"Johnny par Laeticia" : où sont Laura et David Hallyday dans le documentaire M6 ?

"Johnny par Laeticia" : où sont Laura et David Hallyday dans le documentaire M6 ? JOHNNY HALLYDAY. Ce jeudi 8 décembre, M6 diffuse le documentaire "Johnny par Laeticia", réalisé par William Karel, dans lequel la veuve du Taulier livre souvenirs et images d'archives. Quitte à en oublier.

[Mis à jour le 08 décembre 2022 à 20h45] Dans le documentaire Johnny par Laeticia, diffusé ce jeudi sur M6, c'est toute la vie de Johnny avec Laeticia est passée au crible dans le documentaire. Ou presque. Car, inévitablement, deux proches du rockeur brillent par leur absence : David et Laura, les deux premiers enfants Hallyday. Seules de courtes images d'anniversaires ou de vacances sont utilisées, à une seule reprise, dans le documentaire. Le nom de David et Laura, en conflit avec Laeticia depuis la mort de l'Idole des jeunes, notamment pour des affaires de succession, n'est quasi pas mentionné.

Le documentaire, pourtant intitulé Johnny par Laeticia raconte surtout le rapport entre les deux époux et leurs filles, Jade et Joy, mais aussi l'influence de Laeticia sur Johnny, comment elle a "fait le ménage", selon les mots de Jean-Claude Camus autour du rockeur et comment, d'épouse, elle est aussi devenue manageuse et gestionnaire. Quitte à s'attirer les regards soupçonneux. "J'ai toujours accepté les critiques, j'ai l'habitude de la presse", explique Laeticia dans le film, évoquant le rôle de "méchante" qu'on lui a donné toutes ces années. "Il fallait un coupable", c'était elle.

La veuve de l'Idole des jeunes est omniprésente dans ce film : à l'écran, en voix off, sur les images. Les déboires de Johnny avec le fisc sont passés sous silence, dans un témoignage global qui manque de contradiction : seuls trois personnes, proches de Johnny, s'expriment. Et finalement, ce documentaire, pourtant intitulé Johnny par Laeticia, pourrait être rebaptisé : Laeticia par Laeticia, avec en toile de fond, le prétexte Johnny Hallyday.

Johnny par Laeticia, un documentaire M6

"J'ai encore besoin, avec mes enfants, de parler de lui tous les jours" : c'est avec ces mots que Laeticia Hallyday introduit le documentaire Johnny par Laeticia, diffusé ce jeudi 8 décembre sur M6. Un film réalisé par William Karel, qui nous emmène à Marnes-la-Coquette, demeure du Taulier, dans laquelle il meurt le 5 décembre 2017. On y découvre des images d'archives, filmées par le couple ou les proches du rockeur, à différentes époques. "Pendant 23 ans, de notre rencontre en 1995 jusqu'au départ de Johnny en 2017, nous nous sommes amusés à nous filmer l'un l'autre, ou à nous faire filmer", narre Laeticia Hallyday au début du documentaire.

"On ne les voit jamais, ces films que tu fais", lui lance Johnny. C'est donc chose faite : durant près d'une heure quarante, les téléspectateurs vont découvrir des instants partagés, entre musique et vie de famille, de Laeticia, Johnny et leurs proches. De leur premier baiser à Miami à leurs rencontres à Paris ou à sa présentation sur scène lors d'un concert à Bercy, leurs fiançailles, puis leur mariage, la veuve du Taulier raconte leurs débuts, malgré leurs 31 ans de différence d'âge.

Laeticia Hallyday raconte également les déboires financiers du rockeur, les jeux d'argent et les dépenses démesurées, surtout en tournée... "L'histoire de sa vie", comme elle les qualifie. Dans le documentaire Johnny par Laeticia, les images d'archives personnelles du clan Hallyday sont entrecoupées de témoignages de deux proches, le producteur Jean-Claude Camus et Daniel Rondeau, écrivain et ami de Johnny.

L'échec à Vegas et les addictions de Johnny

"On a passé quelques mois compliqués", se souvient Jean-Claude Camus, alors que Laeticia raconte les doutes de son mari après ce voyage de fans à Las Vegas, où le Taulier a donné un concert en anglais, reprenant des standards du rock plutôt que ses chansons, suscitant la déception de ses admirateurs ayant fait le déplacement avec lui.
Johnny Hallyday a alors douté. Des doutes ressentis également à l'époque où il était une mascotte des Guignols de l'info, sur Canal+. Des caricatures qui "ont beaucoup fait souffrir" le rockeur, selon Jean-Claude Camus. S'en suivra un exil aux États-Unis, avec Laeticia, pour une année sabbatique en bateau.

A son retour en France, Johnny se confie au Monde : la drogue, l'alcool, ses tentatives de suicide, ses doutes… Le chanteur raconte tout. "Une thérapie", se souvient Laeticia Hallyday dans le documentaire. "Des démons qui le rendaient agressif et violent", ajoute la veuve du Taulier, se remémorant ces moments où Johnny "se détruisait."

Le Stade de France 98, Johnny renaît

Après les moments sombres, le retour de Johnny : c'est au Stade de France qu'il donnera le concert le plus mémorable de sa vie, en 1998. "Il n'avait jamais préparé un concert comme il a préparé celui du Stade de France. Parce qu'il avait connu l'échec", souligne Laeticia. Le trac d'avant concert ne le quittera jamais. En témoignent les images et extraits d'interviews rassemblés dans le documentaire.

