Le découvert bancaire

Le découvert bancaire Une dépense qui arrive plus vite que prévu et des revenus qui tardent à être perçus. Pour éviter un incident de paiement, vous pouvez négocier un découvert bancaire avec votre banque.

A qui s'adresser pour négocier son découvert bancaire ?

Le chargé de clientèle est l'intermédiaire entre vous et l'agence. C'est avec lui que vous allez négocier votre découvert bancaire. Certes, votre interlocuteur est soumis à une hiérarchie et à des principes mais sa marge de manœuvre dans sa relation avec le client est réelle. C'est lui qui va fixer le taux d'intérêt sur le découvert autorisé et le montant de ce découvert.

Quel montant de découvert peut-on demander ?

Le montant de découvert est négociable. Tout va dépendre de vos besoins et de vos revenus. Tant que le montant représente moins d'un tiers des revenus mensuels versés sur le compte, la négociation est plutôt facile. C'est au-delà qu'il faut avoir les bons arguments. Si vous avez d'autres comptes, cela joue également en votre faveur. Si en plus d'être un client fidèle, le particulier est un bon client qui dispose d'un Livret A, d'un LDD (ancien Codevi), d'un PEL ou a souscrit un emprunt, commercialement, la banque doit en tenir compte.

Quel est le taux de découvert ?

Le taux d'agios sur un découvert bancaire ne peut pas être supérieur au taux d'usure fixée par la Banque de France. Dans les faits, un découvert bancaire négocié subit un taux d'intérêt entre 10 à 6 points de base de moins. Pour un taux d'usure à 19,50 %, les bons taux de découverts se situent entre 9,5 et 13,5 %. Pour les dépassements de découvert, en revanche le taux appliqué est très proche du taux d'usure, voire au taux d'usure : 16 à 18 % pour un taux d'usure à 19,50 %.

Peut-on obtenir une ristourne sur les agios de découvert ?

Oui. De plus en plus de banque ne prélèvent pas les agios si le découvert est utilisé moins d'une semaine par mois et génère un très faible montant. Dans les grilles de tarifs, il y a de plus en plus des franchises d'agios. Ce qui permet de réduire les frais bancaires payés à sa banque.

Quel est le meilleur moment pour négocier un découvert ?

Le mieux est d'anticiper. Vous obtiendrez un meilleur taux et un montant plus élevé (si cela est nécessaire) avant d'avant d'avoir un incident de paiement. Certes, le conseiller clientèle peut vous faire une remise gracieuse de frais la première où cela arrive. Mais pour le reste, c'est bien évidemment quand la situation financière est saine qu'il faut renégocier ses agios. Plus vous donnez le sentiment de bien gérer vos finances, en tout cas de veiller au grain, plus vous obtiendrez la confiance de votre banque.

Que faire si on anticipe un dépassement du découvert bancaire ?

En prévenant sa banque, vous aurez plus de chance qu'elle soit conciliante. Selon le délai dans lequel vous l'avertissez, elle peut accorder un découvert exceptionnel ou ne pas vous facturer d'agios plus élevés sur le montant du dépassement. N'hésitez donc pas à contacter votre conseiller bancaire si vous sentez le dépassement arriver.

La banque a-t-elle le droit de pratiquer sur mes découverts le taux d'agios qu'elle désire ?

Oui, à condition qu'il soit inférieur au seuil de l'usure légale. Le Taux Effectif Global (TEG) qui représente le coût global du découvert, exprimé sous la forme d'un pourcentage annuel, doit vous être indiqué par écrit dans la convention de compte.

Ma banque peut-elle me prélever des frais sans mon autorisation ?

Oui, tous les frais figurant dans le tarif de votre banque et tenu à disposition des clients vous sont appliqués automatiquement. La convention de compte que vous signez lors de l'entrée en relation avec votre banque mentionne le principe de la tarification. Ces frais de rejet de chèque sans provision sont limités à 30 euros par chèque pour les chèques de moins de 50 euros, et à 50 euros au-delà de ce montant.

Incidents bancaires

Annonces Google