Lundi de Pâques 2018 : signification du jour férié, magasins ouverts

Lundi de Pâques 2018 : signification du jour férié, magasins ouverts LUNDI DE PÂQUES 2018 - Ce lundi 2 avril 2018 est l'occasion de prolonger le week-end et pourquoi pas de faire les magasins, car de nombreuses enseignes restent ouvertes même si c'est un jour férié. Découvrez-les, ainsi que l'origine de cette date clé de Pâques.

[Mis à jour le 2 avril 2018 à 18h02] La fin de journée approche, et pourtant, de nombreux magasins sont encore ouverts. Car si le lundi de Pâques est bel et bien un jour férié, de nombreuses enseignes ont ouvert leurs portes à la clientèle ce lundi 2 avril 2018. Printemps Haussmann, BHV Marais, Forum des Halles, Bercy Village et autres Leclerc, Carrefour et Ikea... Si vous n'êtes pas coincés par la grève SNCF, il est encore possible de se faire une petite virée shopping avant que la semaine de travail ne débute vraiment. Si vous êtes assis au fond de votre canapé et que vous n'avez plus envie de bouger, il n'est également pas encore trop tard pour vous renseigner sur les origines et la signification du lundi de Pâques ou encore, sur la date à laquelle l'événement tombera en 2019. Retrouvez toutes les petites informations qui concernent celui que les croyants appellent aussi "le huitième jour"...

Magasins ouverts le lundi de Pâques

Bonne nouvelle : la plupart des grandes enseignes sont ouvertes le lundi de Pâques, même si c'est un jour férié. A Paris, les principaux centres commerciaux et grands magasins sont ouverts, voici les horaires d'ouverture exceptionnelles de ces magasins le lundi 2 février 2018 :

  • Printemps Haussmann : de 10h30 à 19h30
  • BHV Marais : de 10h à 20h / BHV L'Homme : de 10h à 20h
  • Le Forum des Halles : de 10h à 20h
  • Bercy Village : de 11h à 21h
  • Centre Beaugrenelle : les boutiques de 10h à 20h, les restaurants de 10h à minuit, mais la Fnac sera fermée lundi de Pâques.
  • Galeries Lafayette : de 10h30 à 20h30
  • Centre Italie 2 : de 10h à 20h
  • Le Carrousel du Louvre : de 10h à 20h

Dans toute la France, la plupart des grandes enseignes ne ferment pas, mais les ouvertures exceptionnelles se font au cas par cas selon la région dans laquelle vous vous trouvez. Voici quelques exemples :

  • Auchan : rendez-vous sur le site Auchan.fr, cliquez sur "Choisir un magasin" en haut à droite, puis sélectionnez le plus proche de chez vous pour accéder au site du magasin et ses horaires.
  • Carrefour : rendez-vous à la page magasin de Carrefour.fr. Trouvez votre magasin Carrefour le plus proche et les horaires seront affichées.
  • Intermarché : depuis le site intermarche.com, chercher un magasin à l'aide de votre code postal, et vous obtiendrez ses horaires d'ouverture.
  • Leclerc : A cette page, retrouvez votre magasin dans la liste, cliquez sur "Renter dans ce magasin" et les horaires d'ouverture exceptionnelle seront indiquées !
  • Cora : à partir de la page d'accueil, cliquez sur "Changer de magasin" tout en haut, sélectionnez le vôtre et vous obtiendrez son horaire depuis la page d'accueil du magasin en question.
  • Géant Casino : découvrez à cette page tous les magasins ouverts avec leurs horaires.
  • Ikea : à cette page, choisissez votre magasin en cliquant dessus, puis découvrez ses horaires.

Lundi de Pâques 2018

En 2018, le lundi de Pâques tombe le lundi 2 avril. Il est tombé plus tard l'an dernier, très exactement le lundi 16 avril 2017. Véritable symbole de la religion chrétienne depuis plus de 2 000 ans, le lundi de Pâques rassemble chaque année des milliers de fidèles, dans le monde entier. 

Date du lundi de Pâques

Le lundi de Pâques se caractérise par une date mobile, comme les autres jours de Pâques et à l'image d'événements comme l'ascension, la pentecôte ou encore la Toussaint. Cette date clé de la période de Pâques change chaque année et selon les pays. 

Lundi de Pâques 2019

En 2019, ce jour férié-repère dans notre calendrier sera pour le 22 avril. Célébré en France depuis plusieurs siècles, le lundi de Pâques est une fête populaire, autant chrétienne que culturelle. Il n'est pas obligatoire d'être chrétien pour se sentir concerné par les récits de Pâques, qui évoquent la victoire de la vie sur le chaos.

