Sur les traces de Jésus de Nazareth Ce que l'on sait sur la mort de Jésus

Jésus aurait été arrêté par les autorités juives, puis livré aux Romains et crucifié. Une issue qui intervient dans un climat de fortes tensions politiques et religieuses.

jésus chassant les marchands du temple. jacob jordaens. (1645-1660)
Jésus chassant les marchands du Temple. Jacob Jordaens. (1645-1660) © DR

Jésus, blasphémateur ?

L'arrestation de Jésus se fait dans un contexte politique et religieux tendu. Du point de vue religieux d'abord, le judaïsme est alors tiraillé entre différents mouvements internes . Jésus qui se dit "fils de Dieu" remet en cause les lois du judaïsme devant un auditoire de plus en plus nombreux. En arrivant à Jérusalem, il chasse les marchands du Temple, dont il dénonce la corruption, et s'en prend au cœur du pouvoir religieux. Il peut donc apparaître comme un blasphémateur, une menace supplémentaire pour les autorités religieuses.

crucifixion. andrea di bartolo solaria (xvie siècle)
Crucifixion. Andrea di Bartolo Solaria (XVIe siècle) © Musée du Louvre
Jésus, fauteur de troubles ?

A cela s'ajoute une instabilité politique liée à la contestation de l'occupation romaine, accrue par des difficultés économiques en Palestine. Les Romains sont donc sur leurs gardes pendant la Pâque, à Jérusalem, alors qu'y affluent de nombreux pèlerins. Jésus, qui provoque des manifestations près du Temple, apparaît comme un élément perturbateur. La demande de condamnation, émanant des autorités religieuses juives, a trouvé écho auprès des Romains, seuls autorisés à rendre justice en Palestine. Le supplice de la crucifixion réservé à Jésus était une peine romaine, habituellement réservée aux esclaves et aux brigands, et non une pratique juive, qui pratiquait plutôt la lapidation.

Quand est-il mort ?

Les évangiles évoquent plusieurs personnalités officielles impliquées dans le procès de Jésus, telles qu'Hérode, Pilate ou encore Caïphe. Ils situent la mort de Jésus à un vendredi proche de la Pâque juive. Si l'on recoupe les données astronomiques et les dates d'exercice de ces personnalités, la mort de Jésus a certainement eu lieu en avril, de l'an 27, 30 ou 33.

Autour du même sujet