RUGBY. France - Angleterre : notes, résumé vidéo... Le débrief

RUGBY.  France - Angleterre : notes, résumé vidéo... Le débrief FRANCE - ANGLETERRE - L'équipe de France de rugby a parfaitement entamé le Tournoi des 6 Nations 2020, hier, en battant l'Angleterre sur score de 24-17, en marquant trois essais. Découvrez le résumé du match en vidéo, les notes des joueurs et toutes les réactions.

Le résumé de France - Angleterre

On voulait y croire sans forcément s'emballer, mais l'équipe de France l'a fait et a dominé l'Angleterre, vice-championne du monde, hier au Stade de France, pour son premier match dans le Tournoi des 6 Nations 2020. Dans un début de match de folie, les Bleus menaient 17-0 après 20 minutes de jeu. Vincent Rattez, titulaire de dernière minute après le forfait hier de Damian Penaud, plantait le premier essai au bout de 6 minutes de jeu après une magnifique passe intérieur de Ntamack. L'ouvreur de Toulouse rajoutait une pénalité quelques minutes plus tard avant le second essai du capitaine Charles Ollivon. Le troisième ligne profitait d'une chandelle de Dupont et d'un ballon récupéré par Rattez pour se porter à hauteur et filer dans l'en-but (17-0, 20e). Malgré une domination anglaise dans cette seconde moitié du premier acte, les Bleus conservaient leur avantage grâce à une défense solidaire et un impact impressionnant. En seconde période, le XV de la Rose était le plus dangereux mais craquait juste avant l'heure de jeu sur un exploit personnel de Dupont qui filait sur le côté fermé grâce à ses crochets et raffuts avant de trouver Charles Ollivon à l'intérieur, absolument parfait pour son premier capitanat (24-0, 55e). Les Anglais, qui vivaient une véritable humiliation au tableau d'affichage, réagissaient en quelques minutes avec deux essais de May dont un exploit personnel sur la droite de la défense avec de nombreux plaquages évités (24-14, 65e). Malgré une fin de match totalement dans leur 22 mètres, les Bleus résistaient à l'image du plaquage monstrueux d'Antoine Dupont sur Heinz à cinq minutes du terme sur la ligne des 5 mètres. Les Bleus s'offrent donc le crunch et lancent parfaitement son tournoi. Le résumé du match en vidéo : 

France - Angleterre : le débrief

13:44 - Farrell (Angleterre) : "On a fait trop d'erreurs"

Owen Farrell, le capitaine de l'Angleterre, après la défaite contre l'équipe de France de rugby : "Les Français ont marqué leurs essais en profitant de nos erreurs. On a trop conservé le ballon dans notre camp, on a fait trop d'erreurs et ils ont su capitaliser. Ils étaient sur une bonne dynamique et on a ralenti. Ça allait mieux en seconde période mais ce n'est pas comme ça qu'on doit défendre. Ils étaient plus agressifs dès le départ mais, et même si ça était mieux en seconde période, on avait trop de travail pour les rattraper".

13:27 - Jones (Angleterre) : "Il faut féliciter la France"

Eddie Jones, les sélectionneur du XV de la Rose, s'est également exprimé  l'issue de ce France - Angleterre : "On n'a pas été bons en première mi-temps, on avait du mal à avoir l'avantage. Je suis très content de notre seconde période, les joueurs ont bien répondu (...) Il faut féliciter la France, une jeune équipe, on a eu dû mal à se hisser à ce niveau au départ (...) C'était dur pour George Furbank, pour un début, contre la France, à l'extérieur, mais il s'est tenu à son rôle et ce sera un très bon joueur. Tom Curry, bien sûr, a un manque d'expérience à ce poste de numéro huit mais c'est un repositionnement prévu à long terme et on ne va pas se fixer uniquement sur le match d'aujourd'hui. Comme toute la troisième ligne, il a eu des problèmes".

