Un travail minutieux

Près de 600 000 euros ont été déboursés pour réhabiliter les lieux. La Grande Singerie a particulièrement souffert des variations climatiques, de l'humidité et de l'affaissement des murs. La restauration a ainsi nécessité des travaux pour une meilleure préservation. Chaufferie, aération et protection contre les rayonnements ont été repensés.
©  Hermine Cleret

Suggestions de contenus