PSG - Real Madrid : notes et résumé du match, Paris impressionne en Ligue des champions

PSG - Real Madrid : notes et résumé du match, Paris impressionne en Ligue des champions PSG - REAL - Le Paris Saint-Germain a écrasé le Real de Madrid hier soir au Parc des Princes pour son entrée en lice en Ligue des Champions. Le PSG a sans doute réalisé l'une de ses meilleures performances dans cette compétition. Le résumé du match et les extraits en vidéo.

Score PSG

PSG - Real

3 | 0
Score Real Madrid

L'essentiel

Le PSG a donc battu le Real Madrid sans Neymar, Cavani ni Mbappé... Paris aurait pu terriblement souffrir mais a été tout simplement exceptionnel pendant 90 minutes. Dès l'entame de la rencontre, le tempo était donné avec une possession et une implantation très claire dans le camp du Real. Acculés, les Madrilènes craquaient logiquement juste avant le quart d'heure de jeu sur un but d'Angel Di Maria, héros du soir. L'Argentin coupait d'un "pointu" au premier poteau un centre de Juan Bernat (1-0, 14e). Malgré un coup franc de Gareth Bale qui frôlait la transversale de Keylor Navas, le Real était méconnaissable (zéro tir cadré) et se faisait copieusement dominer notamment au milieu de terrain où Idrissa Gueye se montrait absolument incroyable. Logiquement, Paris inscrivait un second but, une nouvelle fois par l'intermédiaire de Di Maria. L'Argentin, à l'entrée de la surface, enroulait parfaitement une frappe du gauche et trouvait le petit filet de Courtois (2-0, 33e). En seconde période, le scénario ne changeait pas avec une domination écrasante du PSG qui aurait pu tripler la mise par Di Maria, mais son petit lob ne trouvait pas le cadre (60e). Même si Madrid aurait pu relancer le match par un but de Karim Benzema (refusé pour un hors-jeu de Vazquez), Paris était beaucoup trop fort et punissait définitivement les Madrilènes dans le temps additionnel sur un but de Thomas Meunier (3-0, 91e). Voici le résumé vidéo de PSG - Real avec les trois buts signés Di Maria (x2) et Meunier.

En direct

18:27 - Zidane : "On a été mangés au milieu de terrain"

Le coach du Real avait déjà réagi à chaud mercredi soir au micro de RMC Sport : "C'est sur qu'on a pas eu une bonne soirée. Il nous a manqué beaucoup d'intensité. Au milieu, on a été mangés dans les duels. Notre première période a été bonne au début, mais on a vite été dépassés par le milieu. Surtout par l'intensité qu'ils ont mis. On a beaucoup pêché là-dedans. À ce niveau-là, ce n'est pas possible. Quand on ne met pas d'intensité, on est vite en difficulté. La deuxième période n'a pas été meilleure."

16:38 - Di Maria, buteur providentiel contre le Real et le Barça

Marquer un doublé lors d'un match face au Real Madrid n'est pas chose aisée. En Ligue des champions sans doute encore moins au vu du palmarès stratosphérique du club espagnol dans cette compétition (13 titres, record absolu)... Imaginez maintenant un joueur ayant réalisé cette performance à la fois contre le Real Madrid mais aussi contre son grand rival, le Barça ! C'est ce qu'est parvenu à réaliser Angel Di Maria, déjà double buteur face au Barça en 2017 lors du succès 4-0 qui avait précédé la fameuse remontada du club catalan (6-1). Dans l'histoire, ils sont désormais trois joueurs à avoir inscrit un doublé contre le Real Madrid et le FC Barcelone en Ligue des champions : Di Maria donc, Mario Jardel, l'ancienne pépite de Porto en 1999-2000 lors des deux phases de poule d'alors et un pionnier, Andriy Shevchenko alors jeune star du Dynamo Kiev. L'Ukrainien, passé ensuite par l'AC Milan et Chelsea, avait commencé par un triplé face à Barcelone en 1997-1998 puis avait poursuivi par un doublé face au Real en quart de finale retour de l'édition 1998-1999.

16:22 - Zidane : "Tous dans le même bateau"

Zinedine Zidane s'est vite tourné vers la Liga et le match qui attend le Real Madrid dimanche sur la pelouse du FC Séville. "Nous sommes tous dans le même bateau", a confié "Zizou" à la presse après le match. "Quand on gagne, on gagne tous. Lorsque nous perdons, nous perdons tous. Cette défaite est difficile à assumer, mais nous avons un autre match dimanche et nous devons nous concentrer sur cela". Après 4 journées de championnat, Séville occupe justement la tête du classement avec 10 points pris et compte deux longueurs d'avance sur le Real, troisième.

