Red Star : deux affaires de corruption en cinq ans

Le Red Star a été condamné à deux reprises pour corruption dans les années 1950. En 1955, le club de Saint-Ouen pense obtenir l'accession en 1ère division en fin de saison mais est rattrapé par la justice quelques semaines plus tard : le Red Star a versé des primes à des concurrents pour la montée afin qu'ils lèvent le pied. Le gardien toulonnais Serge Schoenhenzel a même empoché 10 000 francs pour plonger du mauvais côté... Charles Nicolas, l'entraîneur est radié à vie et le président Gilbert Zenatti est suspendu trois ans. Rebelote en 1959. Cette fois, le Red Star est accusé d'avoir voulu corrompre le gardien du FC Nantes Lehel Somlay. Dans la foulée, le club est exclu du championnat de deuxième division.
©  Red Star FC

Suggestions de contenus