Moustique tigre : il arrive à Paris

Le moustique tigre asiatique est remonté jusqu'à la région parisienne. Il peut transmettre des maladies comme la dengue ou le chikungunya.

Son nom savant ? Aedes albopictus. Mais il est plus communément appelé "moustique tigre", surnom tiré de ses rayures blanches. Cet insecte asiatique peut être vecteur de deux maladies : le chikungunya et la dengue, qui peuvent être mortelles. Déjà présent dans de nombreux départements du sud de la France, il est arrivé aux portes de Paris. Après avoir conquis la Corse, le Gard, le Var, les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes, l'Hérault et le Vaucluse, où il est présent tout au long de l'année, le moustique progresse donc vers le nord de l'hexagone, selon une information du quotidien Le Monde.

En Ile-de-France, la Direction générale de la santé a donc décidé d'étendre la surveillance, notamment dans les aéroports, au marché de Rungis et sur d'autres sites à risque. L'insecte, très mobile, voyage avec les marchandises, notamment dans les camions. Mais l'heure n'est pas à la panique : le moustique ne peut transmettre la dengue ou le chikungunya que s'il a piqué une personne contaminée. Pour l'instant, en métropole, un seul cas de chikungunya et 12 cas de dengue ont été recensés. La majorité de ces contaminations "importées" est survenue dans les Bouches-du-Rhône.

Le moustique tigre a aussi été repéré dans les départements de l'Aude, des Pyrénées-Orientales et du Lot-et-Garonne. 1 500 pièges ont également été installés dans l'est de la France, en Alsace et en Côte d'Or, pour détecter la présence de cet insecte.

 Les mesures de prévention sur le site de l'Agence régionale de santé.


Articles recommandés

Autour du même sujet

Dernière minute