Une réputation de radin usurpée ?

Son côté radin le poursuit. © SOLAL/SIPA
La réputation semble le poursuivre dans le milieu. Philippe Candeloro est-il radin ? Celui qui à nouveau consultant TV sur les JO 2018 ne cesse de dire le contraire, en témoigne son interview accordée au journal suisse Le Matin, un journal suisse, en 2013 : "C'est une connerie. Je ne suis pas radin, je suis économe."

Pour être tranquille, le médaillé de bronze de Nagano assure qu'il a besoin d'une somme bien précise chaque année. "J'ai un objectif : gagner au moins 150 000 euros par an. Mais je fais de moins en moins de spectacles. Je compense avec la télé, les séminaires en entreprises. Cent cinquante mille euros, c'est le chiffre psychologique pour moi."
Suggestions de contenus