Julie Gayet à l'Elysée : plusieurs questions gênantes après la photo de Voici

Julie Gayet à l'Elysée : plusieurs questions gênantes après la photo de Voici NOUVELLES PHOTOS - Il fallait bien que cela arrive un jour. Voici dévoile des photos de Julie Gayet prises à l'Elysée. La preuve que l'actrice poursuit son aventure avec François Hollande.

[Mis à jour le 21 novembre 2014 à 13h00] Après plusieurs rumeurs de ruptures, disséminées çà et là dans la presse, on avait appris que le couple que Julie Gayet forme avec François Hollande depuis des mois, et révélé au grand jour par Closer en janvier dernier, était toujours uni. Julie Gayet à l'Elysée ? Les visites de l'actrice au "Palais" étaient devenues un secret de polichinelle. Cette fois, c'est Voici qui "sort le scoop" et qui publie, pour la première fois, des photos de Julie Gayet au 55 Rue du Faubourg Saint-Honoré. Sur son site Web, l'hebdo people affiche sa une floutée avec ce titre : "François Hollande et Julie Gayet... à l'Elysée ! Les premières photos !"

"Depuis le début de leur liaison, on ne les avait jamais vus ensemble", ajoute le magazine fier de ce "coup" médiatique. Derrière le floutage, on distingue la silhouette de François Hollande et de Julie Gayet autour d'une table, sur la terrasse de l'Elysée. Une vidéo de LCI (ci-dessous), nous le confirme : le chef de l'Etat et sa compagne sont assis côte à côte. Les deux semblent discuter tranquillement, presque souriants. LCI ne s'est pas privée d'entrer dans les pages de Voici pour dévoiler les photos non floutées de Julie Gayet et François Hollande à l'Elysée à ses téléspectateurs.

gayet
La Une de Voici avec la photo de Julie Gayet à l'Elysée non floutée. © Capture LCI
hollande gayet
Les photos de François Hollande et Julie Gayet publiées en page intérieures par Voici. © Capture LCI
une voici
Et pendant ce temps, le site Internet de voici affiche une photo de sa une floutée. © Capture Voici.fr

Julie Gayet : des questions sur la sécurité de François Hollande

Depuis ce matin, l'image de "Julie Gayet dans les jardins de l'Elysée" fait le buzz sur les réseaux sociaux. Dans les médias d'actualité, on s'inquiète en revanche de nouveau pour la sécurité du président de la République, "mitraillé" par un paparazzi dans l'enceinte même du pouvoir. Déjà, quand François Hollande avait été surpris par un photographe de Closer, en scooter, rendant visite à Julie Gayet dans un appartement parisien, on s'était demandé si le chef de l'Etat était bien protégé. Si un photographe peut si facilement "shooter" le chef de l'Etat lors de ses déplacements privés, quid d'une personne mal intentionnée voire d'un éventuel sniper ?

On s'interroge aussi sur la "prise en charge" de l'actrice, qui passerait "l'essentiel de son temps" à l'Elysée, selon Voici, et qui aurait même chauffeur et garde du corps à disposition.

VIDÉO - Après les photos de Julie Gayet, la sécurité de François Hollande en question.

Photos de Julie Gayet : une stratégie de l'Elysée ?

Les photos soulèvent en effet bien des questions. François Hollande a-t-il laissé un photographe de Voici approcher voire entrer à l'intérieur de l'Elysée ? Les photos ont-elles été volées, prises par un membre du personnel du château et revendues à la presse people ? Impossible de répondre à ces questions pour l'instant, mais une chose est sûre : compte tenu du battage médiatique qui a lieu depuis près d'un an sur cette affaire, il n'est pas impossible que l'Elysée ait décidé "d'organiser" sa communication, en laissant fuiter volontairement des images. Autrement dit, mieux vaut en montrer un peu pour éviter un déballage totalement incontrôlé. François Hollande, qu'on disait prêt à officialiser sa relation avec Julie Gayet l'été dernier, sans que l'annonce ne se concrétise, souhaite sans doute aussi clarifier sa situation personnelle auprès des Français pour être enfin débarrassé de ce dossier pour la seconde partie de son quinquennat.

Déjà, dans certains médias, on titre sur cette "officialisation" qui ne dit pas son nom. On présente une Julie Gayet en train de "devenir première dame" à son tour. D'aucuns s'interrogent aussi sur le timing de ce scoop, qui sort au moment où Valérie Trierweiler est, de l'autre côté de la Manche, en pleine promotion de la version anglaise de son ouvrage, "Merci pour ce moment " ("Thank you for this moment"), où elle retrace sa vie à l'Elysée et dresse un portrait peu reluisant de François Hollande. Alors que l'ancienne Première dame devrait accorder deux interviews choc à la BBC ce week-end et lundi, l'Elysée a-t-il voulu faire diversion ?

VIDÉO - Julie Gayet dans Voici : photos volées ou orchestrées ?

 

Selon Voici, ni autorisation, ni drone

Selon la rédactrice en chef de Voici Marion Alombert, les photographies ont bien été volées par un paparazzi, mais ce dernier n'a pas pénétré à l'intérieur de l'Elysée. Il a pris les clichés "par dessus" les murs qui entourent le palais présidentiel et ses jardins. Une façon de contredire la thèse du coup monté par la présidence de la République. La journaliste assure également que ses photographes n'utilisent pas de drones. "On n'utilise absolument pas ce genre de méthode. C'est vraiment un mythe les drones de paparazzi", a-t-elle indiquée sur BFMTV. La thèse de l'hélicoptère est aussi écartée par celle qui refuse d'en dire plus sur les conditions de réalisations du scoop.

Le Figaro, qui a interrogé ses propres photographes sur la question, indique que la photographie a probablement été prise "du dernier étage d'un appartement situé rue de l'Élysée". Un énorme téléobjectif a dû être nécessaire pour obtenir ce cliché, d'assez mauvaise qualité au demeurant. Le paparazzi a pu utiliser un appareil avec longue vue destiné généralement à des photos animalières, réalisées à grande distance. Les photographes du quotidien ne se prononcent pas, en revanche, sur l'utilisation d'un drone, qui, plus que jamais, mettrait en cause les services de sécurité.

Article le plus lu - Eric Zemmour : le clash avec Hapsatou Sy se durcit › Voir les actualités

Annonces Google