Ubisoft est enfin sorti. Ce nouvel opus de la saga Ghost Recon fait une bonne suite à Wildlands avec un gameplay agréable malgré quelques défauts. Voici nos impressions.

L’essentiel

Que penser de ce nouvel opus de Ghost Recon, inspiré directement dans le gameplay par son prédécesseur ? Les différents ajouts et les scénarios suffisent-t-il à le rendre bon ? Les améliorations sont-elles pertinentes ? A l'occasion de la sortie de Ghost Recon Breakpoint, découvrez nos impressions sur ce nouvel opus ci-dessous.

Toutes les infos

15:02 - Quelle classe sélectionner ?

Dans Ghost Recon Breakpoint, vous avez 4 classes à votre disposition, et il vous faut en choisir une. Si vous jouez avec des amis, le choix est simple et vous vous adapterez aisément à vos camarades de jeu. Mais pour le solo, il faudra choisir entre le Médecin, l’Assaut, la Panthère et le Sniper. Pour le jeu en solo, il est fortement conseillé de jouer Assaut ou Panthère, selon si vous préférez miser sur la discrétion ou la puissance de feu. Voici une liste des compétences de base :

Médic :

  • Capacité de classe : Drone soigneur – soigne et réanime les coéquipiers
  • Objet de classe : Kit de soin – soigne rapidement des grosses blessures
  • Compétences passives de classe : Réanimation plus rapide, transporte les corps plus vite, et se réanime soi-même plus vite

Assaut :

  • Capacité de classe : Intrépide – réduit le recul et augmente la résistance aux dégâts
  • Objet de classe : Grenade à gaz – crée une zone qui inflige des dégâts sur la durée
  • Compétences passives de classe : vie supplémentaire et bonus avec les fusils d’assaut et les fusils à pompe

Panthère :

  • Capacité de classe : Subterfuge – un écran de fumée vous fait disparaître
  • Objet de classe : Spray furtif – rend l’utilisateur indétectable par les drones
  • Compétences passives de classe : Bonus de furtivité, déplacement accéléré, les silencieux des armes de poing et les pistolets mitrailleurs ne réduisent pas les dégâts

Sniper :

  • Capacité de classe : Perce-blindage – les balles ont un bonus de dégât
  • Objet de classe : Lance-capteur – marque les ennemis dans un vaste périmètre
  • Compétences passives de classe : vous retenez plus longtemps votre souffle en visant, bonus avec les fusils de précision

14:01 - Comment personnaliser ses armes ?

Pour personnaliser vos armes dans Ghost Recon Breakpoint, il vous suffit d’aller les consulter dans votre menu et d’appuyer sur G (par défaut) pour ouvrir le menu de personnalisation. Bien évidemment, les accessoires de vos armes ne seront pas disponibles dès le début et vous pourrez les acheter à Erewhon, votre camp de base. Si vous ne souhaitez pas dépenser vos crédits si difficilement obtenus, vous pourrez toujours rechercher ces accessoires dans la nature en fouillant des coffres dispersés sur la carte.

13:20 - Quand aura lieu le premier événement ?

Dès fin octobre, le premier événement de Ghost Recon Breakpoint aura lieu sur l’île d’Auroa, pour tous les joueurs. Cet événement amènera le Terminator T-800 sur l’île d’Auroa et il faudra que vous l’arrêtiez avec votre escouade. Ce n’est pas la première fois que des personnages emblématiques de films sont introduits dans Ghost Recon, on se souvient notamment du Predator dans Ghost Recon Wildlands.

12:39 - Un multijoueur trop verrouillé par son gameplay

Finalement, le multijoueur de Ghost Recon Breakpoint subit les défauts du solo. Si le concept du 4v4 est intéressant, on regrette néanmoins la rigidité du gameplay qui limite beaucoup les mouvements et les possibilités de combat. Si l’équilibrage de beaucoup d’aspects du gameplay est encore contestable, on reconnait néanmoins des changements bénéfiques par rapport à la précédente version du mode de jeu, notamment au niveau du Time to Kill qui a été grandement réduit.

