Radar feu rouge : fonctionnement, amendes, points perdus

Les radars feu rouge existent depuis 2009 en France. Ces outils de contrôle sont chargés de surveiller les passages aux feux rouges. Mais comment fonctionnent-ils, quelle est la verbalisation, combien de points peut-on perdre ?

Fonctionnement des radars feu rouge

Les radars feu rouge sont installés depuis 2009. Plus de 700 radars feu rouge ont été déployés en ville afin d'assurer la protection des usagers, principalement les piétons ou assurer la sécurité dans les carrefours, axes à fort trafic, zones de passages de tramways ou encore des passages à niveaux. Les radars feu rouge se mettent à fonctionner lorsque le feu tricolore passe au rouge (ils ne s'activent pas à l'orange et ne verbalisent donc pas à ce moment-là). Ils se déclenchent ensuite dès qu'un véhicule franchit la ligne d'effet du feu rouge tracée au sol. Ce sont des pointillés. Un premier cliché est alors pris. À défaut de marquage au sol, la limite d'arrêt se situe soit au niveau du feu de signalisation, soit avant le passage piéton, s'il existe.
Si le véhicule s'arrête juste avant le poteau du feu rouge proprement dit, avant le second détecteur, aucune infraction n'est relevée. En revanche, si le véhicule poursuit sa course et passe devant le second détecteur, une nouvelle photo est prise et l'infraction est validée. Les deux clichés sont donc nécessaires pour que l'infraction commise devant un radar feu rouge soit reconnue comme telle.

Les radars feu rouge sont-ils signalés en amont ?

Non, les radars feu rouge ne sont pas signalés par un panneau de signalisation ("Attention contrôle radar") comme peuvent l'être les [radars fixes de contrôle de vitesse installés sur les bords des routes. La Sécurité routière argue que le feu rouge est déjà une signalisation et qu'un panneau supplémentaire pourrait gêner la visibilité dans un milieu urbain déjà chargé d'informations.

Comment a lieu la verbalisation après avoir été flashé par un radar feu rouge ?

Après qu'un véhicule a été flashé par un radar feu rouge, les deux clichés sont transmis au Centre automatisé de constatation des infractions routières (CACIR) de Rennes. Les deux images sont étudiées et vérifiées. Une contravention est alors adressée au titulaire de la carte grise du véhicule fautif. Une contestation est possible notamment dans des cas spécifiques (franchissement du feu rouge pour laisser passer un véhicule d'urgence par exemple). Vous devrez alors démontrer le cas de force majeure. L'avis de procès-verbal doit comporter plusieurs mentions obligatoires : date et lieu de l'infraction, identification du véhicule ou encore référence du texte de loi réprimant l'infraction. Pensez également à réclamer les deux photos prouvant l'infraction et à fournir au dossier une photocopie de votre pièce d'identité, de l'avis de contravention et de votre carte grise. Attention, le délai de contestation restera le même.

Nombre de points perdus sur le permis de conduire

Le franchissement d'un feu rouge est une infraction grave qui entraîne l'émission d'une contravention de quatrième classe. Ainsi, ne pas s'arrêter au feu rouge (non-respect de l'article R412-30 du Code de la route) et être flashé par un radar feu rouge entraîne la perte de 4 points de permis (voir : le permis à points) et l'application d'une amende forfaitaire de 135 euros.

Types de radars

Annonces Google