Mohammad Shanab: "grâce aux éditions limitées, la valeur de nos figurines s'apprécie avec le temps"

Mohammad Shanab: "grâce aux éditions limitées, la valeur de nos figurines s'apprécie avec le temps" Alors que les fans de manga collectionnent posters, carddass et autres supports tirés de leurs licences préférées, le marché des figurines progresse, en proposant notamment de nouvelles statuettes, plus grandes et plus chères. Comment leurs fabricants choisissent-ils les licences avec lesquelles travailler ? Quel personnage mettre en avant, et comment ? Toutes les réponses avec Mohammad Shanab, fondateur de Figurama Collectors.

Les étagères de fans de manga débordent déjà et pourtant ces derniers trouvent encore tant bien que mal la place d'y ajouter les figurines de leurs licences préférées. Les statuettes sont les objets dont la qualité a le plus progressé avec le temps: la qualité des moules, des matériaux utilisés et même l'incorporation d'articulations ont permis à ce marché d'exploser. Des figurines à 1 euro dans les tirettes surprises (gachapon) aux figurines Figma reprenant les poses iconiques des héros préférés, elles sont partout.

Depuis une décennie, les collectionneurs s'intéressent d'ailleurs à des modèles plus luxueux, déboursant pour cela de 400 à 1 500 euros. Pour ceux-ci, le fabricant ne reproduit plus un personnage isolé, mais des dioramas illustrant des scènes qui ont marqué les lecteurs de manga ou les fans d'animation japonaise. Le leader de ce marché, Tsume, a d'ailleurs réalisé un chiffre d'affaires en 2019 qui frôlait les 10 millions d'euros.

Mohammad Shanab, fondateur de Figurama Collectors, décrypte ce phénomène pour LInternaute.com.

Original comic books created by Monkey Punch. © Monkey Punch All Rights Reserved. © TMS All Rights Reserved.

Linternaute.com : Pourquoi avez-vous lancé une société de figurines de grandes tailles ?

Mohammad Shanab : Je suis moi-même un grand collectionneur de figurines. J'en possède plus de 800. J'ai toujours été passionné, non pas par cette industrie, mais par les humains qui la composent et la font vivre. J'avais envie à cette époque de proposer à la communauté une typologie de figurines qui - en 2015 - était absente de l'offre. Les figurines avec des poses dynamiques n'existaient alors pas. Et pourtant c'est le type de pièces que les collectionneurs comme moi souhaitons le plus mettre en avant sur nos étagères. C'est de ce postulat et de cette passion pour la communauté de collectionneurs qu'est né l'étincelle pour créer Figurama Collectors. De fait, les modèles de grande taille viennent combler une absence de proposition. Et, en ce qui concerne les figurines dites " action dynamique" je trouve que les détails sont plus appréciables sur un grand format. D'autant plus qu'une scène iconique mérite une œuvre à sa taille.

Comment choisissez-vous quelle licence adapter en dioramas ? 

Celà dépend principalement de ce que nous pensons que les fans et collectionneurs désirent avoir. Notre spécialité sont les licences de niches qui de par leur nature plait à un groupe restreint de fans.  Bien sûr nous travaillons aussi avec des IP majeures. Assez souvent, nous nous renseignons autour d'une licence suggérée par nos fans, et tissons des liens avec l'agent qui en détient les droits et explorons comment nous pouvons lui rendre hommage.                                 

Une fois cette œuvre choisie, comment décidez-vous de la scène ou des personnages à mettre en avant ?  

Pour chaque série, nous cherchons la scène la plus emblématique, le climax du show, ou alors un combat des plus iconique. En général le point d'orgue d'une œuvre propose les éléments les plus riches et évoque un background incroyable. Nous adorons recréer ces scènes qui sont un véritable défi et qui allient des poses dynamiques, riches en détails, qui donnent l'impression que chaque pièce est figée dans le temps.

Bien sûr, ces types de dioramas sont en général centrés sur les personnages préférés des fans. Et si par hasard un personnage clé est absent d'une de nos statues, alors peut-être est-ce car nous avons d'autres projets pour ce dernier…

Pourquoi réaliser vos dioramas en éditions limitées ?  

Original comic books created by Monkey Punch. © Monkey Punch All Rights Reserved. © TMS All Rights Reserved.

Nous respections les collectionneurs. Grâce aux éditions limitées, la valeur de nos figurines s'apprécie avec le temps. De plus, sans limite sur le nombre de pièces fabriquées, notre contrôle qualité serait moindre et nous perdrions notre valeur ajoutée. C'est qui différencie une figurine collector d'un jouet lamba.

Comment réalisez-vous ce contrôle qualité ?

Nous avons mis en place un système à chaque étape du processus de création et de fabrication. Dès le premier jour, toutes les équipes se familiarisent avec l'ensemble des détails de la statue, ainsi la moindre anomalie peut être détectée au plus vite.

Nous réalisons des vérifications lors du moulage, de la fabrication et de l'assemblage. Bien sûr la peinture est aussi vérifiée. Et nous ne nous arrêtons pas à la production, nous répondons à la moindre question de nos clients après livraison. Nous voulons que chaque figurine que nous avons créé resplendisse sur vos étagères.

Ces figurines ont un certain prix. Pouvez-vous nous expliquer les grosses lignes (design, matériel, royautés, etc) ?

Très bonne question, malheureusement nous ne pouvons pas donner ces informations car elles varient de modèle en modèle. Mais nous pouvons vous garantir que nos coûts de production et notre temps de production sont les plus élevés sur ce segment de figurines. Nous faisons tout notre possible pour garder les prix les plus bas possible.

Entre le premier teasing d'une figurine et sa disponibilité, il peut s'écouler plusieurs années. Pouvez-vous nous expliquer ces délais ?