12:08 - Des graphismes améliorés mais des animations décevantes

Par rapport à Wildlands, on sent l’amélioration graphique avec Ghost Recon Breakpoint. Les détails apportés à la carte et à l’environnement sont plus que notables, avec des zones beaucoup moins vides et sauvages que dans Wildlands. On se retrouve ainsi dans un mélange entre nature et technologie qui se fond parfaitement dans l’environnement. Du côté des personnages, on remarque un sens du détail très poussé sur les visages, qui laisse beaucoup de place à l’expression des personnages et cela facilite donc l’évolution émotionnelle de ces derniers. Le point noir au tableau revient aux animations qui sont loin d’être peaufinées. Si on reconnait que les animations de déplacement sont intéressantes et s’adaptent bien à l’environnement dans lequel le joueur se déplace, on remarque néanmoins une grosse rigidité lorsqu’on en vient au combat. Non seulement la visée est compliquée, surtout en troisième personne (on se retrouve souvent à tirer à côté du viseur, ce qui est gênant), mais les ragdolls sont étrangement fixes. On se retrouve alors plus d’une fois avec des corps figés dans la même position lorsqu’on les a déplacés. Il s’agit probablement d’une erreur qui sera bientôt corrigée, mais qui nuit pour le moment à l’immersion jusque-là si bien réussie.

11:23 - Un scénario soigné

Côté histoire, on ressent une volonté de donner beaucoup plus de profondeur au scénario de Ghost Recon Breakpoint par rapport à celui de Wildlands, qui, s’il disposait d’un antagoniste charismatique, manquait d’intérêt scénaristique. Dans le nouveau titre, on cherche à aller chercher les émotions du joueur et surtout de gommer un peu le manichéisme trop présent dans l’opus précédent. Mais attention, juste un peu, puisqu’on est quand même en présence d’une installation de dictature militaire. Les personnages, quant à eux, sont traités de manière intéressante mais la performance de Jon Bernthal dépasse celle de tous et on sent vite que le personnage a été bien plus travaillé que les autres.

10:27 - Une intelligence artificielle décevante

L’intelligence artificielle de Ghost Recon Breakpoint n’est pas si transcendante. L’amélioration promise à ce niveau-là ne se ressent pas forcément, avec par exemple des adversaires incapables de monter des échelles ou de prendre de la distance. La puissante de l’IA vient surtout de son nombre et de son armement. Le seul danger vient réellement des drones sur-armés, ainsi que des drones de reconnaissance, qui fonctionnent en coordination et n’ont surtout aucune peur de vous déborder. Comme toujours, quand votre approche est méthodique et lente et si vous vous concentrez sur la furtivité, vous n’aurez aucun mal à venir à bout de n’importe quel adversaire humanoïde.

09:58 - Quelles différences entre Breakpoint et Wildlands ?

Contrairement à Wildlands, votre progression est limitée par des niveaux et vous n’aurez pas la possibilité de parcourir l’entièreté de la carte en défouraillant sur tout ce qui bouge. La première chose qui frappe dans Breakpoint, c’est la difficulté rehaussée. A l’inverse de Wildlands, chaque approche d’adversaire doit se faire après avoir pesé chaque possibilité, et la retraite est une option que vous envisagerez plus d’une fois. Mais si les humains restent des cibles aisées à défaire (du moins au début), les drones sont une autre paire de manches. Solides, dotés d’armes lourdes et de projectiles à longue distance, ce ne sera pas une mince à faire que d’en venir à bout. Les Wolves en revanche, vendus comme les ennemis ultimes, ne sont que des humains (et surtout des Intelligences artificielles) et il est facile d’en venir à bout.

LIRE PLUS

En savoir plus

Synopsis de Ghost Recon Breakpoint

Deux ans après le très bon Ghost Recon Wildlands, Ubisoft poursuit l'effort entamé en Bolivie en améliorant la formule qui a fait le succès de l'épisode précédent. Après un superbe épisode moderne en Bolivie, la franchise renoue avec l'anticipation qui a fait le succès de la série. Ici, l'intrigue est basée sur des percées scientifiques dans l'IA par une entreprise : Skell Technology. Les Wolves ont décidé de prendre le contrôle d'une île qui appartenait à l'entreprise, et d'en faire un bastion militaire à la pointe de la technologie. A la tête des Wolves : Cole D. Walker, un ancien Ghost et compagnon d'armes de Nomad, interprété par Jon Bernthal. Le personnage a été introduit dans la franchise lors de l'opération oracle dans Ghost Recon Wildlands, et on a pu voir à cette occasion son sens de la morale qui lui est propre, et qui l'a poussé à prendre les armes contre Skell Tech.

Qui est Jon Bernthal dans Ghost Recon Breakpoint ?

