Faux clowns : la vidéo de DM Pranks à l'origine du phénomène

Faux clowns : la vidéo de DM Pranks à l'origine du phénomène VIDÉO - D'où vient cette mode des faux clowns tueurs qui ont envahi la France ? A l'origine de cette tendance malsaine si redoutée et si appréciée des ados, des caméras cachées d'horreur.

[Mise à jour le 31 octobre 2014 à 12h43] L'angoisse se propage dans toute la France depuis quelques semaines et celle-ci monte à l'approche de la fête d'Halloween. Des personnes déguisées en clowns maléfiques s'amusent à terrifier les passants en se faisant passer pour des tueurs psychopathes. Si la figure du clown maléfique fait partie du répertoire classique du registre littéraire et cinématographique d'horreur depuis des décennies, la tendance récente a pour origine une série de caméras cachées réalisées par un réalisateur italien, qui ont connu un succès incroyable sur Youtube et les réseaux sociaux :

Pendant des mois, ce "performeur" a terrorisé des badauds en les faisant assister à de faux meurtres très sanglants, avant de les poursuivre, arme à la main. La chaîne Youtube de DM Pranks, qui produit ces mini-films de clown tueur affiche près de 2,5 millions d'abonnés, et accumule des dizaines de millions de vidéos consultées. Un vrai phénomène qui date du mois de mai 2014 et qui surfe sur le succès de la série American Horror Story, qui met en scène des clowns maléfiques. Quelques semaines auparavant, des images d'un clown terrifiant, hantant New York, avaient fait le tour des réseaux sociaux (voir vidéo ci-dessous). D'aucuns voient dans ce fait d'hiver la toute première origine du phénomène qui a envahi les Etats-Unis, puis la France au mois de septembre.

Ce qui était il y a encore quelques semaines une mode à vocation potache inquiète désormais les forces de l'ordre. La police a publié sur les réseaux sociaux un message de sensibilisation, à la fois pour relativiser le phénomène et pour rappeler que "la détention d'une arme sur la voie publique est un délit passible d'une peine d'emprisonnement". "Toute personne, clowns agressifs ou chasseurs de clowns, découverte en possession d'une arme (marteau, couteau...) sur la voie publique, sera interpellée et pourra faire l'objet d'une garde à vue par les services de police" peut-on lire en ligne.

Pour Halloween ce 31 octobre, certaines mairies ont pris des arrêtés interdisant les déguisements de clown dans les défilés. C'est le cas de la mairie de Vandargues, dans l'Hérault. "Il est interdit à tout individu ou groupe de personnes âgées de 13 ans ou plus de circuler déguisés ou grimés en clown, dans les rues et espaces publics", stipule l'arrêté. "Il y a des clown gais, des clowns tristes mais là se sont des clowns voyous", estime le maire, qui souhaite "les arrêter". A Martigues aussi, ce week-end, les clowns devraient être parsonna non grata.

Article le plus lu - Aretha Franklin : les pires hommages › Voir les actualités

Annonces Google