Le cri de Wilhelm, ce "Aaargh" si prisé du cinéma

Le cri de Wilhelm, ce "Aaargh" si prisé du cinéma Présent dans plus de 200 longs-métrages, le cri de Wilhelm est devenu le bruitage le plus mythique de l'histoire du cinéma au point d'être repris par les plus grands réalisateurs. Le point sur ce "Aaargh" pas comme les autres.

Ce hurlement frisant le ridicule, surgissant presque de la bouche d'un eunuque, vous connaissez ? Non ? Et pourtant, vous l'avez sûrement entendu plus d'une fois au cours de vos divagations cinématographiques. Le "Wilhelm scream", ou "cri Wilhelm" est devenu en l'espace de quelques années un mythe incontournable de la bande son dans le 7ème Art et suscite aujourd'hui encore la passion des geeks-cinéphiles. 

Exploité dans plus de 200 films, le cri le plus célèbre du cinéma semble avoir traversé tous les âges et tous les genres. De Star Wars à Toy Story en passant par Indiana Jones, les Gremlins ou encore Le Seigneur des Anneaux, les ingénieurs du son semblent friands de ce bruitage hors du commun et le casent un peu à toutes les sauces, poussant parfois la plaisanterie jusqu'à utiliser le cri plusieurs fois dans le même film (Willow), voire dans la même scène (Kill Bill).


The Crazy 88 extrait de Kill Bill : Volume 1 (cri Wilhelm à 2'05).

Et plus besoin de visionner les quelques 200 longs-métrages en entier pour tenter de repérer l'étrange couinement. L'engouement est tel que les internautes s'amusent désormais à repérer les scènes de "Wilhelm scream" avant d'effectuer eux-mêmes des montages vidéos comparatifs qu'ils postent sur Internet. Evidemment, c'est à celui qui assemblera le plus de "cris Wilhelm".

image1
Les Aventures du capitaine Wyatt © Warner Bros.

A l'origine, un nanar de Raoul Walsh

La première apparition de ce cri remonte à 1951, alors que Gary Cooper joue dans le western tropical de Raoul Walsh, Les Aventures du capitaine Wyatt. La scène en question se déroule dans un marais que l'équipe du capitaine doit traverser. C'est à ce moment là qu'un des soldats joué par Sheb Wooley se fait prendre en traître par un crocodile fourbe qui le croque. L'acteur pousse alors ce cri inhumain et tombe. 

A cette époque, le son n'était pas enregistré directement grâce aux prises de vue mais doublé par la suite, après le montage du film. Il est donc fort probable que Sheb Wooley ait lui-même doublé son personnage lors de cette scène "so kitsch". Archivé par la Warner Bros sous le titre "Man getting bit by an alligator, and he screams" ("Un homme se fait mordre par un alligator, et il crie), l'effet sonore est dès lors entré dans l'histoire du cinéma comme un classique du bruitage.

Du carton poussiéreux à la "private joke"

Réutilisée pour quelques longs-métrages tombés dans l'oubli, la bande son du cri de Sheb Wooley a bien failli connaître le même sort que les films auxquels elle a servi. Mais Ben Burtt est arrivé. C'est à ce talentueux bruiteur que l'on doit la diffusion massive du "cri Wilhelm". Amusé par l'extrait sonore, ce dernier le rebaptise "Pvt. Wilhelm" en référence au film The Charge at Feather River dans lequel le personnage à qui est attribué ce cri se nomme lui-même Wilhelm.

 

Commence alors la surexploitation de l'étrange couinement par Ben Burtt qui s'efforce de le caser le plus possible dans ses propres montages sonores. Il commence par l'introduire dans chaque épisode de la première trilogie Star Wars, puis tente finalement de l'inclure dans tous les films sur lesquels il travaille lorsque l'occasion se présente.

Le "cri Wilhelm" devient alors une véritable "private joke" dans le cercle des monteurs avant de s'étendre également aux réalisateurs. Ainsi Dante, Tarantino ou encore Jackson sont-ils friands du "Wilhelm scream" et insistent-ils pour qu'il soit incorporé dans leurs réalisations.

 

Au-delà du 7ème Art

Forte de son succès, la plaisanterie autour de "cri Wilhelm" n'est pas restée longtemps cantonnée au cinéma. Alors qu'elle persiste encore dans les longs-métrages d'aujourd'hui – soyez attentifs en visionnant très prochainement Captain America – elle se perpétue désormais dans les domaines de la télévision et des jeux vidéo.

Matt Groening, créateur des Simpson, s'est d'ailleurs amusé à exploiter démesurément ce bruitage. Dans un des épisodes, monsieur Burns joue à un jeu vidéo dans lequel il doit tuer des nazis. A chaque fois qu'il touche une cible, le "cri Wilhelm" se fait entendre.

Pour les férus de la manette, on peut également entendre le "Wilhelm scream" dans God of War, Star Wars, Mass Effect, GTA IV ou encore Red Dead Redemption, ce qui peut parfois fortement irriter les joueurs lorsque tous les personnages qu'il tue poussent le même cri. Aaargh !

Annonces Google