Centres commerciaux fermés : la liste à Paris, Marseille, Lyon et Lille

Chargement de votre vidéo
"Centres commerciaux fermés : la liste à Paris, Marseille, Lyon et Lille"

Centres commerciaux fermés : la liste à Paris, Marseille, Lyon et Lille CENTRES COMMERCIAUX - En raison de la fermeture des commerces non alimentaires d'une surface supérieure à 10 000 m² pour lutter contre le Covid dans les départements à risque, 136 centres commerciaux ont dû fermer leurs portes, mais aussi des magasins de bricolage, de déco ou de jardinage.

[Mis à jour le 8 mars 2021 à 13h19] Deux tiers des centres commerciaux sont désormais fermés en France depuis samedi 6 mars 2021, pour freiner la propagation des variants du Covid-19. Les espaces concernés, d'une superficie supérieure à 10 000 mètres carrés, sont situés dans 22 départements placés sous surveillance renforcée : Paris (75), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Essonne (91), Hauts-de-Seine (92), Seine-Saint-Denis (93), Val-de-Marne (94), Val-d'Oise (95), Nord (59), Somme (80), Oise (60), Meurthe-et-Moselle (54), Moselle (57), Eure-et-Loir (28), Rhône (69), Drôme (26), Var (83), Bouches-du-Rhône (13), Alpes-Maritimes (06), Hautes-Alpes (05), Aisne (02) et Aube (10). 

En France, 136 nouveaux centres commerciaux se sont se pliés à cette consigne, portant ainsi à 536 le nombre d'espaces fermés, indique le Conseil national des centres commerciaux (CNCC). Les magasins de plus de 10 000 m² situés en dehors des centres commerciaux n'ont pas non plus échappé à la règle. 115 sont concernés, précisent nos confrères du Parisien. Parmi ceux-ci figurent 45 Leroy Merlin, 35 Castorama, 9 Truffaut, 4 Brico Dépôt et 2 Décathlon.

Dans les autres départements de France, rien ne change depuis le 30 janvier 2021 : ce sont les "centres commerciaux non alimentaires d'une surface supérieure à 20 000 mètres carrés" qui restent fermés, soit "près de 400 centres commerciaux ou magasins", et dans toute la France, le renforcement des "jauges" de fréquentation "dans toutes les grandes surfaces", soit de plus de 400 m², a déjà été opéré depuis le 31 janvier. À Paris, Lyon, Lille ou Marseille, quels centres commerciaux supplémentaires ont fermé leurs portes depuis samedi 6 mars ? On fait le point ci-dessous : 

Quels centres commerciaux sont fermés ?

Avec la nouvelle mesure restrictive des 10 000 m² dans 22 départements, 136 centres commerciaux supplémentaires sont désormais fermés dans toute la France, s'ajoutant aux 400 de plus de 20 000 m² déjà fermés, ce qui représente 536 centres commerciaux, soit deux tiers des centres commerciaux en France.

L'ensemble des magasins non alimentaires faisant partie de ces centres commerciaux, comme les magasins de vêtements, de bricolage ou de décoration, à l'exception des pharmacies, sont concernés. La livraison des produits à domicile reste toutefois possible, mais pas le click&collect (l'activité de retrait de commandes). Egalement, les restaurants faisant partie de ces centres commerciaux ne peuvent pas faire de vente à emporter.

A Paris, ce sont 9 centres commerciaux supplémentaires, dont la superficie est comprise entre 10 000 et 20 000 m², qui ont dû fermer leurs portes depuis le 6 mars (en gras ci-dessous) en plus des 9 autres grands centres commerciaux déjà fermés depuis le 30 janvier :

  • Carrousel du Louvre, 1er arrondissement
  • Galerie commerciale de la Gare Saint-Lazare, 8e arrondissement
  • Galerie commerciale Élysées La Boétie, 8e arrondissement
  • Passage du Havre, 9e arrondissement
  • Centre commercial Oslo, 13e arrondissement
  • Centre commercial Masséna, 13e arrondissement
  • Magasin FNAC des Ternes, 17e arrondissement
  • Les Boutiques du Palais, 17e arrondissement
  • Magasin Printemps Nation, 20e arrondissement
  • Forum des Halles, 1er arrondissement 
  • BHV Marais, 4e arrondissement
  • Le Bon Marché Rive Gauche, excepté La Grande Épicerie de Paris, 7e arrondissement
  • Galeries Lafayette Haussmann, 8e arrondissement
  • Printemps Haussmann, 9e arrondissement
  • Italie 2, 13e arrondissement 
  • Centre Beaugrenelle, bâtiments Panoramik et Magnetik, 15e arrondissement
  • Centre commercial Montparnasse, 14e arrondissement 
  • Vill'Up, 19e arrondissement