13:02 - Galthié (France) : " Nous n'avions pas peur de nous tromper"

Fabien Galthié, le sélectionneur des l'équipe de France de rugby, hier, après la victoire contre l'Angleterre : "Cette victoire est d'abord la réussite des joueurs, la récompense de leur investissement. Ils ont été solidaires en deuxième période. Il y a un gros travail effectué par les joueurs depuis 15 jours, un gros travail du staff effectué depuis deux mois. Tous ces petits détails, à la sortie, ça fait une très grande victoire et une grande satisfaction (...) On a montré une grosse solidarité sur les possessions anglaises. On a vu une équipe en place, qui a tenu le bras de fer et a parfois regagné des ballons chauds. On marque aussi trois essais. Sous la pluie, face aux Anglais, ça veut dire quelque chose (...) Ces dernières semaines, nous avons essayé de partager avec tout le groupe, on n'a pas laissé grand-chose au hasard, on a fait ce qu'on pouvait faire de mieux par rapport à nos convictions. Cette victoire récompense cet engagement du staff depuis deux mois. Tout est une somme de détails et cette victoire est la somme de détails qui se sont mis en place depuis le retour de la Coupe du monde. On était dans un état très positif avant le match. Nous n'avions pas peur de nous tromper, de faire des erreurs".

12:40 - Vidéo : le superbe troisième essai de la France et une début de bagarre

Voici en vidéo le second essai du capitaine Charles Ollivon après une action incroyable d'Antoine Dupont sur le côté fermé. 

12:24 - Ollivon : "Une équipe en or"

La réaction du capitaine du XV de France au micro de France 2, hier, après la victoire contre l'Angleterre : "Il y a eu énormément de plaisir parce que je sens quo'n a créé quelque chose. On a une équipe en or je crois. On n'a pas mangé l'Angleterre mais on était venu pour ça, on voulait rester froid et être focus sur la performance et on a fait le boulot avec les copains donc c'est génial".

12:10 - Les notes de L'Equipe après France - Angleterre

Le quotidien sportif s'est montré séduit par les prestations individuelles du XV de France, hier, contre l'Angleterre, et attribue même une note de 9/10 à Le Roux et Dupont. Suivent Aldritt, Ollivon, Fickou (8/10), Cros, Rattez, Bouthier (7/10), Baille, Marchand, Haouas, Willemse, Ntamack, Vakatawa (6/10) et Teddy Thomas, crédit d'un 5/10. Côté anglais, seul Jonny May (6/10) est sorti du lot.

11:57 - Alldritt : "On avait dit qu'on ne lâcherait pas"

Elu homme du match, Grégory Alldritt, a savouré l'instant, hier, au micro de France 2, après ce France - Angleterre : "On aurait pu prendre n'importe qui dans les 15 et dans les 23 pour la médaille d'homme du match, tout le monde l'a mérité. On avait dit qu'on ne lâcherait pas, on avait tous les ingrédients aujourd'hui. On était confiants, on connaissait notre rugby. On savait qu'il y aurait une réponse des Anglais mais on a réussi à la gérer".

11:40 - Fickou se projette sur l'Italie

"On est libéré ce soir, mais dès demain on va se concentrer sur l’Italie parce qu’on va devoir gagner, a expliqué hier Gaël Fickou, le centre de l'équipe de France, auteur d'une belle prestation contre l'Angleterre. On ne pense qu’à ça. On va un profiter ce soir parce que c’est rare de gagner les Anglais d’une telle manière mais derrière on va devoir battre l’Italie ici au Stade de France".

11:10 - Dupont : "Rester humbles"

Interrogé sur la possibilité de voir l'équipe de France de rugby remporter ce Tournoi des 6 nations 2020 après cette belle victoire face à l'Angleterre, Antoine Dupont, a préféré rester mesuré : "On ne va pas être prétentieux non plus. On revient de nombreuses saisons compliquées, alors on va rester humbles, travailler et préparer sérieusement la réception de l'Italie. Reste que quand on rentre sur un terrain, l'objectif est de gagner les matches et donc la compétition. Maintenant, ce n'est pas parce que l'on vient de battre l'Angleterre qu'on va dire viser la victoire dans le Tournoi. On n'est pas dans cette optique-là, mais plutôt dans celle de grandir petit à petit. Ce qui est toujours plus simple avec la victoire".

10:58 - Dupont : "On savait qu'on en était capables"

Le demi de mêlée Antoine Dupont après France - Angleterre : "Ce sont des sensations vraiment fortes. C'est pour ces moments que l'on joue au rugby et on va tout faire pour les retrouver. Bien sûr, il y avait beaucoup d'appréhension et de stress avant le match avec le début du Tournoi et l'adversaire. Mais je pense que tous, au fond de nous, on y croyait. Dès le début, on n'a pas joué petit bras. On savait qu'on en était capables".

LIRE PLUS