Anne Hidalgo "Le contrat Ecomouv' et ces portiques anxiogènes ont balayé la sérénité"

L'écotaxe reste le principal point d'achoppement entre l'Etat et les "Bonnets rouges". Pourra-t-on vraiment remettre en place cette taxe ?

Les phrases clés

"En Bretagne, on dit non à l'écotaxe. En Alsace, on nous demande l'Ecotaxe. En Aquitaine, on demande la même chose. Est-ce qu'il n'est pas temps de la mettre en place ?"

"Il faut regarder point par point, région par région. Il ne pas régionaliser la taxe, amis est-ce que les transports en camions sont toujours une nécessité absolue ? Est-ce qu'on peut faire autre chose ? Est-ce qu'il ne faut pas mettre plus sur nos plateformes rail-route ? On a un tas de question à se poser"

"Ce qu'il nous faut, c'est de la sérénité"

"Le contrat Ecomouv' et ces portiques anxiogènes ont balayé la sérénité que j'espère retrouver dans peu de temps"

Faire reposer l'écotaxe sur les distributeurs ? "C'est un peu comme la TVA : in fine quoi qu'il arrive c'est le consommateur qui va en payer une part"

"Il faut qu'on analyse de très près cette écotaxe"

"On a privatisé les autoroutes. Une grande erreur, mais elle est faite"

"Est-ce qu'au niveau des péages on ne peut pas avoir une part Ecotaxe ?"

 "Toutes les questions doivent être posées"