Le deuxième atelier

En 1899, Claude Monet se construit enfin un véritable atelier avec une immense verrière au nord. Bénéficiant de plus d'espace, l'artiste s'y sent aussi plus à l'aise pour recevoir les marchands d'art et collectionneurs. Plus tard, un troisième atelier, dit "le grand atelier aux Nymphéas" est érigé sur les ruines d'une ancienne masure à l'autre bout du jardin. Ses dimensions extrêmes lui permettent alors de peindre les grands panneaux prévus pour les deux salles en ellipse de l'Orangerie des Tuileries.
©  Cécile Debise/L'Internaute Magazine