Original comic books created by Monkey Punch. © Monkey Punch All Rights Reserved. © TMS All Rights Reserved.

Chaque statue est le fruit d'un travail de passionné. Nous voulons nous assurer de créer le meilleur objet possible. Chaque étape prend un certain temps, choisir la scène, créer les concept art, réaliser la modélisation 3D. Nous ne voulons nous précipiter sur aucune des étapes. À chaque étape nous procédons à une validation auprès des ayants-droits, et il peut arriver qu'ils demandent un ajustement ou juste qu'ils soient occupés et prennent du temps pour valider.

Lupin the third est une licence extrêmement riche.  Avec des adaptations aux styles distinctifs. Comment avez vous choisi quelle version adapter ?

Nous avons souhaité rendre hommage à nos fans Européen avec une statue qui, à l'instar de Lupin the third, les laissera bouche bée. Nous avons trouvé une scène qui nous permet de mettre en avant 3 membres de l'équipe de Lupin, et qui met en avant son iconique Fiat 500 jaune. Une scène dynamique, haute en couleur, et avec des détails qui viennent enrichir le tout. Quel fan de la saga Lupin ne voudrait pas une figurine où Fujiko pilote une voiture ?

Des trois membres de l'équipe, il ne manque que Goemon. Pourquoi ?

Nous adorons Goemon, et nous savons que ses talents de samuraï et son Zantetsuken sont primordiaux pour l'équilibre de l'équipe. Mais dans cette scène, on ne pouvait pas ajouter ce personnage sans manquer une partie de sa personnalité. Je vais vous dire un petit secret: nous prévoyons quelque chose juste spécifiquement pour Goemon !

Original comic books created by Monkey Punch. © Monkey Punch All Rights Reserved. © TMS All Rights Reserved.

Comment résister à l'iconique scène où Zenigata et une armée de policiers courent après Lupin ?

Quand nous avons réfléchi à quelle scène adapter, nous avons longtemps hésité, tant la licence regorge de moment clés. Mais assez vite nous avons décidé de mettre en avant la voiture jaune du gentleman cambrioleur pour notre première statue sur cette license. Notre voyage dans l'univers de Lupin ne fait que commencer.

En parlant d'étapes créatives, pouvez-vous nous décrire les étapes clés ? 

Une fois la scène choisie, nous réalisons toujours une série d'illustrations en 2D, pour bien isoler les éléments clés du diorama. Une fois validé nous passons à la modélisation 3D, ce qui est bien plus compliqué que ce que l'on peut croire. Réussir à conserver l'équilibre d'une scène et de tout ce qu'elle contient, tout en étant stable sur son socle. Je tire mon chapeau à nos artistes 3D. Ensuite nous réalisons un premier prototype, pour vérifier l'équilibre in situ et améliorer tout ce qui peut l'être.

Quand savez-vous que vous êtes au bout de ces améliorations ?

En effet c'est une question piège. Nous ne lançons pas la production avant d'être satisfait à 100% de notre prototype. Mais pour ne pas tomber dans le piège de l'artiste insatisfait, je m'arrête toujours quand un prototype me fait me dire: " Wow, pas de doute, nos fans du monde entier vont aimer ce modèle".

Quel est votre meilleur souvenir de ce projet ?

Le charme de Lupin the third m'a accompagné à toutes les étapes de création. Je suis heureux à chaque fois que je regarde notre statue. Je pense que mon souvenir le plus chaleureux est quand les équipes m'ont apporté le premier prototype monté. Tenir le fruit de notre travail acharné dans mes mains et réaliser qu'il est proche de la perfection, c'est une moment de joie indescriptible. Presque magique.

Original comic books created by Monkey Punch. © Monkey Punch All Rights Reserved. © TMS All Rights Reserved.

Quel a été le plus gros défi pour cette figurine ?

Les visages de Lupin et de ses camarades. Nous avons de nombreuses approches possibles dans les guidelines des personnages. Aussi bien dans le manga que dans les versions animées. Nous avons souhaité trouvé un point d'équilibre qui permettait de rendre hommage aux deux médias tout en étant le plus réaliste possible, ce qui est la signature de notre marque. Nous avons eu de nombreux débats, joyeux et passionnés, avant de réussir à obtenir le résultat que vous voyez aujourd'hui.

Ce diorama a été tiré à 950 exemplaires. Comment choisissez-vous ce nombre ?

De nombreux facteurs entrent en jeu pour choisir la taille d'un tirage. Bien sûr la popularité d'une IP, la démographie de ses fans, l'originalité de la figurine, l'authenticité et l'importance de la scène sélectionnée et d'autre choses encore. C'est un processus très complexe.

©Yoshihiro Togashi 1990-1994 ©Pierrot/Shueisha

Pour la licence Yuyu Hakusho, vous avez choisi une scène de combat. Quelles sont les particularités à respecter pour ce type de diorama ?

La première étape est de visualiser le dynamisme de la scène dans le concept art. Puis lorsque nous transposons le concept au modèle 3D nous nous assurons de donner l'impression de mouvement à tous les objets possibles. Que ce soit les vêtements, les débris, et même les effets spéciaux. Toutes les pièces du puzzles doivent sublimer le mouvement de manière organique et naturelle.

En parlant d'effet spéciaux, une tendance dans les dioramas de luxe est l'ajout de composants LED. Y avez-vous songé ?

Il y aura justement des LED dans le socle de cette statue. C'est la première fois aussi que nous partageons cette information. J'adore le rendu que permettent les LED, ils retranscrivent à merveille la magie de l'animation.

Avez-vous une date à communiquer pour cette statue Yuyu Hakusho ?

Pas encore, mais ce sera incessamment sous peu.