Signification du lundi de Pâques

Cette fête païenne n'est pas seulement l'occasion de manger du chocolat ! Pour connaitre les raisons de cette ferveur chrétienne, mais aussi populaire, il faut revenir un peu en arrière. L'explication est à rechercher dans la tradition catholique qui poussait les Français, depuis le Moyen-Âge, à célébrer l'"Octave de Pâques". Il s'agit concrètement d'une période de huit jours, commençant le dimanche de Pâques et s'achevant le dimanche "in albis", durant laquelle les fidèles étaient invités à se rendre chaque jour à la messe pour entendre la même prière, celle de la Résurrection du Christ. Le caractère répétitif de cette tradition avait une signification bien précise, puisqu'elle solennisait la liturgie catholique et rappelait à tous que le retour du Christ se prolonge au-delà de la fête pascale. Cette huitaine est aussi l'occasion pour tous ceux qui le souhaitent de se rendre à Rome pour l'un des pèlerinages les plus importants de l'année. Mais après la Révolution, l'administration de plus en plus prononcée de l'Etat français, tout comme les exigences de l'économie vont remettre peu à peu en cause cette pratique. En 1801, Napoléon décide de légiférer sur cette tradition lors de l'instauration du Concordat. L'organisation des pratiques religieuses en France est placée sous l'autorité du Premier Consul, les privilèges du clergé catholique sont abolis, Napoléon met fin à l'autorité de Rome sur l'épiscopat français.

Lundi de Pâques férié : un geste de Napoléon après le Concordat

Le futur empereur choisit de mettre fin à la longue période pascale durant laquelle la majorité des Français chômaient. Désormais, la semaine suivant le dimanche de Pâques ne sera plus fériée, seul le premier lundi le restera, en signe de compensation et de compromis vis-à-vis de l'Église. La décision arbitraire de Napoléon Bonaparte de conserver férié le deuxième jour de l'Octave de Pâques a été suivie par de nombreux pays européens, et s'est propagée peu à peu. Le lundi de Pâques est ainsi férié dans l'ensemble des pays européens, excepté au Portugal.

Autre reliquat de l'histoire, trois jours avant le lundi de Pâques, le "Vendredi saint" est férié dans trois départements de l'est de la France : dans le Bas-Rhin, le Haut-Rhin et dans la Moselle. Pourquoi ? Parce qu'en 1892, cette partie de la France, annexée en 1871 par l'Empire allemand a instauré pour l'ensemble de son territoire le Vendredi saint férié. Ce jour de repos n'est pas qu'une tradition, il s'agit désormais d'un droit inscrit dans le Code du travail, à l'article L3134-13.

Napoléon et l'église : une relation conflictuelle

Napoléon 1er a toujours entretenu avec l'Église et la papauté des relations conflictuelles. Pour renforcer son pourvoir et voyant le clergé comme une menace, Bonaparte tentera de soumettre le religieux au pouvoir civil. C'est de cette volonté que nait le concordat, censé trouver un équilibre entre la monarchie de droits divins et l'anticléricalisme qui a prévalu pendant la révolution. Mais les papes qui vont se succéder pendant son règne verront d'un très mauvais œil cette tentative de soumettre l'église de France à l'État, alors qu'elle n'a d'ordres à recevoir que de Rome. Le conflit (et le blocus) avec la Grande-Bretagne et les guerres avec les monarchies voisines seront d'autres motifs de désaccords.

Mais ce qui va réellement rompre les relations de Napoléon avec la papauté reste sa tentative d'instrumentalisation de l'Église. Napoléon Bonaparte va d'abord négocier avec le pape Pie VII, souvent présenté comme un modéré. Il parviendra même à le faire venir à Paris en 1804, pour son couronnement impérial, contre l'avis de la Curie. Lors du sacre, Napoléon se posera lui même la couronne sur la tête, refusant que ce soit Pie VII qui le couronne. Les historiens racontent par ailleurs que Napoléon et son épouse Joséphine, déjà mariés civilement, ne s'étaient mariés religieusement que quelques heures plus tôt, n'ayant pas jugé utile de le faire jusqu'ici. Le sacre de Napoléon sera considéré comme une humiliation par la Curie romaine.

Malgré plusieurs tentatives de conciliation à partir de 1804, les deux parties s'éloignent à partir de 1806. De nombreux sujets rendent napoléon et le pape irréconciliables, notamment le fait de Rome ne respecte pas le blocus imposé par Napoléon à ses ennemis. Rome est occupée par l'empereur, qui était aussi roi d'Italie, en 1808. Des provinces papales sont annexées. Pie VII finit par excommunier l'empereur puis sera enlevé par le lieutenant Radet. Le souverain pontife devient prisonnier de Bonaparte. Pie VII, mis en résidence surveillée pendant 6 ans, ne sera libéré et réhabilité qu'en 1814, après la défaite de Napoléon. Plusieurs historiens pensent que ce conflit avec l'église a précipité sa chute.

EN VIDÉO : A Pâques, le pape François prie pour la Syrie, victime de "l'horreur et la mort"

Article le plus lu - Eric Zemmour : le clash avec Hapsatou Sy se durcit › Voir les actualités

Jours de fête - commémoration

Annonces Google