Dans Ghost Recon Breakpoint, Jon Bernthal, l'acteur qui a interprété Shawn dans The Walking Dead ou The Punisher, incarne le lieutenant colonel Cole D. Walker. Ce personnage est introduit au cours de missions supplémentaires dans Ghost Recon Wildlands. Ce personnage est un très bon combattant, et ses nombreux faits d'armes lui ont permis de monter en grade jusqu'à Lieutenant Colonel des Ghosts. Mais la mission en Bolivie ne se passe pas très bien, puisqu'il perd deux hommes sur place, qu'il considérera comme froidement sacrifiés par ses supérieurs. Il en développera un ressentiment de plus en plus fort à l'encontre à la fois de l'armée, mais aussi de Skell Technology, l'entreprise qui a vendu les armes qui ont servi à tuer ses camarades. C'est là sa principale motivation que nous lui connaissons. Il a donc regroupé autour de lui de fidèles camarades pour former un groupuscule para-militaire : les Wolves. Avec eux, il s'est emparé d'Auroa, une île du Pacifique au sud de la Nouvelle-Zélande, privatisée par Skell Tech. Là, il s'est emparé de la production de l'entreprise et a militarisé l'île afin d'en contrôler toute la production. C'est donc un adversaire bien préparé, et qui connait bien les Ghosts qu'il faudra affronter lors de Ghost Recon Breakpoint.

La communauté et la Delta Company de Ghost Recon

Le jeu a été révélé le 9 mai 2019 et Ubisoft, lors de l'E3, a insisté sur le fait que les développeurs allaient travailler main dans la main avec la communauté. C'est pourquoi le studio a décidé de faire revenir les compagnons IA pour les joueurs solo, contrairement à ce qui était prévu initialement. Mais cet amour pour la communauté est surtout montré par la "Delta company". Subdivisée en 5 parties, la Delta company est faite pour permettre aux créateurs de contenus et fans de partager et interagir directement avec les développeurs au sujet du jeu. 

Le gameplay promet une liberté absolue dans Ghost Recon Breakpoint

Jouable, comme l'opus précédent, seul ou en coopération, le jeu fait la promesse de toujours offrir une grand variété d'armes, d'équipements, de classes, et de possibilités d'approche. Mais pas question d'abuser du combat cette fois ci. Si en Bolivie vous étiez le loup et les sicarios les agneaux, sur Auroa c'est vous la proie. Cet opus met particulièrement l'accent sur la survie avec le besoin de s'hydrater, de se nourrir et de se reposer régulièrement, faute de quoi votre personnage se fatiguera plus vite. Autre nouveauté, les dégâts seront localisés, permettant aux ennemis de blesser le joueur à des endroits précis, handicapant ce dernier dans ses mouvements et ses possibilités jusqu'à ce qu'il se soigne, localement encore une fois. Si cette mécanique peut être plaisante sur le papier, sa répétitivité et sa simplicité pourraient la rendre anecdotique. En coopération, cette fois ci, il n'est plus question de remettre sur pieds magiquement un allié qui s'est fait perforer le thorax par une balle de 7.62mm, mais plutôt de le traîner à l'abri pour qu'il puisse soigner ses blessures.

Auroa est une île à mi-chemin entre le sauvage total et l’architecture post-moderne en accord avec la nature, visible lorsque vous tombez sur des laboratoires parfaitement incrustés dans la forêt, ne dénotant pas avec le décor, malgré les matériaux utilisés. 11 Biomes sont promis au sein d'Auroa, ce qui annonce une zone de jeu absolument gigantesque. Les combats quant à eux semblent être dans la veine de Ghost Recon Wildlands avec une IA parfaitement classique, compensant son imprécision par la force brute et le poids du nombre. Cela risque toutefois d'être une autre paire de manches lorsqu'il faudra affronter les Wolves, qui sont semble-t-il tous des anciens soldats d'élites rassemblés sous le commandement de Cole D. Walker.

Date de sortie de Ghost Recon Breakpoint

Reste maintenant à Ubisoft de nous tenir en haleine jusqu'à la sortie du jeu prévue pour le 4 octobre 2019, ce qui ne devrait pas être difficile au vu des promesses faites. De plus, avec la sortie annoncée en fin d'année, les prix sont déjà disponibles et pas moins de 4 éditions  sont prévues, allant de la standard à 59.99€ à la collector à 179.99€. La précommande du jeu vous octroiera en plus l'accès assuré à la Bêta du jeu. Le jeu est assuré d'un suivi de plusieurs années suivant la sortie avec du contenu et des mises à jour gratuites, pouvant même être imaginées par la communauté, comme par exemple une mission sur un thème de Terminator qui a été teasée lors de la conférence de l'E3.

Ghost Recon Breakpoint - Sortie le 4 octobre 2019 sur PS4, Xbox One et PC.

Article le plus lu - Attaque à la préfecture de police : de nouvelles révélations › Voir les actualités

Ghost Recon Breakpoint : une opération presque parfaite, nos impressions

Sommaire Synopsis de Ghost Recon Breakpoint Jon Bernthal dans Ghost Recon Wildlands La Delta Company de Ghost Recon Breakpoint Le gameplay de Ghost Recon Breakpoint Date de sortie de Ghost Recon Breakpoint ...

Je gère mes abonnements push