Vacances de Pâques 2021 : une tolérance pour les retours de vacances ce week-end du 24 et 25 avril ?

Vacances de Pâques 2021 : une tolérance pour les retours de vacances ce week-end du 24 et 25 avril ? Ce week-end marque la fin des vacances scolaires unifiées. Le ministre de l'Intérieur a confirmé qu'il y aurait une tolérance pour ceux revenant le week-end des 24 et 25 avril avec leurs enfants pour la rentrée.

[Mis à jour le 23 avril 2021 à 12h32] Le calendrier scolaire 2021 a été fortement chamboulé. Les vacances de Pâques ont débuté simultanément le 10 avril pour la zone A, B et C, le retour en classe se fera ce lundi 26 avril pour les maternelles et primaires tandis que les élèves de collèges et de lycées continueront les cours à la maison jusqu'au 3 mai. Alors que la limite de déplacement à 10km sera levée le 3 mai prochain, est-il possible de se déplacer d'un département à l'autre ce week-end ? Pour de nombreux parents, la question de savoir s'il y aura une tolérance pour ce retour de vacances scolaires. Interrogé sur le sujet ce jeudi soir, Gérald Darmanin a confirmé une "tolérance" mais "à la condition qu'il s'agisse de revenir avec les enfants, pour pouvoir les ramener dans les classes et les scolariser à partir de lundi", a-t-il précisé.

"Nous pourrons, lorsqu'on a amené ses enfants, pendant cette période très particulière de non-scolarisation puisqu'il y avait des vacances avancées, accepter de les faire revenir sans qu'il y ait d'amendes. Il faudra le justifier devant les forces de l'ordre s'ils font des contrôles dans les gares, dans les péages ou dans tout autre lieu de transport", a prévenu le ministre de l'Intérieur.

Trouver un vol avec Liligo

Quelles sont les dates des vacances de Pâques 2021 ?

Les vacances de Pâques 2021 se déroulent du 10 au 26 avril pour la zone A, B et C. Le retour en classe se fera le 26 avril pour les maternelles et primaires tandis que les élèves de collèges et de lycées continueront les cours à la maison jusqu'au 3 mai.

Quels sont les déplacements autorisés pendant les vacances ?

Les trois zones sont en vacances de Pâques jusqu'au lundi 26 avril. Jusqu'où sera-t-il possible de se déplacer et pour quels motifs ?

  • Si les déplacements sont limités à moins de 10 km du domicile, la garde d'enfants est considérée comme un motif familial impérieux, autorisant ainsi les parents à poursuivre leur mode de garde habituel. L'attestation de déplacement reste obligatoire pour ce type de déplacement si les deux habitations se situent à plus de 10 km l'une de l'autre. Il faudra cocher la case 3 et celle se rapportant au couvre-feu.
  • Vacances chez les grands-parents ou un tiers : il sera toujours possible d'accompagner ou aller chercher un enfant chez un parent, un grand-parent ou un proche. Là aussi, il suffira de cocher la case 3 de l'attestation (garde d'enfants). Sur son compte Twitter, le ministre délégué aux transports Jean-Baptiste Djebbari sur son compte Twitter a assuré qu'il n'y a pas de limite géographique pour ce motif. Il est tout à faire possible de traverser la France pour déposer ou venir garder un enfant, et ce peu importe le mode de transport utilisé.
  • Visites chez des proches : les rassemblements en intérieur avec des proches ou des amis sont fortement déconseillés par le gouvernement. Le mieux étant d'organiser ces rencontres en extérieur et en respectant la jauge limite de six personnes maximum et les gestes barrières (si moins de 10 km). Il est cependant d'interdit d'aller rendre visite à de la famille ou à des proches habitant à plus de 10km sauf motif familial impérieux (assistance à des proches vulnérables ou en situation de handicap).
  • Modes de transports autorisés : s'il est toujours possible de voyager en train, en avion ou en voiture, la circulation des bus BlaBlaCar et FlixBus est suspendue jusqu'à nouvel ordre.

Les centres aérés sont-ils ouverts pendant les vacances de Pâques ?

Alors que Jean-Michel Blanquer avait annoncé au micro de RTL que les centres aérés pourraient accueillir les enfants pendant les vacances scolaires, avancées et unifiées pour toute la France, Matignon a ensuite précisé que seuls les enfants en situation de handicap et ceux dont les parents font partie des personnels prioritaires pouvaient être accueillis dans les centres aérés. 

La Mairie de Paris a dû suspendre les inscriptions dans les centres de loisirs, car de nombreux parents non prioritaires ont tenté d'inscrire leurs enfants pour les occuper pendant les vacances. " Le processus d'inscription pour les vacances de printemps dans les centres de loisirs est actuellement suspendu. Les inscriptions enregistrées ne seront pas prises en compte. Seuls les enfants des parents exerçant des fonctions prioritaires seront accueillis dans des centres de loisirs de regroupement ", a indiqué la mairie sur son site.

Peut-on partir en vacances en France à Pâques ?

Les restrictions en vigueur depuis la mi-mars dans 19 départements sont étendues à l'ensemble du territoire pour quatre semaines face à l'épidémie du Covid-19. Ces mesures, déjà en place en Île-de-France et dans les Hauts-de-France, comportent notamment l'interdiction de se déplacer à plus de 10 km et les déplacement entre régions. Cette mesure sera levée le 3 mai prochain.

Peut-on partir en Europe pendant les vacances de Pâques ?

Il n'est pas possible de voyager dans un pays de l'espace européen durant les vacances de Pâques, sans justificatif particulier puisque les déplacement non impérieux sont proscrits en dehors d'une zone de 10 kilomètres autour de son domicile. Les mesures de confinement étant en vigueur pour 4 semaines, les voyages ne seront pas possibles durant ces vacances de Pâques.

Avant cette annonce du 31 mars, il était possible de voyager dans les 27 pays membres de l'Union européenne auxquels viennent s'ajouter la Suisse, l'Andorre, l'Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin et le Vatican. Attention, toutefois, de bien vous renseigner si le pays européen dans lequel vous envisagez de vous rendre n'a pas fermé ses frontières. De plus, un test PCR négatif est exigé pour toute entrée en France en provenance d'un pays de l'UE, "à l'exception des travailleurs transfrontaliers" par voie maritime, aérienne et terrestres

Peut-on partir en dehors de l'Europe à Pâques ?

Les frontières avec les pays hors UE restant fermées pour le moment, il n'est pas possible de prévoir un séjour en dehors de la France et de l'Europe. Depuis fin janvier 2021 il n'est plus possible de voyager à destination ou en provenance d'un pays hors Union européenne, sauf pour des motifs impérieux bien spécifiques : motif sanitaire impérieux (urgence médicale vitale), motif familial ou d'ordre personnel (décès d'un membre de la famille en ligne directe d'un frère ou d'une sœur, visite à une personne dont le pronostic vital est engagé ou encore convocation par une autorité judiciaire ou administrative) et motifs impérieux professionnels (missions indispensables à une activité économique, professionnel de santé concourant à la lutte contre le Covid-19, missions ponctuelles du secteur public ou encore sportifs professionnels de haut niveau pour la participation à des rencontres sportives). Dans tous les cas, une attestation de voyage doit être remplie et associée à la présentation du résultat d'un test PCR négatif datant de moins de 72 heures.

Où et quand partir ?