À Lyon, la préfecture du Rhône a annoncé la liste officielle des fermetures de plus de 10 000 m² dans le département : CC Carrefour (Vénissieux), Galerie Marchande Géant Casino (Villefranche-sur-Saône), Grezdis Leclerc (Grezieu la Varenne), Castorama (Bron), Decathlon (Bron), Leroy Merlin (Vourles) et Castorama (Dardilly) mais aucun centre commercial n'est concerné dans le Lyon intra muros, hormis les deux centres commerciaux déjà fermés depuis le 30 janvier ci-dessous :

  • Centre commercial de la Confluence, excepté le supermarché Carrefour, 2e arrondissement
  • Centre commercial de La Part-Dieu, 3e arrondissement

À Marseille, trois nouveaux centres commerciaux de plus de 10 000 m² sont concernés par la nouvelle restriction (en gras dans la liste ci-dessous). Les autres centres commerciaux de la liste sont déjà fermés depuis le 30 janvier :

  • Les Docks Village, 2e arrondissement
  • Centre Commercial Bonneveine, 8e arrondissement,
  • Caillols, 12e arrondissement
  • Centre Bourse, 1er arrondissement 
  • Les Terrasses du Port, 2e arrondissement
  • Centre Valentine, 11e arrondissement
  • Le Merlan, 13e arrondissement 
  • Grand Littoral, 15e arrondissement 

À Lille, les deux centres commerciaux en gras ci-dessous sont fermés depuis le 6 mars (les deux autres le sont déjà depuis le 30 janvier) :

  • Les Tanneurs (mais le Monoprix reste ouvert)
  • Printemps Lille
  • Lillenium
  • Westfield Euralille

Dans le Pas-de-Calais, tout comme à Dunkerque ou à Nice, où un confinement le week-end est en vigueur, cette mesure s'applique aux commerces de plus de 5 000 mètres carrés. Consulter la liste des magasins qui ont fermé dans le Pas-de-Calais

Quels centres commerciaux et magasins restent ouverts ?

  • Les centres commerciaux de moins de 20 000 m² (ou de moins de 10 000 m² dans les départements à risque), restent évidemment ouverts, tout comme les grands magasins de vêtements, de bricolage ou de décoration de moins de 20 000 mètres carrés (ou de moins de 10 000 m² dans les départements à risque) situées en dehors des grands centres commerciaux.
  • Tous les supermarchés et hypermarchés alimentaires des centres commerciaux de plus de 20 000 mètres carrés (ou de moins de 10 000 m² dans les départements à risque)
  • Toutes les enseignes alimentaires des centres commerciaux de plus de 20 000 mètres carrés (ou de moins de 10 000 m² dans les départements à risque) : "chocolateries, boulangeries, magasins de surgelés et l'ensemble des commerces de détail alimentaires resteront ouverts", a confirmé le délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution au Parisien. parcs d'activités et villages de marques où la circulation du public entre les commerces intervient en extérieur" restent ouverts.

Les petits commerces restent ouverts en dehors des horaires du couvre-feu

Les commerces non essentiels des centres-villes ne sont pas contraints de fermer leurs portes pour le moment. Les petits commerçants des centres-villes que sont les librairies, horlogeries et bijouteries, boutiques de jouets, de vêtements ou encore, les salons de coiffure ou de beauté peuvent rester ouverts jusqu'à 18 heures au plus tard, en raison du couvre-feu renforcé. Certains petits commerces peuvent choisir d'ouvrir leurs portes durant la pause déjeuner et/ou également le dimanche, avec autorisation des préfets de région.

Quels magasins et commerces sont ouverts ?

