Partager cet article

RSS

L'Internaute > Dictionnaire > Noms Propres > Biographie > Théophile Gautier

Rechercher un nom
 
Thème | Pays | Nom au hasard | Abécédaire | Top recherche | Mettre en favori

Théophile Gautier
© Carnavalet / Roger-Viollet

Écrivains - France

Théophile Gautier

Écrivain (30/08/1811 - 23/10/1872)


Théophile Gautier

Né à Tarbes (France) le 30/08/1811 ; Mort à Neuilly-sur-Seine (France) le 23/10/1872

Théophile Gautier est un écrivain et poète français du XIXe siècle. Admirateur des romantiques, il s'en détache pour professer la recherche du beau à travers une perfection technique, selon la théorie de l'art pour l'art des parnassiens.

Théophile Gautier naît à Tarbes en 1811, entre au collège Charlemagne à Paris en 1820 et fait la connaissance du futur poète Gérard de Nerval. Sa rencontre, en 1829, avec Victor Hugo le bouleverse et il participe à la bataille d'Hernani en 1830. Le jeune Théophile publie son premier recueil de poésie en 1830, qui n'a aucun succès. En 1833, il écrit à la demande d'un éditeur un recueil de nouvelles, "Les Jeunes-France", dans lequel il décrit de façon cocasse le milieu des artistes romantiques. Il récidive avec le roman "Mademoiselle de Maupin", en 1835, et prend définitivement ses distances avec les romantiques. En 1836, il commence à écrire pour le journal "La Chronique de Paris", à la demande d'Honoré de Balzac, et y publie ses premières nouvelles fantastiques : "La Mort amoureuse" (1836) et "La Chaîne d'or" (1837). D'autres nouvelles et contes fantastiques suivront : "Le Pied de momie" (1840), "Arria Marcella" (1852) ou encore "Spirite" (1865).

Il se fait également connaître en tant que critique d'art, domaine où il excelle. Il écrit des pièces de théâtre et même un opéra, "Giselle" (1841), qui est un grand succès. Il publie un recueil de poèmes, "Émaux et camées" en 1852, qui lui apporte la reconnaissance de ses pairs. Baudelaire lui dédie son recueil "Les Fleurs du mal" en 1857. Théophile Gautier aime aussi voyager (Espagne, Algérie, Italie, Grèce, Turquie, Égypte) et est l'auteur de deux grands romans, "Le Roman de la momie" (1858) et "Le Capitaine Fracasse" (1863). Il meurt à Neuilly-sur-Seine en 1872.


  Dates  

1872

23 octobre

Mort de Théophile Gautier
Le poète et critique d'art français Théophile Gautier meurt à Neuilly-sur-scène (né à Tarbes, 1811). Bien qu'admirateur précoce de Nerval ou d'Hugo, il se détache du carcan romantique pour s'attacher à une recherche exigeante du beau par la perfection technique, selon l'idée de l'« art pour l'art », qui en fait l'un des annonciateurs de la poésie parnassienne. Son œuvre, dont "Le Roman de la momie" (1858) ou "Le Capitaine Fracasse" (1863), lui valut les éloges de Baudelaire : le chantre du « spleen » lui dédicaça ainsi ses "Fleurs du Mal", à lui le « poète impeccable, le parfait magicien ».


  Citations  

 


"Je mettrai l'orthographe même sous la main du bourreau."  
 Donnez votre avis
Théophile Gautier
 
 
"Autant Malaga est gaie, riante, animée, autant Carthagène est morne, renfrognée . . ."  
 Donnez votre avis
Théophile Gautier
 
 
"Ce que j'écris n'est pas pour les petites filles dont on coupe le pain en tartines."  
 Donnez votre avis
Théophile Gautier
 
 
"D'aventure, est-ce que vous auriez des desseins à mon endroit?"  
 Donnez votre avis
Théophile Gautier
 
 
"En ce temps-là j'aimais, et maintenant j'arrange - Mes beaux amours en méchants vers."  
 Donnez votre avis
Théophile Gautier
 
 
"Et délivrés des morsures du peigne - Ses grands cheveux baisent son dos charmant."  
 Donnez votre avis
Théophile Gautier
 
 
"Et les perles en dents se moulent - Pour l'écrin des rires charmants."  
 Donnez votre avis
Théophile Gautier
 
 
"Je n'ai jamais désiré que vous pour amant et je ne vous ai pas eu."  
 Donnez votre avis
Théophile Gautier
 
 

Théophile Gautier : 68 citations


  Plus d'infos  


Le prénom Théophile : origine & statistiques

Voir aussi : Écrivains - Écrivains de France - Personnages de France - France


Copyright Benchmark Group
  Envoyer à un ami |  Imprimer  
Haut de page

Rechercher un nom
 



 
 CE JOUR-LA...