Toilettes sèches : fonctionnement, installation, fabrication

Les toilettes sèches font souvent parler ! On imagine toujours les premières installations peu engageantes au fond du jardin ! Mais ce temps-là est révolu, les toilettes sèches ont évolué. Nous vous expliquons les principes, l'installation moderne et le fonctionnement.

Le principe des toilettes sèches

Andreas Mann - 123RF

Comme le nom l'indique, les toilettes sèches ne nécessitent pas l'utilisation d'eau pour fonctionner. C'est un geste écologique qui permet de réduire la consommation d'eau potable et d'économiser près de 15 000 litres d'eau par an et par personne ! Ce qui n'est pas négligeable. Tout en respectant l'environnement, vous en profitez pour faire quelques économies pour le budget familial.
Les toilettes sèches existent sous différentes formes. Elles peuvent être achetées dans le commerce ou fabriquées par vous-même si vous êtes un peu bricoleur. Il s'agit souvent d'un caisson muni d'un seau. Vous pouvez aussi faire installer un tuyau d'évacuation qui mènera les excréments vers un réceptacle beaucoup plus imposant.

Le fonctionnement des toilettes sèches

Une couche de sciure est placée dans le fond du seau ou du récipient. Une fois que la personne est allée faire ses besoins, elle recouvre d'une louche de sciure afin que les liquides soient absorbés. Cette sciure est une matière carbonée qui évite aussi la prolifération des odeurs.
Lorsque le seau est plein, il s'agit de le vider sur le compost ou dans un local prévu pour cela. Si vous avez un jardin, placez le seau dans un trou formé dans votre compost et mélangez ensuite. Pensez à arroser régulièrement votre compost si l'air est trop sec ou chaud afin de faciliter la désintégration des composants. Si vous êtes en immeuble, vous devez obtenir l'accord de la copropriété pour placer un bac à compost, et prévenir vos voisins de votre désir de changer le mode de fonctionnement.
Il faut savoir qu'installer des toilettes sèches n'est pas encore entré dans les mœurs de notre pays et reste encore en marge de la société. Toutefois, nos voisins d'Europe du Nord sont très en avance sur l'utilisation des toilettes sèches et le respect de l'environnement ! Prenons exemple sur eux !

L'installation des toilettes sèches

Difficulté : moyenne

Les outils nécessaires

- Deux seaux en inox
- Des planches de bois
- Une lunette de toilette classique
- Une perceuse-visseuse
- Des vis à bois ou des clous
- Des charnières
- Une scie sauteuse

Les étapes de fabrication d'une toilette sèche

Première étape dans la fabrication d'une toilette sèche, la construction de la caisse. Pour éviter les mauvaises surprises, le dessin d'un plan en amont peut être le bienvenu. À l'aide d'une scie sauteuse, découpez des planches de bois aux dimensions des différents panneaux de la caisse. Sur la partie supérieure de la caisse, découpez un trou ovale dont les dimensions dépendent de votre lunette de toilette classique.
Avec, au choix, des clous ou des vis à bois, assemblez les différentes parties de la caisse. Sous la caisse, quelques patins à clouer permettront d'assurer la stabilité de la toilette sèche au sol.
Insérez ensuite la lunette de toilette dans le trou prévu à cet effet. Fixez-la sur la caisse.
Placez enfin un seau en inox ou tout autre récipient pour récupérer les déchets. Prévoyez toujours au moins deux récipients : le second remplacera le premier lorsque celui-ci sera à nettoyer ou en attente d'être vidé. N'oubliez pas de déverser une épaisseur de copeaux de bois ou de sciure au fond de ce récipient avant la première utilisation des toilettes, et de manière régulière ensuite.
Pour faciliter la vidange du récipient, une trappe peut enfin être aménagée sur l'une des faces de la caisse. Cette démarche évite de devoir soulever des récipients assez lourds lorsqu'il faut les vider.

Astuce : pour un accueil plus chaleureux sur les toilettes sèches, rien n'empêche de laisser parler votre créativité. Quelques pinceaux, de la peinture pour bois et/ou du vernis peuvent être utilisés pour personnaliser vos toilettes sèches.

WC