16:18 - Zidane : "Ils nous ont battu dans tout"

Zinedine Zidane n'a pas mâché ses mots mercredi soir en conférence de presse au moment d'expliquer la défaite de son équipe face au PSG (3-0). "Ils nous ont battu dans tout: dans le jeu, au milieu de terrain, mais ce qui m'a le plus gêné c'est le manque d'intensité, a expliqué l'entraîneur madrilène. Ce qui me préoccupe le plus, c'est de voir l'équipe sans intensité nécessaire pour la compétition. Nous ne sommes presque jamais rentrés dans le match. Ils ont été supérieurs, ils nous ont mis trois buts et ont mérité de gagner".

16:02 - Areola, le selfie polémique avec Choupo-Moting et Mbappé

Formé au PSG, Alphonse Areola a quitté le club parisien cet été pour un prêt d'une saison au Real Madrid où il occupe le poste de doublure du gardien belge Thibaut Courtois. Son retour au Parc des Princes a donc été marqué par une lourde défaite de sa nouvelle formation, défaite 0-3 en ouverture de la Ligue des champions. L'ancien Lensois a pris le temps de discuter et poser avec ses anciens coéquipiers et un selfie pris après la rencontre a suffi pour créer la polémique en Espagne. Certains internautes s'indigent ainsi de le voir sourire après la rencontre aux côtés d'Eric Maxime Choupo-Moting et Kylian Mbappé, les deux attaquants du PSG. Bad buzz en vue pour l'international français ?

15:58 - L'entraîneur de l'OM, André Villas-Boas, salue la performance du PSG

Interrogé en conférence de presse ce jeudi à l'approche d'une 6e journée de Ligue 1 lors de laquelle l'Olympique de Marseille recevra Montpellier samedi, l'entraîneur de l'OM André Villas-Boas a donné son sentiment sur le succès du PSG mercredi soir en Ligue des champions."Le PSG, c’était très bien, incroyable, et il y avait des absents, a-t-il répondu. "Le jeu collectif était incroyable. Je pense qu’ils ont bien mérité cette victoire. Evidemment, Di Maria a été exceptionnel, il y avait aussi un Real faible, en manque de confiance. Mais c’est très bien joué de la part du PSG."

15:55 - Verratti dans le top 10 des joueurs les plus capés

Auteur d'un match plein mercredi soir lors du succès du PSG face au Real Madrid (3-0) où son entente avec Idrissa Gueye a fait merveille, Marco Verratti a disputé son 285e match sous les couleurs du PSG. Le club de la capitale précise que "Petit Hibou", le surnom de l'Italien, revient à hauteur du légendaire gardien Joël Bats au nombre de matches disputés avec Paris, ce qui lui permet d'entrer dans le top 10 des joueurs les plus capés dans l'histoire du club qui fête cette saison ses 50 ans. Devant lui, on retrouve son capitaine Thiago Silva avec 287 matchs joués. Le duo reste loin du record détenu par Jean-Marc Pilorget qui compte 435 apparitions sous le maillot parisien entre 1975 et 1989.

15:27 - Paris marque à chaque fois en Ligue des champions

Le PSG a aussi poursuivi une très belle série offensive mercredi soir en battant le Real Madrid (3-0). Paris a en effet inscrit au moins un but lors de ses 25 derniers matchs en Ligue des champions. Le dernier gardien à ne pas avoir encaissé de but face au PSG en Champions League se nomme Joe Hart, gardien alors à Manchester City. Les Anglais avaient remporté 1-0 le quart de finale retour le 12 avril 2016, entérinant l'élimination du PSG. Depuis, les gardiens d'Arsenal, Ludogorets, Bâle, du FC Barcelone, du Celtic Glasgow, du Bayern Munich, d'Anderlecht, du Real Madrid, de Liverpool, de l'Etoile Rouge de Belgrade, de Naples, de Manchester United puis à nouveau du Real Madrid ont tous été chercher au moins une fois le ballon au fond des filets face au PSG !

14:35 - Le CSKA Moscou, dernier vainqueur au Parc en phase de poules

Avec cette victoire face au Real Madrid mercredi soir (3-0), le PSG reste invaincu depuis 22 matches à domicile en phase de groupes de Ligue des Champions (17 victoires, 5 nuls). La dernière défaite des Parisiens sur leur pelouse lors des poules remonte à décembre 2004 et un match remporté par le CSKA Moscou (3-1) lors d'une rencontre illuminée par un certain Sergey Semak, passé ensuite au PSG avec une réussite toute relative... Cette statistique ne concerne que la phase de poules, le dernier revers à domicile en Ligue des champions remontant beaucoup moins loin, au mois de mars dernier contre Manchester United en 8e de finale retour (1-3).

