Les éternels seconds du sport

Raymond Poulidor n'a jamais porté le maillot jaune du Tour de France. © L'Internaute Magazine

Freinés par un adversaire coriace ou une malchance tenace, des sportifs ou des équipes très talentueuses ont régulièrement buté sur la plus haute marche du podium.

Raymond Poulidor et le Tour de France

C'est à lui que l'on doit l'expression "éternel second". Raymond Poulidor, légende du cyclisme français, est monté huit fois sur le podium du Tour de France en 14 participations (de 1962 à 1976). Malgré ce record, "Poupou" n'a jamais réussi à gagner la Grande Boucle. Pire, il n'a même jamais porté le maillot jaune de leader.

Deuxième en 1964, 1965 et 1974, troisième en 1962, 1966, 1969, 1972 et 1976, Raymond Poulidor a souvent terminé derrière ses deux bêtes noires, Jacques Anquetil et Eddy Merckx. En 1968, il aurait dû cependant gagner le Tour de France. Mais il a été contraint d'abandonner après avoir été percuté par un motard...

Suggestions de contenus