Découvrez la liste des magasins et commerces ouverts, et qui le restent suite aux dernières annonces du gouvernement. Attention, si des commerces non alimentaires sont situés dans un centre commercial de plus de 10 000 ou 20 000 m² (suivant le département), ils sont fermés :

  • Salons de coiffure / barbiers
  • Prestations de service à domicile (nota bene : seulement jusqu'à 18 heures là aussi, et dans le respect d'un protocole sanitaire strict aussi).
  • Fleuristes
  • Magasins d'habillement
  • Magasins de jouets
  • Magasins d'instruments de musique
  • Horlogers
  • Bijoutiers
  • Instituts de beauté et de pédicure non-médicale
  • Salons de manucure
  • Salons de massage
  • Studios de tatouage et de piercing
  • Librairies
  • Disquaires
  • Bibliothèques
  • Médiathèques 
  • Galeries d'art
  • Salles de vente
  • Centres de documentation
  • Archives
  • Auto-écoles (sauf cours théoriques maintenus à domicile)
  • Agences immobilières
  • Lieux de culte
  • Supérettes
  • Supermarchés 
  • Hypermarchés 
  • Fast-foods (McDo, Burger King, Quick et KFC) et autres take away
  • Marchés de plein air et halls couvertes autorisés sauf refus du maire ou du préfet pour des raisons de sécurité.
  • Magasin d'alimentation générale
  • Magasin de produits surgelés
  • Primeurs
  • Bouchers
  • Poissonniers
  • Boulangers
  • Pâtissiers
  • Cavistes
  • Autres magasins spécialisés en détail alimentaire
  • Distributions alimentaires assurées par des associations caritatives
  • Marchands de journaux
  • Papeteries
  • Bibliothèques universitaires ouvertes sur rendez-vous
  • Bureaux de tabac
  • Pharmacies
  • Opticiens
  • Magasins d'articles médicaux et orthopédiques
  • Magasins pour les animaux de compagnie
  • Blanchisserie-teinturerie
  • Laverie
  • Pressings
  • Jardineries
  • Magasins de bricolage, quincailleries, peintures et verres (Point P, Leroy Merlin, Bricorama, Castorama etc.)
  • Fnac
  • Darty 
  • Commerces de gros
  • Stations-service
  • Garages automobiles
  • Ateliers de réparation automobile
  • Garages et magasins de vélos
  • Locations de véhicules et d'équipements
  • Magasins de moto et de vélo
  • Magasins nécessaires aux exploitations agricoles
  • Magasins d'équipement informatique
  • Commerce d'ordinateurs, d'unités périphériques et de logiciels
  • Commerce de matériels de télécommunication
  • Vente par automates et autres commerces de détail hors magasin
  • Services funéraires
  • Cimetières
  • Parcs et jardins
  • Forêts et plages
  • Bureaux de poste
  • Agences d'intérim
  • Pôle Emploi
  • CAF
  • Guichets des impôts
  • Guichets des mairies
  • Bureaux d'études des secteurs industriels
  • Crèches, établissements scolaires (écoles, collèges et lycées) et établissements périscolaires
  • Commissariats
  • Préfectures
  • Banques et assurances
  • Hôtels et hébergements de courte durée lorsqu'ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier.
  • Campings et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs lorsqu'ils constituent pour les personnes qui y vivent un domicile régulier.

Quel est le protocole sanitaire renforcé dans ces magasins ?

Les commerces qui restent ouverts appliquent un protocole sanitaire renforcé, proposé par les fédérations de commerçants, dont les options ont été validées par le Haut conseil de la santé publique en novembre dernier. Depuis le 1er février 2021, les grandes surfaces de plus de 400 mètres carrées s'adaptent à de nouvelles jauges de fréquentation par m² de surface. Le protocole sanitaire est désormais le suivant : 

  • une jauge d'accueil du public de 10 m² par client pour les magasins de plus de 400 mètres carrés.
  • une multiplication des contrôles dans les grandes surfaces, avec une "mobilisation sans précédent des forces de police".
  • une jauge d'accueil du public de 8 m² par client pour les magasins de moins de 400 mètres carrés. Sur une surface de 100 m² par exemple, 12 clients maximum peuvent y entrer. Cela s'entend sans compter le commerçant et ses salariés." La jauge ne s'applique donc qu'aux clients. "Lorsqu'un couple entre avec un enfant dans un commerce, ils ne compteront que pour une personne", a précisé le Premier ministre ce jeudi.
  • Les commerces de plus de 400 m² doivent prévoir un système de comptage et du gel hydroalcoolique à l'entrée, un sens de circulation et un renouvellement régulier de l'air par ventilation naturelle ou par un système d'aération mécanique
  • Port du masque obligatoire.
  • Gel hydroalcoolique obligatoire à l'entrée du magasin.
  • Des prises de rendez-vous non obligatoires mais conseillées (notamment pour les coiffeurs et instituts de beauté).
  • Informations précises apportées aux clients sur la capacité d'accueil affichée et visible depuis l'extérieur, les heures d'affluence ou encore une limitation du temps de présence souhaitable.
  • Une invitation à télécharger l'application Tous AntiCovid.

