Nouvelle carte bancaire : ce qui change en 2016 pour lutter contre les fraudes

Et si les nouvelles technologies étaient la solution pour lutter contre les fraudes ? Les nouvelles cartes bancaires comportent un cryptogramme "éphémère" : il disparaîtra après vingt minutes.

[Mis à jour le 28 décembre 2015, 16h15] Les banques ont peut-être trouvé la bonne idée pour lutter contre les fraudes à la carte bancaire. Pour tenter de lutter contre les arnaques sur internet, une nouvelle carte bancaire devrait faire son entrée dans les portefeuilles des Français. Si devant rien ne change, la nouveauté est au dos. Le cryptogramme à trois chiffres devient modulable. En clair, un écran digital équipé d'une horloge interne affichera ce code de sécurité unique. Pour garantir davantage de sécurité aux clients, les chiffres changeront toutes les 20 minutes. Pour l'utilisateur, rien ne change dans la pratique… sauf qu'il faudra se dépêcher pour réaliser son achat avant que le code expire. Impossible, par exemple, pour un escroc de se servir de ce code pour payer un futur achat car les chiffres ne seront plus valables.

VIDEO. Carte bancaire : comment éviter les arnaques ?

Le Parisien, dans son édition du 28 décembre, révèle aussi que la quasi-totalité des établissements financiers sont en train de tester cette innovation auprès de leurs clients. Une mesure nécessaire face au succès de ce moyen de paiement, notamment pour les achats en ligne. Comme le détaille le quotidien, le 5 décembre dernier, la France a battu un record puisque 42 millions de transactions par carte bancaire ont été enregistrées sur un week-end. Reste une interrogation, celle du coût de production de cette nouvelle technologie et qui devra en supporter les frais.

Lutter contre les fraudes n'est pas une tâche anecdotique. Le Parisien rappelle que 840 000 ménages ont été victimes d'au moins un débit frauduleux l'année dernière. La majorité concerne les achats sur internet (34 %), suivi par les achats dans les commerces traditionnels (17 %) puis par les retraits dans les distributeurs de billets (12 %) et les imitations (7 %). En France, la carte bancaire reste le moyen de paiement préféré des acheteurs. L'Insee souligne, qu'en 2013, le paiement moyen par transaction atteignait 46,8 euros.

Article le plus lu : Remaniement : du nouveau dans le staff gouvernemental : voir les actualités

Carte bancaire

Annonces Google