Boîte de nuit : le protocole en détail, les discothèques peuvent-elles fermer ?

Chargement de votre vidéo
"Boîte de nuit : le protocole en détail, les discothèques peuvent-elles fermer ?"

Boîte de nuit : le protocole en détail, les discothèques peuvent-elles fermer ? DISCOTHEQUES. Les établissements de nuit, ouverts depuis le 9 juillet 2021, pourraient de nouveau être menacés de fermeture en raison de la pandémie de Covid-19.

[Mis à jour le 23 juillet 2021 à 17h17] Deux semaines après leur réouverture, les établissements de nuit sont-ils de nouveau menacés de baisser le rideau ? Rien n'est exclu pour Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, qui réagissait ce lundi 19 juillet sur franceinfo aux 35 personnes testées positives après une soirée le 9 juillet au Hangar FL, une discothèque de Bordeaux, par l'Agence régionale de santé de Nouvelle-Aquitaine. "Si on devait constater qu'il y a des situations comme celles-ci qui se multiplient dans d'autres discothèques, se posera la question du maintien des discothèques ouvertes", prévient-il, ajoutant que des centaines de contrôles ont été menés et "dans la grande majorité des cas, les règles sont respectées."

Car avant la piste de danse, c'est le parcours du combattant. Les fêtards et les gérants d'établissements de nuit doivent se plier aux mesures sanitaires imposées par le gouvernement pour éviter les risques de transmission du Covid-19. Pour espérer entrer en discothèque, il faut présenter un pass sanitaire complet (deux semaines après la deuxième dose) ou un test PCR ou antigénique de moins de 48 heures.

A noter que seuls 21 % des 18-29 ans, qui fréquentent le plus les boîtes de nuit, sont complètement vaccinés. D'autres mesures ont également pu décourager les amateurs de dancefloors, comme la jauge de 75% imposée (sauf pour les établissements en extérieur qui pourront ouvrir à 100%. Le port du masque n'est lui, pas obligatoire à l'intérieur. Un protocole déjà jugé trop contraignants avant la réouverture par certains directeurs d'établissements. "75% des exploitants ne rouvriront pas avant septembre. Ce n'est pas une question de volonté, ce protocole est inapplicable chez nous", expliquait par exemple, dans les colonnes du JDD, Ivan Poupardin, président de l'Association française des exploitants de discothèques et dancings (Afedd). 

Quel protocole sanitaire pour les boîtes de nuit ?

Pendant des semaines, le gouvernement avait travaillé en collaboration avec les professionnels du secteur pour établir un protocole sanitaire à mettre en place pour permettre la réouverture des boîtes de nuits et des discothèques, en espérant ne pas augmenter les risques de transmissions du Covid-19. Aussi, selon les informations communiquées par Alain Griset, ministre délégué aux PME, le lundi 21 juin, le protocole dans les discothèques est le suivant :

  • pour les boîtes de nuit en intérieur, une jauge de 75% est imposée (85% en août) ;
  • les établissements en extérieur peuvent ouvrir à 100% ;
  • un pass sanitaire est demandé à l'entrée ;
  • le port du masque n'est pas obligatoire à l'intérieur.

Une ouverture attendue depuis 2020

Les boîtes de nuit et discothèques ont fermé leurs portes en mars 2020, dans la lignée des mesures gouvernementales prises pour endiguer la pandémie de coronavirus en France. Si les restaurants, cinémas, musées et théâtres ont rouverts les premiers, tout comme les clubs libertins, les gérants des établissements de nuit ont attendu plus longtemps le feu vert du gouvernement.

Depuis des mois, la date d'une éventuelle réouverture des boîtes de nuit et discothèques semblait diviser le gouvernement. La date du 9 juillet a finalement été celle de l'ouverture, après avoir été confirmée par le gouvernement, Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et moyennes entreprises, avait initialement donné rendez-vous aux exploitants de discothèques le 15 juin. Selon les calculs du SNDLL (Syndicat national des discothèques et lieux de loisir), sur les 1 648 discothèques que comptait la France avant la pandémie, 25% sont en difficulté, et 131 en liquidation judiciaire. Aujourd'hui, seules 1 500 boîtes de nuit pourraient rouvrir. Aussi, avant d'aller en discothèque, assurez-vous que celle-ci soit ouverte !