Quelle date d'ouverture des musées, salles de théâtre et spectacle ?

Le gouvernement n'a pour le moment fixé aucune nouvelle date de réouverture des établissements culturels. La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a avancé toutefois sur BFMTV le 8 février que les musées et les monuments seraient les premières structures à rouvrir

Les établissements culturels, tout comme les stades, les cirques, les zoos, les salles de jeux et les casinos seront les premiers sur la liste à rouvrir, devant les parcs d'attractions et les restaurants. Découvrez la liste des établissements concernés par une future nouvelle échéance :

  • Théâtres 
  • Salles de spectacle 
  • Cinémas
  • Musées
  • Salles d'expositions 
  • Monuments 
  • Conservatoires et écoles de musique
  • Salles de jeux (casinos, bowlings)
  • Zoos
  • Cirques
  • Stades
  • Hippodromes

Quels sont les commerces fermés jusqu'à nouvel ordre ?

Ces commerces restent fermés jusqu'à nouvel ordre. Le chef de l'Etat a avancé une prise en charge jusqu'à 10 000 euros par mois de la perte de chiffre d'affaires de ces établissements ainsi qu'une nouvelle aide à hauteur de 20% du chiffre d'affaires réalisé sur la même période si cette aide est plus avantageuse que les 10 000 euros versés dans le cadre du fonds de solidarité. Découvrez la liste ci-dessous :

  • Centres commerciaux de plus de 40 000 m²
  • Bars et restaurants (sauf pour la vente à emporter et la livraison)
  • Parcs de loisirs (Disneyland Paris, Parc Astérix, Nigloland, etc.)
  • Gymnases 
  • Salles de sport
  • Salles de danse 
  • Salles de concerts 
  • Universités et établissements d'enseignement supérieur (réouverture totale possible à mi-février 2021 minimum, en attendant, reprise progressive par petits groupes)
  • Piscines
  • Saunas et hammams
  • Etablissements de cure thermale ou de thalassothérapie
  • Boîtes de nuit et discothèques
  • Salles polyvalentes
  • Foires-expositions et salons
  • Salles de réunion, d'audition ou de conférence
  • Campings de loisirs, villages vacances et hébergements touristiques
  • Stations de ski

Réouverture des auto-écoles

Les cours pratiques en auto-école ont repris le 28 novembre en respectant un protocole sanitaire. En revanche, la préparation des épreuves théoriques se fait obligatoirement à distance.

Quelle date de réouverture pour les restaurants et les bars ?

Les restaurants restent quant à eux fermés jusqu'à nouvel ordre, avec une ouverture possible a minima en avril 2021. "Nous pourrons prendre, si cela est possible, de nouvelles décisions d'ouverture, à condition que le nombre de contaminations demeure en dessous de 5 000 cas par jour. Les salles de sport et les restaurants pourront ouvrir et le couvre-feu pourrait être décalé" à 22 heures, avait ainsi détaillé le président de la République. Les bars et discothèques resteront quant à eux encore fermés jusqu'à nouvel ordre...

Quelle date de réouverture pour les salles de sport ?

Pour les salles de sport, même date de réouverture que les restaurants. Leur réouverture pourrait avoir lieu en avril 2021 minimum là aussi, avec un couvre-feu décalé à 22 heures, à condition que la situation sanitaire soit favorable. Ces établissements peuvent recevoir une somme correspondant à 20 % de leur chiffre d'affaires de 2019, si cela dépasse les 10 000 euros déjà prévus.

Lire aussi

Consultez les chiffres du coronavirus dans votre commune

Nouveaux cas de covid, taux de positivité des tests, part de la population testée... Linternaute vous propose de consulter gratuitement les données sur l'évolution de l'épidémie dans votre commune. Voir