Européennes 2024 : Hayer derrière Glucksmann le 9 juin ? Pourquoi c'est improbable selon un sondeur

Européennes 2024 : Hayer derrière Glucksmann le 9 juin ? Pourquoi c'est improbable selon un sondeur Les intentions de vote pour Valérie Hayer et Raphaël Glucksmann aux européennes se resserrent selon les sondages. Mais un croisement des courbes reste peu probable, on vous dit pourquoi.

Seuls quelques points séparent désormais la liste de Valérie Hayer de celle de Raphaël Glucksmann dans les sondages pour les élections européennes. Alors que l'eurodéputée macroniste voit sa courbe baisser, celle du candidat du Parti socialiste et de Place publique connait une dynamique favorable. Est-ce à dire que Glucksmann pourrait passer devant Hayer dans le dernier mois de campagne ? "Sur le papier, oui", concède au Monde Brice Teinturier, qui affirme cependant que c'est peu "probable".

Les électeurs de gauche sont encore indécis

Car les potentiels électeurs de Raphaël Glucksmann, pointe le directeur général délégué de l'entreprise de sondage Ipsos, sont pour l'heure moins sûrs de leur vote que ceux de Valérie Hayer : dans le baromètre Ipsos d'avril, 71% de ceux qui indiquent vouloir voter pour la macroniste qualifient leur choix de définitif, contre seulement 55% de ceux qui optent pour la liste socialiste.

Certes, "si l'on calcule le point haut et le point bas de chacune des listes en présence en prenant comme hypothèse que la moitié des électeurs qui disent ne pas être sûr de leur choix basculent en faveur du second choix de vote qu'ils indiquent, le point bas de la liste Hayer est de 14,5% d'intentions de vote tandis que le point haut de la liste Glucksmann se situe à 16,5%", résume Brice Teinturier.

Une remobilisation des électeurs macronistes ?

Mais "ce croisement est-il probable ? Non ou pas encore", estime le sondeur. D'abord parce qu'il voit "une réelle possibilité qu'une partie de l'électorat de la majorité, actuellement sous mobilisé, se remobilise en fin de campagne".

Ensuite parce que "la progression de Raphaël Glucksmann renvoie" principalement "à des flux importants au sein de l'espace des gauches" : les électeurs potentiels du PS, de La France insoumise, du Parti communiste et d'Europe Ecologie Les Verts ont encore un fort taux d'incertitude quant à leur vote. "Il suffit par conséquent que certains repartent vers EELV, la FI ou la majorité présidentielle pour que Glucksmann se tasse et que l'écart avec Hayer augmente."

Eléctions européennes