13:58 - Le PSG évidemment en tête de son groupe

Le Paris Saint-Germain profite de son large succès contre le Real Madrid (3-0) pour prendre les commandes du groupe A de la Ligue des champions. Les Parisiens comptent deux points d'avance sur Galatasaray et Bruges qui ont fait match nul mercredi soir (0-0) et trois sur le Real. La prochaine journée verra Madrid accueillir Bruges quand le PSG fera face à l'ambiance brûlante d'Istanbul et de la Turk Telekom Arena avec ses 52 000 places et son public très chaud !

13:52 - Di Maria nominé pour le plus beau but de la semaine en Ligue des champions

Angel Di Maria fait partie des quatre joueurs nominés pour recevoir le prix du plus beau but de la semaine en Ligue des champions. L'Argentin pourrait se voir récompensé pour sa deuxième réalisation, une frappe pure depuis le côté droit à l'entrée de la surface. L'ancien Mancunien est en concurrence avec les buts de Juan Cuadrado pour la Juventus, de l'ancien Parisien Lucas Moura pour Tottenham et de celui du défenseur de l’Ajax Amsterdam Edson Alvarez.

11:41 - La presse espagnole étrille le Real Madrid

La piteuse défaite du Real Madrid mercredi soir sur la pelouse du Parc des Princes face au PSG (0-3) fait évidemment la Une des quotidiens sportifs espagnols ce jeudi matin. Le journal madrilène Marca titre "Asi no se puede ir por Europa", à traduire par : "Vous n'irez pas loin en Europe de cette manière là", regrettant "l'effrondrement total" des Merengue quand le journal AS évoque une équipe "sans âme". Dans ses colonnes, Marca salue également la prestation de l'ex-Madrilène Angel Di Maria, qui "a cassé un Real de cristal".

11:20 - Tuchel : "On ne peut pas jouer sans Mbappé, Neymar et Cavani"

Interrogé en conférence de presse après la victoire du PSG contre le Real Madrid (3-0) en phase de poules de la Ligue des champions, Thomas Tuchel est revenu sur les absences de ses trois stars offensives, Edinson Cavani, Neymar et Kylian Mbappé. "Tout le monde disait : "Il leur manque trois grands joueurs." Sans Kylian, Ney et Edi, on n'était pas favoris, a reconnu l'entraîneur allemand du PSG. "Ça a pu aider les autres à ne pas ressentir trop de pression. Pour autant, on a besoin de joueur comme ces trois-là. Sur quelques matches, c'est possible si tout le monde joue à son meilleur niveau, si on fait un effort collectif. Mais on ne peut pas jouer sans eux."

11:05 - Quand le PSG débute bien, que se passe-t-il ?

Depuis le début de l'ère QSI, le PSG est un habitué de la Ligue des champions. Pour son retour dans la compétition en 2012-2013, le club parisien avait aussi débuté par un large succès 4-1 contre le Dynamo Kiev avant de finir premier de son groupe. Il éliminera Valence en 8e de finale avant de céder d'un rien contre le Barça en quart de finale. La saison suivante, même large succès en entame contre l'Olympiakos (4-1), première place du groupe au final. Elle sera suivie d'une qualification contre Leverkusen en 8e de finale avant d'être éliminé par Chelsea en quart de finale au terme d'une double confrontation mémorable conclue par un but tardif et assassin de Demba Ba. En 2014-2015, les champions de France avaient concédé le nul sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam en entame (0-0), pris la 2e place du groupe derrière le FC Barcelone qu'ils retrouveront en quart de finale avec une nouvelle élimination à la clé. En 2015-2016, le début de la compétition avait été marqué par une victoire contre Malmö (2-0), suivi d'une qualification contre Chelsea en 8e de finale puis d'une élimination en quart de finale par Manchester City. Rappelons que le PSG version qatarienne n'a jamais dépassé le stade des quarts de finale de la Ligue des champions et rêve toujours d'intégrer le dernier carré de la C1, un cap atteint en 1995 par le PSG version Canal + avec une élimination par le grand AC Milan de Baresi et Maldini après avoir fait tomber le Barça en quart de finale.

11:00 - Le PSG, habitué aux belles entames en Ligue des champions ?