"C'est comme un boxeur qui rentre sur le ring, s'il n'a pas un peu le doute, il est cuit", commente Daniel Rondeau. L'autre peur de Johnny : la solitude et la mort. "Il a toujours eu peur de la mort. Il l'a toujours fuie. Et pourtant, il a joué avec sa vie. Il est mort mille fois Johnny, il s'est relevé autant de fois", souligne Laeticia.

L'adoption de Jade et Joy, les deux filles de Johnny et Laeticia

On enchaîne avec la "douleur" de l'épouse du rockeur de ne pas avoir d'enfants, les années de "désespoir", sa fausse couche, puis l'adoption d'une première petite fille, Jade, au Vietnam. Avec ce documentaire, le téléspectateur peut découvrir les premiers instants de l'enfant dans le clan Hallyday. Johnny raconte comment "Jade a changé [s]a vie", lui qui n'a pas vu son premier fils David grandir, étant sur les routes. Un "manque", selon ses mots, répété après la naissance de Laura, la fille du Taulier. "Tout ce que je n'ai pas pu faire avec les autres, je le fais avec Jade", ajoute le rockeur dans un extrait d'interview.

Jade a une petite sœur en 2008 : Joy, adoptée également au Vietnam. Un tournant dans la vie du Taulier. "Il est devenu casanier, presque asocial, il ne voulait plus voir personne", se remémore Laeticia. "J'ai jamais connu Johnny comme ça, il était devenu vraiment père de famille", confirme Jean-Claude Camus. Dans ce documentaire, Laeticia raconte comment elle a fait venir la mère de Johnny en France, elle qui l'avait abandonné enfant.

Mais la veuve du Taulier va plus loin, évoquant les infidélités de son mari, en réponse à ce qu'elle "ne pouvait pas lui donner" au milieu de cette vie de famille. Séparations, retrouvailles… "C'était ma vie et si c'était à refaire, je referais la même chose (…) je ne regrette rien", tranche-t-elle.

Johnny sauvé par Michael Jackson

Parmi les anecdotes racontées par Laeticia sur la vie de Johnny, celle d'une drôle d'époque : en 2009, quand le rockeur et le monde entier apprennent la mort de Michael Jackson, les assurances de sa tournée s'inquiètent et demandent à Johnny d'aller faire des examens médicaux pour s'assurer de sa bonne santé. C'est là que les médecins lui découvrent un cancer du côlon. Après une opération, Johnny se remet et repart en tournée.

La mort de Johnny Hallyday

Aux États-Unis, Johnny commence à fatiguer. Après un road trip, Laeticia se souvient avoir retrouvé son époux "fatigué, essoufflé." Après de nouveaux examens, le verdict tombe : c'est un cancer au poumon "très très grave qui n'était pas opérable" et Johnny "n'a plus que trois mois à vivre." "J'ai envie de mourir, j'ai envie de disparaître, parce que... Comment je vais annoncer ça à mon mari ?", se souvient Laeticia.

Et de détailler, la gorge nouée et les larmes aux yeux : "Je me retrouve dans la chambre, avec mon mari qui n'arrêtait pas de me demander 'qu'est-ce que j'ai ? Pourquoi ils n'ont pas opéré ? Dis-moi tout, je vais crever ? J'ai un cancer ?' Et moi qui n'ose pas lui dire la vérité. Parce que je ne suis pas prête à ça. Il n'est pas prêt à ça."

Johnny "se bat" et ne veut pas abandonner la tournée des Vieilles Canailles, prévue en 2016 et 2017. Qui sera sa dernière. "Il a eu cette phrase qui m'a terrassée : 'si je ne fais pas cette tournée, c'est que je suis mort'", ajoute Laeticia Hallyday. Alors le Taulier monte sur scène, une armée de médecins en coulisse et des allers-retours à l'hôpital. "Il avait la rage de la faire. Je pense que ça lui a fait du bien de la faire. Il était perdu, on le savait, mais au moins, il a fait ce qu'il voulait faire", souligne Jean-Claude Camus.

"Après la fin des Vieilles Canailles, il avait envie de quitter Paris", raconte Laeticia. Le couple retourne à Saint Barth, dans sa résidence secondaire, avec Jade et Joy. On découvre alors les derniers instants paisibles du chanteur, jouant et chantant avec ses filles ou dansant en boîte de nuit avec Laeticia. Puis leur retour en France, fin août 2017, dans leur maison de Marnes-la-Coquette et l'enregistrement du dernier album de Johnny, pourtant rongé par la maladie. "Quand Johnny arrivait au studio, on n'avait pas l'impression du tout qu'il était malade", souligne Laeticia Hallyday.

Hospitalisé le 13 novembre 2017 à la clinique Bizet, à Paris, Johnny souffre alors de détresse respiratoire. Placé sous assistance respiratoire à domicile, le chanteur doit alors se déplacer en fauteuil roulant. "Il ne voulait pas partir, il ne voulait pas nous laisser", explique la veuve du Taulier. "Je pensais qu'on allait y arriver, mais les choses se sont passées très très très vite après", ajoute-t-elle, avant de raconter les tout derniers instants de Johnny Hallyday.

Laeticia Hallyday annonce, à 2h44 du matin, la mort du rockeur, dans un court texte envoyé à l'AFP. "Il m'a fallu beaucoup de courage pour arriver à écrire ces mots, mais je devais le faire", se remémore-t-elle. S'en suivent des images des hommages à Johnny, celles de ses funérailles, de la cérémonie à la Madeleine le 9 décembre, la descente du cercueil sur les Champs-Elysées et des centaines de milliers de fans réunis.