Battu l'an dernier par Liverpool (2-1) en entame de la phase de poules avant d'arracher son billet pour les 8e de finale de la Ligue des champions, le PSG n'a pas toujours bien débuté ses campagnes européennes ces dernières saisons. En 2017-2018, les Parisiens avaient étrillé le Bayern Munich (3-0), fini premiers de leur groupe avant d'être éliminés dès les 8e de finale par le Real Madrid (1-3, 1-2). La saison précédente, celle de la fameuse remontada, le PSG avait débuté par un match nul à domicile contre Arsenal (1-1). Verdict ? Une 2e place du groupe en raison notamment d'un piteux match nul contre Ludogorets (2-2) et le fameux tirage au sort les opposant au Barça en 8e de finale. On connaît la suite... Une victoire 4-0 au Parc des Princes à l'aller puis le fameux 6-1 du match retour au Camp Nou.

10:44 - Le précédent du Bayern Munich doit servir de leçon au PSG

Ces dernières saisons, le PSG a plusieurs fois impressionné en phase de poules de la Ligue des champions avant de décevoir le printemps venu lors des matchs à élimination directe. Si la saison dernière, le PSG s'était incliné lors de la première journée sur la pelouse de Liverpool (2-1), il avait par exemple largement dominé le Bayern Munich (3-0) lors de la saison 2017-2018. Battu 3-1 au match retour en Bavière (3-1), le club parisien, alors dirigé par Unay Emery, était parvenu à prendre la première place du groupe mais avait hérité du pire tirage au sort en tombant sur le Real Madrid en 8e de finale. Le verdict ? Une élimination précoce dès la fin de l'hiver avec notamment un match retour au Parc des Princes totalement manqué et perdu 2-1 après avoir déjà cédé en Espagne sur le score de 3-1.

10:37 - Première fois depuis 2006 que le Real perd lors de son entame de Ligue des champions

Habitué à très bien débuter ses campagnes de Ligue des champions, le Real Madrid va devoir réagir lors de la 2e journée, synonyme d'accueil au stade Santiago-Bernabeu du Club Bruges auteur d'un match nul hier contre les Turcs de Galatasaray (0-0). Le club madrilène n'avait plus perdu lors d'une première journée de la phase de poules de la Champions League depuis la saison 2006-2007. C'était face à un autre club français, l'Olympique Lyonnais vainqueur 2-0 au stade Gerland grâce à des buts de Fred et Tiago.

10:31 - Mendy a aussi lâché

Titularisé sur le côté gauche de la défense du Real Madrid, le latéral français Ferland Mendy a vécu une soirée contrastée. Bien entré dans la rencontre, certes aidé par l'entame très timide de Thomas Meunier côté parisien, l'ancien Lyonnais a ensuite moins pesé offensivement avant de devoir se concentrer sur ses tâches offensives, notamment pour gêner l'activité de Pablo Sarabia. Il a peu à peu disparu en 2e période à l'image du collectif madrilène qui s'est progressivement délité face au pressing parisien.

10:17 - Les notes des joueurs du Real Madrid

Voici les notes des joueurs du onze de départ du Real Madrid contre le PSG en Ligue des champions mercredi soir publiés par L'Equipe ce jeudi matin : Courtois 4 - Carvajal 3, Varane 5, Militao 4, Mendy 4, James Rodriguez 3, Casemiro 4, Kroos 4, Bale 4, Benzema 5. 

10:14 - Le fantôme Eden Hazard

En dehors de Karim Benzema, les 10 autres titulaires choisis par Zinedine Zidane obtiennent donc des notes inférieures à la moyenne dans les colonnes du journal L'Equipe ce jeudi matin. Le quotidien sportif note surtout la prestation indigente d'Eden Hazard, qui débute à peine sa saison avec le Real. La recrue star de l'été du club madrilène n'a tout simplement pas existé hier soir au Parc des Princes et est crédité d'une note de 2/10, la pire de l'équipe. Le journal consent que le Belge n'est pas à 100% et que "cela s'est vu", soulignant le manque d'explosivité de l'ancien Lillois qui n'est jamais parvenu à faire la différence balle au pied.

LIRE PLUS

Article le plus lu - Mort de Zine Ben Ali, l'ex-président tunisien › Voir les actualités

PSG - Real Madrid : notes et résumé du match, Paris impressionne en Ligue des champions

PSG - Real 3 | 0 L'essentiel Le PSG a donc battu le Real Madrid sans Neymar, Cavani ni Mbappé... Paris aurait pu terriblement souffrir mais a été tout simplement exceptionnel pendant 90...

Je gère mes abonnements push